Myōshin-ji

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

妙心寺 ; . Derrière ses murs, l’ensemble du Myōshin-ji est un monde à part dans Kyōto, qui invite à de délicieuses flâneries. L’annexe Taizō-in comporte en particulier l’un des jardins les plus intéressants de la ville. Datant de 1342, le Myōshin-ji appartient à l’école Zen Rinzai et compte 47 temples annexes, dont seuls quelques-uns sont ouverts au public.

De la porte nord, suivez l’avenue pavée bordée de temples, en direction de l’extrémité sud. Le Myōshin-ji, le temple principal (qui porte le même nom que l’ensemble) se trouve à mi-chemin. Le billet d’entrée vous permet de visiter plusieurs bâtiments du temple. Le plafond du hattō (salle d’enseignement) présente une troublante peinture de Kanō Tanyū, intitulée Unryūzu (ou “dragon regardant dans huit directions”). Placez-vous juste en dessous et vous verrez alors le dragon décrire une spirale.

Le Shunkō-in春光院, annexe du Myōshin-ji, propose régulièrement des séances de zazen (méditation zen assise) pour les étrangers (explications en anglais ; 1 000 ¥). Chaudement recommandé.

1 Myoshin-ji-chō, Hanazono, Ukyō-ku ; temple principal gratuit, annexes 500 ¥ ; 9h10-11h50 et 13h-15h40 ; bus n°10 de Sanjō-Keihan, arrêt Myōshin-ji Kita-mon-mae)( ; 462-5488 ; www.shunkoin.com/

Paramètres des cookies