1. Accueil
Idées de voyage

25 raisons d'aller en Thaïlande

Koh Hong et la mer d'Andaman, Thaïlande

La Thaïlande attire des millions de visiteurs chaque année. Vous avez du mal à comprendre cet engouement ? Vous souhaitez vous aussi découvrir ce pays aux multiples merveilles ? Les 25 lieux nous vous dévoilons ci-dessous ne manqueront certainement pas de vous donner vous aussi l'envie de vous envoler pour votre premier voyage en Thaïlande... 

1. Bangkok, le dynamisme de la capitale thaïlandaise 

Temples, palais, restaurants, galeries marchandes, discothèques… Bangkok offre tout cela en version XXL. Soyez prêt à modifier votre itinéraire si vous n’avez prévu qu’un jour ou deux dans la capitale. Moins chaotique et plus facile à explorer qu’auparavant, Bangkok possède l’un des plus grands marchés au monde (le marché du week-end de Chatuchak), des bars accueillants, de fabuleux restaurants et d’innombrables sites à explorer. Complétez ces plaisirs par un cours de cuisine, de langue ou de massage thaïlandais, et vous ne verrez plus la capitale comme un simple lieu de transit. 

2. Chiang Mai, la capitale culturelle 

Capitale culturelle du Nord, Chiang Mai séduit les férus de culture et de temples, et les familles. La vieille ville regorge de temples de l’époque du royaume de Lanna. Des écoles enseignent l’art de la cuisine. La campagne alentour est l’occasion de treks dans la jungle, de voir des éléphants et de visiter des villages de minorités. Vous vous délecterez de spécialités du Nord, de plats végétariens, de sushis japonais et de currys birmans.

3. Ayuthaya, classé au patrimoine mondial de l'Unesco

Ayuthaya, jadis dynamique capitale aux centaines de temples, a en grande partie façonné les frontières modernes de la Thaïlande. Aujourd’hui, malgré les affronts de la guerre et des années, on peut encore explorer à vélo ses vestiges de brique et de stuc, classés au patrimoine mondial de l’Unesco, et goûter le patrimoine historique et artistique d’une cité autrefois fréquentée par les marchands du monde entier. Ayuthaya offre une excursion à la journée au nord de Bangkok, ainsi qu’une parfaite alternative aux visiteurs allergiques à la ville.

4. Ko Samui, le plaisir de la détente

Soucieuse de séduire, Ko Samui est une superbe destination balnéaire qui attire de nombreux touristes. Chaweng, une ravissante plage de sable, est fréquentée par ceux qui aiment voir et être vus. Même si peu de vacanciers s’intéressent à la culture locale, il reste des endroits paisibles qui rappellent l’ancien surnom de Samui, “l’île des cocotiers”, et quelques criques prisées des familles. Très bien équipée, l’île offre de nombreux centres de bien-être avec yoga, massage et autres menus “détox”…

5. Ko Pha-Ngan, la folie d'une full moon party

Renommée pour ses fêtes de la pleine lune qui se prolongent tard dans la nuit, Ko Pha-Ngan, jadis paisible et bohème, est devenue le rendez-vous des fêtards. Entre deux fêtes de la pleine lune, elle sait offrir une vie insulaire décontractée et accessible à tous, du routard pur jus à l’amateur de confort en quête d’une option moins fréquentée que Ko Samui. Sail Rock, l’un des meilleurs spots de plongée du golfe, se trouve près des côtes.

6.Ko Samet, la beauté à proximité 

Proche de Bangkok, la jolie Ko Samet est une destination balnéaire parfaite si votre temps est compté. La jungle cache les constructions et un chemin côtier boisé serpente entre des promontoires rocheux et des criques splendides. Les plages du nord, très fréquentées dans la journée, deviennent festives à la nuit tombée. Celles du sud, plus calmes, invitent à la sieste. 

7. Hua Hin, la satisfaction culinaire 

Villégiature royale étonnamment éloignée de Bangkok, Hua Hin séduit tout autant par ses longues et larges plages que par son ambiance citadine ; à cela s’ajoutent de fabuleux repas servis sur les marchés et quelques sites d’intérêt. Préférez les plages au sud de la ville pour plus de tranquillité, grimpez jusqu’au sanctuaire perché sur un promontoire ou apprenez à maîtriser la mer et le vent lors d’un cours de kitesurf. Et, bien entendu, entre deux balades en bord de mer, festoyez royalement du matin jusqu’au soir.

8. Phuket, l'incontournable 

Destination balnéaire de renommée mondiale, Phuket, que l’on peut rejoindre directement en avion depuis Bangkok, convient aux touristes de tout âge. Vous pourrez vous installer dans un 5-étoiles ou un hôtel de charme et profiter des longues plages de sable, des soirées festives, des équipements modernes et de distractions de qualité. Des excursions d’une journée permettent d’explorer les mangroves et de visiter des refuges animaliers. Nombre de sports nautiques, de la plongée au surf, sont proposés.

