Agios Spyridon

L'avis de l'auteur Lonely Planet

église

Cette église du XVIIIe siècle fut le théâtre d’un assassinat qui eut des retombées politiques importantes. Trois ans après son élection comme président de la Grèce libérée, l’indépendantiste Ioannis Kapodistrias (Jean Capo d’Istria) est poignardé à son entrée dans l’église, le 9 octobre 1831, par Konstantinos et Georgios Mavromichalis, respectivement frère et fils du bey de la péninsule du Magne, que Capo d’Istria avait fait emprisonner.

Paramètres des cookies