Place Broglie

L'avis de l'auteur Lonely Planet

patrimoine

C’est sur cette grande place rectangulaire (que l’on prononce “Broglie” ou “Breuil”) que se déroulaient les tournois de chevalerie au Moyen Âge. En 1740, le maréchal de Broglie, en poste à Strasbourg, la transforme en une belle promenade plantée, prisée de la bourgeoisie de l’époque. Peu à peu, elle est encadrée de bâtiments prestigieux. Superbe exemple de l’architecture Régence, l’hôtel de ville occupe l’ancien hôtel particulier d’une grande famille alsacienne, les Hanau-Lichtenberg (1730), depuis 1806. L’entrée principale donne sur la rue Brûlée, à l’arrière. À l’extrémité ouest, l’Opéra (1821) (voir aussi p. 124) se distingue par son péristyle à colonnes ioniques surmonté de statues symbolisant les six muses. L’immeuble de la Banque de France (1925), dans un style imitant celui de Blondel pour L’Aubette, est bâti à l’endroit où fut chantée pour la première fois La Marseillaise, de Rouget de Lisle.

Paramètres des cookies