9. Parcs nationaux maritimes des îles Surin et des îles Similan 

Ces deux sites ont fait de la Thaïlande une destination internationale de la plongée. Des circuits en bateau depuis Khao Lak permettent d’y passer quelques jours, parmi les raies manta et les requins-baleines. À la tombée du jour, alors que le soleil plonge dans la mer, vous apprécierez d’être loin de tout. Couvertes de jungles, frangées de plages de sable blanc et entourées de récifs coralliens, ces îles sont superbes. 

10. Ko Lanta, l'île lointaine 

Bien qu’elle ait rejoint le circuit des voyages organisés, la lointaine Ko Lanta continue d’offrir une ambiance insulaire décontractée. Cette île peu accidentée compte une belle enfilade d’étendues sablonneuses, jolies sans être stupéfiantes. Si vous recherchez la compagnie et les fêtes, rejoignez les plages du nord. Si vous préférez la solitude, orientez-vous vers le sud jusqu’aux paillotes en bord de mer à l’ambiance villageoise. De la randonnée dans un paysage de grottes et de failles calcaires à la plongée au milieu des requins et des raies manta, les activités abondent. 

11. Parc national de Khao Sok

Une jungle épaisse couvre la partie médiane du sud de la Thaïlande. De longs itinéraires de randonnée grimpent jusqu’à de spectaculaires formations calcaires dans cette ancienne forêt pluviale qui abrite des oiseaux, des chauves-souris et des rafflésies (Rafflesia kerrii), fleurs rares à l’odeur pestilentielle. Prévoyez des vêtements qui protègent des sangsues. Après une bonne marche, offrez-vous un séjour délassant dans l’un des lodges en bord de lac, avec le son de la jungle en fond sonore.

12. Parc historique de Sukhothai

Remontez le temps de quelque 800 ans dans le plus fascinant des parcs historiques du pays. Découvrez à vélo les ruines de cette ancienne capitale, ses temples croulants, ses gracieuses statues du Bouddha et ses étangs remplis de poissons. Des musées intéressants et des hôtels plaisants ajoutent à l’attrait du site. Malgré sa renommée, le parc de Sukhothai est rarement bondé. Pour sortir des sentiers battus, rendez-vous au proche parc historique de Si Satchanalai-Chaliang, où vous serez peut-être seul à gravir un ancien escalier de pierre.

13. Ko Kut, le charme de l'isolement

Les Bangkokois, les couples d’âge mûr et les familles en vacances délaissent l’agitation de Ko Chang pour Ko Kut, dont l’isolement fait tout le charme. Ici, pas de shopping, de restaurants ou de vie nocturne, mais des plaisirs simples : réveil matinal, promenade sur la plage, dégustation de fruits tropicaux, baignade et sieste sous un cocotier. Certains font le tour des plages de la côte ouest à moto, marchent jusqu’à des cascades et font du kayak dans les mangroves.

14. Province de Chiang Rai, le Triangle d'or

Thaïlande, Laos et Myanmar convergent en cette région qui abritait jadis le chaotique Triangle d’or, bastion de la culture du pavot. Chiang Rai offre aujourd’hui des divertissements plus inoffensifs sous la forme d’activités de plein air et de paysages champêtres. La ville de Chiang Rai est réputée pour ses circuits pédestres, tandis que des excursions au long cours desservent le village montagnard de Mae Salong, d’influence chinoise, la ville frontalière de Mae Sai ou encore la cité fluviale de Chiang Khong. 

15. Kanchanaburi, le bonheur de la nature

Les randonnées dans la nature sont la principale raison de visiter la province de Kanchanaburi, où de hautes montagnes dominent la jungle épaisse. Au cours d’un trek, vous découvrirez des cascades et des rivières tumultueuses, vous verrez peut-être un tigre ou des gibbons et dormirez dans le village d’une minorité ethnique. Après la visite de vestiges de la Seconde Guerre mondiale, dont le célèbre pont de la rivière Kwaï, profitez des activités : tyrolienne, kayak, promenade à dos d’éléphant et randonnée jusqu’au sommet de la cascade d’Erawan.

16. Ko Chang, l'île sportive

Des pics escarpés jaillissent des flots bleus, à l’extrême est de la Thaïlande. Cette île couverte de jungle baigne dans une atmosphère animée de complexes balnéaires où les lieux de fête abondent, malgré son relatif éloignement. C’est un endroit idéal pour pratiquer la plongée, le snorkeling, la randonnée et le kayak. Le soir, la mer se retire et les plages étroites se transforment en vastes étendues de sable et de coquillages. Si la côte ouest est très animée, la côte est reste très peu construite. 

