Nijō-jō

L'avis de l'auteur Lonely Planet

château

二条城 ; La puissance militaire des grands chefs de guerre japonais, les shoguns Tokugawa, est largement démontrée par les imposants remparts et fortifications en pierre de leur superbe château, le Nijō-jō, qui domine une grande partie du nord-ouest de Kyōto. Derrière les remparts se cache un superbe palais entouré de jardins splendides. Bien entendu, cette beauté attire les foules : mieux vaut arriver juste après l’ouverture ou peu de temps avant la fermeture.

Ce château fut construit en 1603 pour être la résidence officielle à Kyōto du premier shogun de la dynastie Tokugawa, Ieyasu. Son style architectural affiche avec ostentation le prestige d’Ieyasu en même temps qu’il annonce le renoncement au pouvoir de l’empereur. Pour se garder de toute trahison, Ieyasu fit recouvrir le sol des pièces d’un parquet dit “rossignol” (les lames émettent une sorte de piaillement quand on marche dessus), empêchant les intrus de s’approcher sans bruit. Il fit aussi aménager des chambres secrètes, où des gardes du corps veillaient sur lui.

Passez l’imposante porte Kara-mon, puis pénétrez dans le palais Ninomaru, qui comprend cinq bâtiments aux innombrables pièces. La 4e salle, Ōhiroma Yon-no-Ma est ornée de remarquables peintures sur paravent. Surtout, ne manquez pas le jardin du palais Ninomaru, qui fut dessiné par le maître de thé et architecte Kobori Enshū.

541 Nijōjō-chō, Nijō-dōri, Horikawa nishi-iru, Nakagyō-ku ; 600 ¥ ; 8h45-17h, fermé mar en déc, jan, juil et aôut ; ligne Tōzai, station Nijō-jō-mae

Paramètres des cookies