Alsace

  1. Accueil
  2. France
  3. Alsace
  4. Hébergement Musée des Arts et traditions populaires

Musée des Arts et traditions populaires

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

( Grâce à de nombreux dons, les habitants de Neuviller ont rassemblé des objets de la vie quotidienne, du mobilier et des outils d’époque pour aménager une maison typique de la vallée de la Bruche. Des bénévoles se relaient à l’accueil pour aider le visiteur à découvrir la vie modeste de ces ouvriers paysans de montagne.

À ne pas manquer La route des Vins

De Marlenheim à Thann, la fameuse route des Vins d’Alsace s’étend sur plus de 170 km. Elle traverse 70 villes et villages alsaciens typiques, facilement reconnaissables à leurs maisons à colombages fleuries. Le Haut-Rhin compte les plus emblématiques, Riquewihr, Ribeauvillé, mais aussi Colmar. Moins touristiques, les villages du Bas-Rhin ne sont pas dépourvus de charme, bien au contraire. Barr, Mittelbergheim ou encore Andlau ont notre préférence. Tout au long de ce parcours, quelque 1 000 producteurs vous ouvriront la porte de leur cave, vous feront découvrir leurs précieux nectars : le léger sylvaner, le riesling plus sec, le muscat fruité, le gewurztraminer doux et floral ou encore le pinot blanc, noir ou gris et le crémant. On ne compte pas moins de 51 AOC Alsace Grands Crus. Il vaut mieux réserver pour une dégustation même si la plupart des viticulteurs vous ouvriront leurs portes au débotté. Un annuaire en ligne (www.vinsalsace.com) du vignoble d’Alsace recense les entreprises viticoles accueillant les particuliers. La meilleure période pour découvrir la route des Vins ? Juin et septembre. Évitez le pic d’affluence du 15 août. Prenez le temps de flâner dans les ruelles de chacun des villages et découvrez leur riche patrimoine architectural : les remparts et les châteaux forts, les églises romanes ou gothiques, les somptueuses demeures Renaissance. La quasi-intégralité des communes traversées proposent aux visiteurs de parcourir les vignes via un sentier viticole de deux heures maximum, jalonné de panneaux d’information. La plupart offre de magnifiques points de vue comme celui de Dambach. Enfin, le musée de Kientzheim propose d’en apprendre plus sur la vie et le travail du vigneron alsacien. La route des Vins se découvre également au travers des nombreuses animations organisées de juin à octobre : fêtes du vin, des vignerons, des vendanges, du pinot noir, etc. Un calendrier est disponible sur le site de la route des Vins. Celles de Mittelbergheim et d’Eguisheim font partie des plus belles. Les plus sportifs, n’hésiteront pas à enfourcher leur vélo pour traverser le vignoble. Depuis 2013, une Véloroute balisée relie Marlenheim à Thann. Elle emprunte en majorité des pistes non motorisées.

Le Metzig de Molsheim

Hôtel de ville et beffroi, Obernai

À ne pas manquer Le Mont-Sainte-Odile

Situé sur la route de Compostelle, le Mont-Sainte-Odile attire de nombreux visiteurs venus se recueillir devant le tombeau de sainte Odile et profiter de la quiétude des lieux. Perché à 763 m d’altitude, le monastère a été fondé au début du VIIIe siècle, par Odile, fille du duc d’Alsace. Après la mort de la sainte, l’abbaye prospéra, jusqu’en 1546, date à laquelle un terrible incendie obligea les religieuses à quitter le mont. Sous l’impulsion de l’évêque de Strasbourg, des moines Prémontrés rebâtirent l’église et une partie de l’ancien couvent et contribuèrent à forger le culte de sainte Odile. Avant d’être expulsés en 1790 lors de la Grande Révolution. En 1853, l’évêque de Strasbourg racheta le site et entreprit sa restauration. L’hôtel et le restaurant furent créés. D’importants travaux de rénovation ont été menés de 2008 à 2011. Ne manquez pas dans l’église du couvent, le magnifique chemin de croix en marqueterie d’art signé du célèbre Alsacien Charles Spindler (1865-1938), la colonne aux mains dans la chapelle de la Croix mais aussi la chapelle des Anges perchée sur son rocher, XIe-XIIe siècle, et celle des Larmes où Odile venait prier pour son père. Puis l’on se dirige vers la belle terrasse du monastère qui propose l’une des plus impressionnantes vues sur les Vosges.

