Remparts

L'avis de l'auteur Lonely Planet

fortifications médiévales

L’état de conservation remarquable de ses remparts font de Bergheim l’un des meilleurs exemples de cité médiévale fortifiée en Alsace. C’est Henri II de Ribeaupierre qui fit édifier ces fortifications, en 1312, juste avant de vendre Bergheim aux Habsbourg. Le dispositif est double, les murs étant séparés par un fossé aujourd’hui transformé en jardins. La promenade débute devant la Porte haute (Obertor), de style gothique. Côté route, sa façade est de pierre ; côté ville, apparaissent des colombages. Son toit est couvert de tuiles vernissées au motif bourguignon. En partant sur la droite, en laissant la ville derrière soi, on se dirige vers les tours de flanquement du rempart nord. La tour de la Poudrière se distingue par sa frise lombarde, ses gargouilles en bec d’oiseau et ses ouvertures destinées au tir. La tour dite des Sorcières était autrefois dotée d’un toit conique, mais sa canonnière à tir plongeant est toujours visible. Vient ensuite, au niveau du rempart est, la tour carrée, l’une des plus anciennes de Bergheim. Les deux tours des remparts sud ont été baptisées Fulweber et Pelzkappel.

Paramètres des cookies