MUSÉE BARTHOLDI

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sculpture classique

Le créateur de La Liberté éclairant le monde (plus connue sous le nom de Statue de la Liberté) a bien failli finir à l’ombre ! Le désintérêt suscité par l’art académique du XIXe siècle au milieu du siècle suivant entraîna la relégation de nombre de ses œuvres dans des réserves et la fermeture du musée qui lui était consacré dans sa maison familiale. Rouvert en 1979, le musée dédié à Auguste Bartholdi (1834-1904) occupe toujours cette demeure où le sculpteur ne vécut que les deux premières années de sa vie mais dans laquelle il effectua de nombreux séjours. Dans la cour du musée, on admirera Les Grands Soutiens du monde, un groupe en bronze représentant les allégories de la Justice, du Patriotisme et du Travail soutenant un globe terrestre. Au rez-de-chaussée, on découvre des maquettes et sculptures préparatoires aux monuments conçus pour Colmar (une salle renferme des collections d’art juif appartenant au Consistoire israélite de Colmar). Au premier étage, une salle d’exposition renferme documents et travaux préparatoires pour le colossal Lion (1873-1875) qui se dresse au pied de la citadelle de la ville de Belfort. Une autre le plâtre teinté du Vercingétorix inauguré en 1903 à Clermont-Ferrand. Les salles du deuxième étage sont consacrées aux monuments conçus pour les États-Unis. Le musée conserve notamment la maquette la plus ancienne de La Liberté éclairant le monde et divers travaux préparatoires à la réalisation de l’œuvre la plus célèbre de l’artiste.

03 89 41 90 60 ; www.musee-bartholdi.com ; 30 rue des Marchands ; tarif plein/réduit 5/2 €, gratuit -12 ans ; tlj sauf mar 10h-12h et 14h-18h, fermé jan-fév et 1er mai, 1er nov et 25 déc

Paramètres des cookies