Sanzen-in

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

三千院 Connu pour le magnifique feuillage d’automne de ses arbres, son jardin d’hortensias et ses saisissantes représentations du Bouddha, ce temple et très apprécié, à juste titre, des touristes japonais et étrangers. Dans le temple, le Yūsei-en est un jardin très photographié.

Prenez le temps de vous asseoir sur les marches du pavillon Shin-den pour contempler la beauté du Yūsei-en. Puis continuez jusqu’au Ōjō-gokuraku-in (temple de la Renaissance au paradis), où vous découvrirez la belle triade Amitabha, formée d’une immense statue du Bouddha Amida entourée de Kannon et de Seishi, dieu de la Sagesse. Passez ensuite derrière le temple pour pénétrer dans l’immense jardin, en fleur de la fin du printemps à l’été.

Fondé en 784 par le moine Saichō, le Sanzen-in appartient à l’école Tendai. Considéré comme l’un des plus grands patriarches du bouddhisme au Japon, Saichō fonda aussi l’Enryaku-ji.

Si vous n’êtes pas contre une petite marche après avoir quitté le temple, continuez à gravir la colline pour aller voir la Cascade silencieuse (Oto-nashi-no-taki ; 音無の滝). Bien qu’en réalité, elle fasse autant de bruit que n’importe quelle autre cascade, sa sonorité aurait inspiré le chant bouddhique shōmyō.

Le chemin qui mène au Sanzen-in se trouve face à l’arrêt de bus. Il n’y a aucun panneau en anglais, mais vous pourrez en général vous contenter de suivre les touristes japonais. Le temple est situé à 600 m sur ce chemin qui monte, sur votre gauche lorsque vous arrivez au sommet.

; 540 Raikōin-chō, Ōhara, Sakyō-ku ; 700 ¥ ; 9h-17h mars-nov, 8h30-16h30 déc-fév ; bus de Kyōto n°17 ou 18 depuis la gare de Kyōto, arrêt Ōhara

Paramètres des cookies