Acrocorinthe

L'avis de l'auteur Lonely Planet

forteresse

Surplombant la Corinthe antique, l’imposant bloc de calcaire de l’Acrocorinthe est le seul témoin de ce qui fut l’une des plus belles fortifications naturelles de la Grèce antique. Il suffit de lever les yeux pour s’en convaincre. La forteresse découvre un panorama exceptionnel sur la région environnante. On y accède par une solide grimpette de 4 km (chaussez-vous bien et emportez de l’eau à boire) à moins de préférer faire le trajet en taxi.

Les vagues successives des envahisseurs expliquent les nombreux remaniements qu’a subis la forteresse d’origine au fil des siècles. Une fois franchies les 3 portes d’époques différentes (turque, franque et byzantine), on mesure de l’intérieur ses solides remparts romains, byzantins, francs, vénitiens et turcs, les vestiges de chapelles byzantines, ainsi que des maisons et des mosquées turques.

À droite du sentier principal part une bifurcation menant aux ruines d’un donjon franc (XIVe siècle). Le sentier central mène à la fontaine de Pirène, point d’eau favori du mythique cheval ailé Pégase. Sur la gauche, le chemin donne accès au plus haut des deux pitons rocheux de l’Acrocorinthe où se dressait le temple d’Aphrodite, peuplé de courtisanes sacrées.

8h-20h

Paramètres des cookies