17. Parc national de Khao Yai, la rencontre des animaux

À quelques heures de Bangkok, cette vaste réserve, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite des éléphants, des singes, des gibbons, des calaos, des pythons, des ours, des chauves-souris et quelques tigres. Même si vous apercevez peu de grands animaux, les orchidées, les oiseaux, les cascades et le parfum d’aventure que vous ressentez en marchant dans la jungle garantissent une journée exaltante.

18. Parc historique de Phanom Rung

Perché au sommet d’un volcan éteint, le Phanom Rung est le plus vaste des monuments khmers de Thaïlande. La curiosité s’aiguise en parcourant la promenade, qui gravit les escaliers et franchit les ponts flanqués de nagas (serpents mythiques), puis le temps semble suspendu quand on entre dans le temple, orné d’une profusion de sculptures hindoues. Si le Phanom Rung n’est pas aussi époustouflant qu’Angkor Wat au Cambodge, il reste suffisamment impressionnant et différent pour justifier sa visite. 

19. Ko Phi Phi, le paradis thaïlandais

Sans doute la plus ravissante des îles de Thaïlande, Ko Phi Phi a la forme d’un sablier frangé de plages de sable blond, de magnifiques falaises calcaires et d’eaux émeraude. Sur cette île sans voitures, l’ambiance est à l’insouciance et à la fête : la nuit, les sonos donnent la sérénade aux étoiles. Sa petite sœur, Ko Phi Phi Leh, est une réserve inhabitée où sont organisés des circuits de découverte des récifs coralliens et des lagunes. Depuis peu, des bateaux chargés de fêtards sillonnent les environs. 

20. Railay, province de Krabi

Impossible de croire que l’on est encore sur le continent lorsqu’on descend de son long-tail boat pour patauger jusqu’au rivage de cette péninsule ponctuée de formations calcaires. Les vertigineux pics karstiques donnent l’illusion de se trouver face à une forteresse de sable. Les amateurs d’escalade peuvent grimper pour admirer la baie. Les kayakistes et les adeptes du snorkeling explorent, quant à eux, les grottes à marée basse et vont à la rencontre des créatures marines qui peuplent ces îles géantes.

21. Phetchaburi, l'étape sous-estimée

Cette capitale provinciale offre un séduisant cocktail culturel. Visitez un ancien palais royal, perché sur une colline et peuplé de singes farceurs. Rejoignez des grottes somptueusement illuminées, renfermant des sanctuaires et des sculptures pétrifiées. Flânez dans le quartier des anciennes maisons de négoce. Phetchaburi fournit une escapade facile depuis Bangkok et une étape sous-estimée sur le chemin des plages du Sud.

22. Parc historique de Phimai

Jadis superpuissance de l’Asie du Sud-Est, l’empire khmer était un infatigable bâtisseur, jalonnant ses voies commerciales de temples raffinés entre sa capitale, Angkor, et sa longue frontière septentrionale, située dans l’actuelle Thaïlande. Parmi les édifices à avoir subsisté, le temple de Phimai est le mieux conservé du pays. Ce mini-Angkor est installé près de la ville éponyme, l’occasion d’une excursion à la journée au départ de Khorat ou d’une liaison nocturne depuis Bangkok.

23. Lampang, la ville authentique 

Typique cité du Nord, Lampang compte une vieille ville bien préservée, dominée par des temples de style birman et des demeures en teck bâties par les industriels du bois. Souvent présentée comme une mini-Chiang Mai, Lampang est surtout prisée des Thaïlandais. Ils visitent la ville en calèche, une tradition semble-t-il héritée des commerçants yunnanais, qui parcouraient à cheval les interminables voies commerciales. À l’extérieur de la ville, on trouve un centre de préservation des éléphants et une clinique vétérinaire pour pachydermes. 

24. Parc national maritime d’Ang Thong

Accessible via un circuit en bateau depuis Ko Samui, cet ensemble d’îles montagneuses calcaires se dresse à l’horizon telle une cité perdue. Des sables de couleur pêche frangent les îlots et les lagons cachés resplendissent d’un bleu étincelant. Les circuits de kayak, de snorkeling et de randonnée sur les diverses îles permettent d’approcher les formations grêlées de trous, fief des bernacles et de petites créatures marines. Avec ses infrastructures sommaires, l’endroit conserve une atmosphère de nature sauvage.

25. Province de Mae Hong Son 

Nichée dans le nord-ouest du pays, cette province a bien plus en commun avec le Myanmar (Birmanie) voisin qu’avec Bangkok. Sa capitale éponyme, presque un pays à part entière, est réputée pour ses randonnées chez les ethnies montagnardes, conjuguant harmonieusement accessibilité et fréquentation touristique modérée. Quant au refuge haut perché de Pai, il permet de s’imprégner des paysages en journée, puis de profiter des confortables clubs de blues jusqu’à l’aube.

  1. Accueil
Idées week-end

Porto : destination idéale pour le printemps !