  • 03 88 95 80 53 ; www.mont-sainte-odile.com ; entrée libre ; tte l’année 8h30-19h30. L’association Sacrée histoire propose l’été des visites guidées contées à partir de 6 ans (durée 1h30 ; tarifs adulte/enfant 5/2,50 €). Le calendrier des célébrations est disponible sur le site Internet. La ligne de bus 257 du réseau 67 dessert le Mont-Sainte-Odile, depuis Strasbourg ou Obernai, en passant par Bœrsch et Ottrott. Pour qui veut faire l’ascension à pied, le sentier des pèlerins part de ce dernier village.

Ancienne halle au blé, Obernai

John Elk III / Getty images ©

Le mur païen

Manufacture de Klingenthal

Sonia de Araujo ©

À gauche : Place de la Mairie, Andlau ; Ci-dessous : Abbatiale Saints-Pierre-et-Paul, Andlau

  1. Itterswiller
  2. Entre Andlau et Blienschwiller, ce village digne d’une carte postale s’étire à flanc de coteau. Réputé pour être l’un des plus joliment fleuris de la route des Vins, il offre en outre un magnifique panorama sur le vignoble jusqu’à Sélestat.
  3. Blienschwiller
  4. Entouré de vignes, ce petit village avec ses maisons à colombages typiques et ses façades fleuries, possède l’une des meilleures tables du secteur, le très raffiné Pressoir de Bacchus(03 88 92 43 01 ; 50 route des Vins ; menus 14,55/28/67 € ; tlj sauf lun soir, mar, mer midi). Sa carte des vins fait la part belle à la trentaine de viticulteurs du village ! Ne repartez pas sans avoir déguster le grand cru Winzenberg.
  5. Heilligenstein
  6. Dans ce discret village accroché au Piémont-des-Vosges, se déguste un vin blanc unique, le klevener de Heiligenstein, produit à partir du cépage du savagnin rose. Une charmante balade, entre vignes et montagnes, mène jusqu’aux vestiges de l’abbaye de Truttenhausen.

Dambach-la-Ville

Volerie des aigles

À ne pas manquer Le château du Haut-Kœnigsbourg

Le Haut-Kœnigsbourg est l’un des sites alsaciens les plus visités. Plus d’un demi-million de personnes se promènent chaque année dans ce féerique château accroché à près de 800 mètres d’altitude. Bâti au XIIe siècle au cœur du massif vosgien, il a vu se succéder de nombreuses familles, les Hohenstaufen, les Habsbourg puis les Thierstein, avant d’être réduit en cendres pendant la guerre de Trente Ans. Le château a été restauré, entre 1901 et 1908, pour des motifs politiques. L’empereur allemand Guillaume II de Hohenzollern avait décidé d’en faire un musée et d’y célébrer l’Alsace germanique. La reconstruction fut confiée à l’architecte Bodo Ebhardt qui, en s’appuyant sur un relevé précis des débris archéologiques, reproduisit l’édifice tel qu’il était au Moyen Âge. Ou presque. Le Kaiser s’est en effet permis quelques fantaisies : un moulin à vent – on n’en trouve aucun en Alsace –, et les armoiries du Saint-Empire romain germanique, l’aigle, que l’on retrouve disséminées un peu partout dans le château. Le donjon et l’architecture chaotique de l’ensemble impressionne. Le circuit de 45 minutes donne accès à certaines salles remeublées du logis seigneurial et à deux tours d’artillerie. Chaises, tables, lits, coffres… forment un joli panachage de tout ce que le château a pu abriter du XIIe au XVIIe siècle. Des visites ludiques, en costumes, sont proposées pour les familles, en période de congés scolaires (1,50 €).

Ebersmunster

Horloge Jacquemart, Benfeld

À gauche : Table d’orientation au sommet du Donon ; Ci-dessous : Villé

Cascade, Le Hohwald

Temple au sommet du Donon

Collégiale Saint-Florent, Niederhaslach

Mémorial d’Alsace-Moselle

03 88 97 07 18 ; 19 rue Principale ; adulte/enfant 4/2 € ; juil-août dim 14h-18h30).www.route-des-vins-alsace.com03 88 95 80 53 ; www.mont-sainte-odile.com ; entrée libre ; tte l’année 8h30-19h30. L’association Sacrée histoire propose l’été des visites guidées contées à partir de 6 ans (durée 1h30 ; tarifs adulte/enfant 5/2,50 €). Le calendrier des célébrations est disponible sur le site Internet. La ligne de bus 257 du réseau 67 dessert le Mont-Sainte-Odile, depuis Strasbourg ou Obernai, en passant par Bœrsch et Ottrott. Pour qui veut faire l’ascension à pied, le sentier des pèlerins part de ce dernier village.(03 88 92 43 01 ; 50 route des Vins ; menus 14,55/28/67 € ; tlj sauf lun soir, mar, mer midi

Paramètres des cookies