L’Aubette

L'avis de l'auteur Lonely Planet

néoclassicisime et avant-garde

De l’ambitieux programme d’urbanisation de Blondel, seule L’Aubette, au nord de la place Kléber, a été menée à son terme. Ce bâtiment aux lignes néoclassiques, conçu en 1770 a abrité le corps de garde, avant d’accueillir le siège de la maréchaussée et de devenir un musée municipal. Sa particularité ? Dans les années 1920, l’architecte Theo Van Doesburg et les artistes Sophie Taeuber-Arp et Hans Arp y ont décoré des espaces de loisirs et de restauration, s’appuyant sur les théories esthétiques du mouvement De Stijl. Trop avant-gardistes, ils n’ont pas l’heur de plaire au public : ils sont modifiés puis détruits à la fin des années 1930. Restaurés depuis, les décors du ciné-bal, de la salle des fêtes, du foyer-bar et l’escalier de l’entresol sont à nouveau accessibles au public certains jours. L’Aubette abrite un petit centre commercial, un restaurant et des expositions des musées de Strasbourg.

03 88 88 50 50 ; 31 place Kléber ; entrée libre via le passage Sophie Taeuber-Arp ; salles Arp 14h-18h mer-sam

Paramètres des cookies