Façades colorées du quartier Ribeira à Porto, Portugal

Le printemps et les ponts de mai approchent. Vous n'avez pas encore déterminé la destination vers laquelle vous envoler cette année pour un week-end prolongé ? Emeline Gontier, éditrice Lonely Planet, vous recommande vivement de partir à la découverte de Porto

Ni trop chaud, ni trop froid, le climat de Porto au printemps en fait une ville à visiter idéalement entre avril et juin. Prenez vos billets d'avion dès maintenant pour bénéficier de tarifs avantageux et partez découvrir cette ville colorée loin de la horde de touristes estivaux. Flânez à travers une architecture mixée, plongez-vous dans l'ambiance du quartier de la Ribeira, découvrez le célèbre pont Dom-Luis, dégustez les nouvelles saveurs de Porto, ... En amoureux, en famille ou entre amis pour faire la fête, nul doute que Porto, destination incontournable en 2017, saura vous séduire  !

Découvrez l'intégralité de la chronique d'Emeline Gontier dans la Matinale Week-end de LCI à partir de 7'30. 

  1. Accueil
Sports et activités

10 pays à découvrir à vélo

Texte par

Pat Kinsella

Découvrez la Nouvelle-Zélande à vélo, entre grands lacs et montages enneigées

Vous êtes fans de vélo mais l'avez-vous déjà utilisé pour voyager ? Coté histoire du deux-roues, on connaît notamment Karl Drais qui rebaptisa sa draisienne (l'ancêtre de la bicyclette) pour l’importer en France en 1818 ! On vous propose de célébrer le bicentenaire du "vélocipède" avec un périple à bicyclette. Les déserts de l'Ouest américain, les montagnes d'Islande et les plaines de Mongolie n'auront pas la même saveur depuis votre vélo.

1. Les Grands lacs de Nouvelle-Zélande

Depuis le pied du puissant Aoraki (mont Cook), point culminant de la Nouvelle-Zélande, l’Alps 2 Ocean Trail dévale les contreforts des Alpes du Sud. Long de 301 km, ce tout nouveau sentier accueille les cyclistes au fil de grands lacs et de rivières sillonnant les plaines du Canterbury, jusqu’à rejoindre l’océan Pacifique à Oamaru. Les ultimes portions seront inaugurées en 2017.  

Comptez de quatre à six jours pour les neuf étapes. Vous trouverez des infrastructures pour camper le long du parcours.
www.alps2ocean.com

 

2. Les paysages accidentés d'Islande à vélo

À condition d’être armé de pneus bien robustes, le terrain accidenté est idéal pour s’offrir un périple au cœur de l'Islande, dans un paysage de feu et de glace, tantôt lunaire, tantôt verdoyant. Veillez à ne pas prévoir trop juste en temps car, ici, ce sont les éléments qui décident. Une superbe boucle relie les sentiers de Fimmvörðuháls et Laugavegur, entre les sources chaudes de Landmannalaugar et la vallée glaciaire de Þórsmörk, via la stupéfiante cascade de Skógafoss. Comptez de quatre à cinq jours pour ce circuit de 85 km. Vous trouverez des bungalows et des campings en chemin. www.volcanohuts.com


3. Les régions de Dartmoor et Exmoor en Angleterre

Le Dartmoor et l’Exmoor, dans la péninsule du sud-ouest de l’Angleterre, comptent de formidables parcours cyclables et de magnifiques lieux de bivouac (le Dartmoor étant la seule région d’Angleterre où le camping sauvage est autorisé). Reliez les deux régions en plusieurs jours via la Two Moors Way, un chemin au long cours entre Lynmouth, sur la côte nord, et Ivybridge, au sud. 

La Two Moors Way (160 km) n’est pas cyclable dans sa totalité. Concoctez votre parcours sur www.devon.gov.uk/walking/two_moors_way.html

4. Kokopelli Trail, un incontournable du VTT aux  États-Unis 

Reliant deux hauts lieux du VTT,  la région de Fruita (Colorado) et celle  de Moab (Utah), cet itinéraire rocailleux  de 240 km offre un parcours en montagnes russes à travers les plateaux désertiques et les hauts cols de l’Ouest américain, culminant entre 1 200 et 2 740 m. Le parcours, tout terrain pour l’essentiel, oscille entre sentiers monotraces techniques et chemins sablonneux.  Comptez de 3 à 6 jours pour effectuer ce parcours à votre rythme, en séjournant dans des campings. Une course de 4 jours l’emprunte chaque année. www.bikerpelli.com


 

5. Pour les aventuriers du vélo, le Munda Biddi Trail au coeur du bush australien 

Le Munda Biddi Trail (“sentier à travers la forêt” en langue noongar) offre une incomparable odyssée australienne tout terrain sur un parcours sinueux long de 1 000 km dans l’arrière-pays de l’Australie-Occidentale, entre Mundaring, à la lisière de Perth, et Albany, sur la côte sud. À travers des vallées fluviales vallonnées, d’odorantes forêts d’eucalyptus et un bush sensationnel, ce sentier peu technique nécessite trois semaines au total.

Évitez l’été austral (novembre-février). Des campings destinés aux cyclistes jalonnent le parcours. www.mundabiddi.org.au 


 

6. Le camping sauvage en Écosse

Le Scottish Outdoor Access Code, document officiel qui encadre l’accès à la nature en Écosse, vous autorise à pratiquer (de manière respectueuse) le VTT et le camping sauvage dans l’ensemble des Cairngorms, y compris dans les Highlands. Effectuez une boucle fabuleuse autour du Ben Macdui, le deuxième sommet de Grande-Bretagne, en combinant les sentiers du Lairig Ghru et du Lairig an Laoigh au fil d’un périple de 59 km, avec une pause pour la nuit. Ce parcours praticable par beau temps nécessite parfois de mettre pied à terre pour franchir des champs de cailloux, mais recèle quelques magnifiques portions de sentier monotrace et de descente.

Résidez au Corrour Bothy ou campez. www.walkhighlands.co.uk

 

7. Traversez huit pays à vélo en suivant les rives du Danube

Présenté comme l’itinéraire de cyclotourisme le plus populaire d’Europe, la véloroute Atlantique-mer Noire suit la Loire, le Rhin et le Danube, les principaux fleuves européens. La portion le long du Danube démarre à Tuttlingen, dans la Forêt-Noire, en Allemagne, et traverse 8 pays jusqu’à l’embouchure du fleuve en Roumanie, 1 075 km plus loin. Les infrastructures sont excellentes et la voie est généralement plate, ce qui la rend idéale pour les moins sportifs.

Les étapes sont décrites sur le site www.eurovelo.com/fr/eurovelos/eurovelo-6


 

8. Un autre regard sur l'Afrique du Sud et le Lesotho

Roulez sur les traces des pionniers David Bristow et Steve Thomas, auteurs de Riding the Dragon’s Spine, avec ce spectaculaire périple de 3 840 km à travers l’Afrique du Sud et les hautes terres du Lesotho, jusqu’à la frontière zimbabwéenne. Comptant 58 étapes, le parcours emprunte des sentiers peu fréquentés depuis Le Cap et les vignobles du Cap occidental, au fil du Swaziland et des hautes terres où l’oxygène se fait rare, pour parvenir sur les berges du majestueux Limpopo aux reflets gris-vert. 

Évitez la haute saison (novembre-mars).

 

9. Le Pays basque espagnol, entre mer et montagne

Indéniablement, l’arrière-pays et les collines du Pays basque espagnol recèlent quelques-uns des plus savoureux sentiers d’Europe, du sublime sentier monotrace longeant les côtes écumeuses jusqu’au parcours vallonné à travers le piémont pyrénéen. En été, prévoyez une tente et concoctez un périple de plusieurs jours au fil d’une boucle de 450 km : depuis Bilbao, partez vers l’est en empruntant le Camino del Norte qui longe la côte jusqu’à Saint-Sébastien, avant de revenir par l’arrière-pays et de grimper à la découverte des parcs naturels d’Aralar, d’Urbasa et de Gorbeia.

Comptez huit jours. www.basquemtb.com, www.tourintune.com

 

10. Dans les pas des chevaux en Mongolie

La terre de Gengis Khan, réputée pour ses randonnées à cheval en pleine nature, recèle sans surprise de formidables parcours à vélo dans la steppe. Tournez votre monture d’acier dans la direction de votre choix, empruntez des sentiers façonnés par les chevaux au milieu de villages mêlant yaks et yourtes, et plantez la tente où bon vous semble. Au sein de l’aimag d’Arkhangai, dans le centre de la Mongolie, un fabuleux itinéraire de 480 km effectue une boucle autour des monts Khangai et s’achève sur les berges du sublime Terkhiin Tsagaan Nuur (grand lac Blanc). 

Comptez six jours. www.bikepacking.com/routes/bikepacking-mongolia-khangai-mountains/

  1. Accueil
Idées de voyage

Les 10 plus beaux endroits d'Asie

Taj Mahal, Agra, Inde

Amoureux du continent asiatique, nous avons sélectionné pour vous les 10 lieux incontournables à découvrir en Asie. Édifices ancestraux, villes authentiques à la culture unique, sites naturels à couper le souffle, … Voici les 10 plus beaux endroits d’Asie, classés suivant leur succès auprès de la communauté Lonely Planet et issus de notre top 500 des meilleures destinations du monde !

1. Temples d’Angkor, site archéologique exceptionnel (Cambodge)

Le site qui s’est imposé en tête du classement a remporté une victoire pour le moins écrasante, avec un écart de 36% par rapport au site suivant, alors que pour la deuxième place, les résultats étaient très serrés. Quel est donc le secret du succès du site archéologique d’Angkor ?

Plus grand temple du monde dédié au dieu hindou Vishnou, datant du XIIe siècle, Angkor Vat détonne un peu dans un Cambodge majoritairement bouddhiste. Immense représentation du mont Meru, le séjour des dieux hindous, c’est l’incontestable pièce maîtresse du site. Il est composé de milliers de blocs de grès ornés de bas-reliefs si délicats et gracieux qu’ils semblent sculptés par les dieux ; ils illustrent les légendes du Ramayana, du Mahabharata et des Puranas. Ce magnifique monument est le plus précieux vestige d’un royaume hindou qui s’étendait jadis jusqu’en Birmanie, au Laos et dans le sud de la Chine.

Sur place : logez à Siem Reap et filez d’un temple à l’autre en mototaxi ou en tuk-tuk – à réserver la veille au soir pour profiter du spectacle de l’aube.

2. Grande Muraille de Chine, monument millénaire (Chine)

Ce monument phare traverse presque toute la Chine. La Grande Muraille est un imposant dédale de fortifications s’étendant sur 8 850 km à travers le relief accidenté du nord du pays. Construite par phases successives sur plus d’un millénaire, la Grande Muraille échoua finalement dans sa mission – la lutte contre les invasions mongoles – mais devint l’emblème de la dynastie Ming, la plus grande puissance ayant régné en Extrême-Orient jusqu’à l’avènement de Mao Zedong.

Sur place : les sections les plus accessibles se trouvent aux abords de Pékin : Badaling pour la partie rénovée, très touristique ; Jiankou et Huanghuacheng pour des vestiges plus authentiques.

3. Taj Mahal, la perfection architecturale (Inde)

Vous recherchez la perfection architecturale ? Prenez quelques hectares de marbre blanc étincelant, et ajoutez quelques milliers de pierres semi-précieuses. Choisissez un cadre sublime au bord d’un fleuve sacré, dans un jardin à la symétrie parfaite. Enrobez le tout d’une intrigante histoire d’amour. Vous obtenez le Taj Mahal.

Construit au XVIIe siècle par l’empereur moghol Shah Jahan pour servir de mausolée à son épouse favorite Mumtaz Mahal, le Taj attire les voyageurs depuis des siècles. Ironiquement, à la fin de sa vie, l’empereur fut emprisonné par son fils au fort d’Agra, d’où la vue directe sur le Taj était le seul souvenir de sa fortune perdue.

Sur place : bruyante et poussiéreuse, envahie de vendeurs de souvenirs et de rabatteurs, la ville d’Agra est le principal point de départ pour visiter le Taj. Pour échapper à la foule, arrivez dès l’ouverture. 

4. Bagan, le joyau de la couronne birmane (Myanmar)

Certains sites ont intégré cette liste grâce à leur taille démesurée, d’autres grâce à leur riche ornementation. Bagan réunit largement les deux critères. Site religieux comparable au Machu Picchu ou à Angkor, Bagan est un ensemble de temples bouddhiques – on trouve pas moins de 2 200 pagodes sur les rives de l’Irrawaddy. 

Construites en grande partie entre le XIe et le XIIIe siècle sous l’impulsion de fervents souverains bâtisseurs, les pagodes sont de tailles, formes et couleurs variées. Certaines, comme la pagode Shwezigon, un stupa, scintillent dans le couchant ; d’autres, à l’instar du temple de l’Ananda, abritent de grands bouddhas sereins. Quelques-unes, la pagode Shwesandaw par exemple, offrent une vue panoramique sur Bagan : les temples émergent au-dessus des bosquets et des champs verdoyants. D’innombrables pagodes, cachées parmi les broussailles, sont encore méconnues. Le tourisme étant en plein essor au Myanmar, mieux vaut visiter Bagan sans tarder.

Sur place : Bagan s’étend sur environ 100 km2 et vous devrez organiser vous-même vos déplacements. Louer un vélo est une bonne solution.

5. Vieille ville de Hanoï, un creuset de cultures (Vietnam)

La vieille ville de Hanoï est une Indochine miniature : un soupçon de France et quelques souvenirs du communisme dans une ambiance résolument vietnamienne. Les demeures coloniales y côtoient l’animation caractéristique des marchés d’Asie du Sud-Est et les cafés décontractés où les adolescents se défoulent sur du métal. Au nord du lac Hoan Kiem, ce quartier cosmopolite séduit par son exubérance et sa joie de vivre. 

Les échoppes s’empilent telles des caisses dans un entrepôt, et les devantures répandent dans les rues leurs monceaux de soie aux couleurs vives, laissant passer de justesse le flot de mobylettes et de vendeuses de nourriture ambulantes, coiffées de chapeaux pointus. Au milieu du chaos se cachent des trésors historiques – la pagode au Pilier unique, le temple de la Littérature – et d’excellents restaurants servant des délices variées, allant du pho (soupe) aux sandwichs-baguette. 

Sur place : plusieurs vols quotidiens relient Hanoï à Hô-Chi-Minh-Ville. Les hébergements les plus abordables se concentrent près du lac Hoan Kiem.

6. Parc du mémorial de la Paix d’Hiroshima, une émouvante démonstration de paix dans le monde (Japon)

Le ground zero de la première attaque nucléaire au monde est aujourd’hui une paisible étendue verte accueillant de nombreux mémoriaux, où l’on peut flâner et méditer. Le Dôme de la bombe A, ou Dôme de Genbaku, est l’unique bâtiment aussi proche de l’hypocentre de la bombe ayant survécu : ses ruines rappellent crûment cette dévastation. Élément central du parc, le bassin de la Paix mène au cénotaphe dévoilant le nom de toutes les victimes identifiées. La visite est forte en émotions, mais avec la tristesse vient aussi l’espoir en l’humanité. Surtout dans le Monument des enfants pour la paix, avec ses grues (symbole de bonheur et de longévité) colorées en papier inspirées de Sadako Sasaki. Agée de 2 ans lorsque la bombe fut lâchée, elle fut atteinte d’une leucémie à 11 ans et mourut avant d’atteindre son but de réaliser 1 000 grues. Ses camarades de classe le firent pour elle.

Sur place : Hiroshima est un arrêt majeur sur la ligne du shinkansen (train à grande vitesse) Tokyo-Osaka-Hakata.

7. Gorge du Saut du tigre, des chemins de randonnée creusés par le temps (Chine)

Le Grand Canyon est peut-être indétrônable en termes de popularité, mais cette gorge est le plus bel ambassadeur de la nature. Des monts enneigés s’élèvent de chaque côté d’une vallée si profonde que la rivière qui y coule est parfois à 2 km en contrebas. Imaginez le spectacle qu’offrent les sinueux chemins de randonnée qui montent et descendent, passant par des villages agricoles où l’on peut se reposer en admirant la vue stupéfiante : voilà qui résume la gorge du Saut du tigre. Certes, ses lacets éreintants pour les genoux vous feront gémir par moments, mais le plus beau trek chinois vous émerveillera à chaque pas. 

Sur place : la gorge se fraye un chemin dans l’extrême nord-ouest du Yunnan, près de de Lijiang, dont la vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. En mai et début juin, les montagnes sont en fleurs.

8. Baie d’Along, merveille karstique (Vietnam)

Environ 2 000 îles émergeant des eaux émeraude du golfe du Tonkin : voilà un tableau de toute beauté. Along peut se traduire par “là où le dragon descend dans la mer”. Une légende raconte en effet qu’en battant de la queue, de la montagne jusqu’à la côte, un grand dragon aurait creusé vallées et crevasses, formant ces îles du nord-est du Vietnam. Lorsqu’il plongea enfin dans la mer, la zone se remplit d’eau, ne laissant émergés que les sommets.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1994, ce paysage surnaturel est bien plus spectaculaire que Guilin (Chine) ou Krabi (sud de la Thaïlande), auxquels on le compare souvent. Les innombrables îlots calcaires de la baie sont piqués de grottes érodées par les vagues et le vent, et le chant des oiseaux résonne sur leurs pentes à la végétation éparse. Il est très peu probable que vous ayez la baie pour vous seul, mais qu’importe ? Avec une vue pareille…

Sur place : Along est la principale porte d’entrée vers la baie. La plupart des visiteurs optent pour des circuits incluant une nuit à bord d’un bateau dans la baie. Le temps peut être capricieux : de janvier à mars, il fait souvent froid et il bruine, et les tempêtes tropicales sont fréquentes de mai à septembre.

9. Ko Tao, paradis des plongeurs (Thaïlande)

Parmi toutes les îles de Thaïlande, pourquoi celle-ci ? La réponse réside au fond des eaux chaudes et calmes qui cernent cette belle gouttelette de terre : des sites de plongée spectaculaires, variés, faciles d’accès et tout près des côtes, attirant plongeurs et snorkeleurs du monde entier. Vous pourrez folâtrer avec les requins et les raies au milieu des coraux chatoyants, trinquer sur une plage de sable blanc avec des cocktails au coucher du soleil, et recommencer dès le lendemain. Ses nombreux attraits rendent l’endroit encore plus spécial : les randonneurs et les ermites d’un jour peuvent se perdre dans les jungles ruisselantes de la côte avant de finir la nuit dans un bar à l’ambiance survoltée. Des atouts pour tous les goûts !

Sur place : au large de la côte sud de la Thaïlande, Ko Tao est accessible en bateau via Ko Pha-Ngan ou Ko Samui

10. Bambouseraie d’Arashiyama, nature magique (Japon)

Lorsque l’on marche au milieu de ces interminables et épaisses tiges vertes de bambou semblant partir dans toutes les directions, dans cette lumière étrange, on a l’impression de pénétrer dans un autre monde. L’ambiance est tout à fait impossible à saisir complètement en images : oubliez donc votre appareil photo pour parcourir lentement la douce montée de son unique chemin de promenade et observer la nature se parer de ses plus beaux atours. Cette sublime bambouseraie de Kyōto est probablement l’endroit le plus magique du Japon.

Sur place : sur les montagnes à l’ouest de Kyōto, Arashiyama mérite qu’on y consacre au moins une demi-journée.

Shanghai

  1. Accueil

Magasin de médecine traditionnelle Tong Han Chun

L'avis de l'auteur Lonely Planet

médecine chinoise

Ce fascinant magasin d’élixirs, infusions et remèdes, vend des traitements médicinaux chinois depuis 1783. Le choix est vaste et inclut des médicaments modernes. Emmenez un interprète : tout est étiqueté en chinois et l’anglais y est peu parlé. Au 2e étage ont lieu (sur rendez-vous) des consultations de médecine traditionnelle chinoise. 童涵春堂 上海豫园新路号

Marché aux fleurs, aux oiseaux, aux poissons et aux insectes

Comprendre

Statue dans le jardin Yu

Pavillon Dajing

Tong Han Chun Tang ; 021 6355 0308 ; 20 New Yuyuan Rd ; 20; 8h-21h ; Yuyuan Garden [jardin Yu]

Shanghai

  1. Accueil

Marché aux tissus du sud du Bund

L'avis de l'auteur Lonely Planet

tissu

Ce vieil immeuble renfermant une centaine de stands occupe un charmant endroit non loin des marchés et des boutiques de tailleurs de Dongjiadu Rd. Un peu excentré, mais prisé des expatriés. 南外滩轻纺面料市场 陆家浜路号

Nan Waitan Qingfang Mianliao Shichang ; 399 Lujiabang Rd ; 399; 8h30-18h ; Nanpu Bridge

Shanghai

  1. Accueil

Char Bar

L'avis de l'auteur Lonely Planet

bar

L’un des meilleurs bars en plein air de Shanghai, le Char Bar est idéal pour un cocktail en observant la ville. La terrasse offre une superbe vue sur le Bund, le Huangpu et Pudong, et l’intérieur est branché. L’entrée coûte 100 ¥ (boisson incluse) dès 20h30 du jeudi au samedi. Boissons à 50 ¥ de 17h à 20h30, du lundi au jeudi. 恰酒吧 中山东二路号楼

Qia Jiuba ; www.char-thebund.com ; 29e ét., Hotel Indigo, 585 East Zhongshan No 2 Rd ; 58530; 17h-1h30 lun-jeu, jusqu’à 2h30 ven et sam, 14h-1h dim ; Xiaonanmen

Shanghai

  1. Accueil

Songyuelou

L'avis de l'auteur Lonely Planet

chinois ¥

Shanghai

  1. Accueil

Marché aux fleurs, aux oiseaux, aux poissons et aux insectes

L'avis de l'auteur Lonely Planet

marché

Parmi les rares marchés traditionnels de la ville, ce lieu offre une expérience fascinante. Flânez parmi des poissons multicolores au rythme du chant des grillons et des oiseaux. Les grillons, de tailles variables, sont vendus dans des cages en bambou tissé à moins de 30 ¥. 万商花鸟鱼虫市场 西藏南路

Le restaurant de raviolis le plus célèbre de Shanghai divise : les puristes l’adorent, les plus jeunes y voient un attrape-touriste. À vous de juger les xiaolongbao, mais la file d’attente est longue, surtout le week-end. L’établissement compte 3 salles dans les étages, les tarifs augmentent (et la foule diminue) dans chaque salle. 南翔馒头店 豫园商城豫园路号

Wanshang Hua Niao Yu Chong Shichang ; South Xizang Rd ; Laoximen) ; Nanxiang Mantou Dian ; 85 Yuyuan Rd, bazar du jardin Yu ; 85; rdc 16 raviolis 20 ¥ ; rdc 10h-21h, 1er ét. 7h-20h, 2e ét. 9h30-19h ; Yuyuan Garden [jardin Yu]

Shanghai

  1. Accueil

Cool Docks

L'avis de l'auteur Lonely Planet

architecture

À proximité du fleuve, les Cool Docks sont plusieurs maisons shikumen (石库门 ; maisons au portail de pierre) entourées d’entrepôts en brique rouge. Dotés de nombreux restaurants et bars, tous ouverts la nuit, les Cool Docks pâtissent de leur isolement (il manque l’emplacement central et les transports que possède Xintiandi dans la concession française). Si les ouvertures de restaurants, bars et hôtels branchés leur ont donné un petit coup de fouet, l’endroit demeure un lieu de divertissement isolé. 老码头 中山南路号

Laomatou ; www.thecooldocks.com ; 479 South Zhongshan Rd ; 479; Xiaonanmen

Pages