Jingo-ji

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

神護寺 ; Ce temple juché sur une montagne compte parmi nos préférés à Kyōto. Perché en haut de longs escaliers de pierre qui grimpent de la rivière Kiyotaki jusqu’à sa porte principale, le Jingo-ji est le plus intéressant des trois. Le Kondō (pavillon principal), un niveau plus haut au débouché d’un autre escalier de pierre, est impressionnant.

Après la visite du Kondō, dirigez-vous à l’opposé vers un sentier boisé qui mène à un site surplombant la vallée. Vous verrez des gens penchés sur la rampe lancer de petits disques dans le précipice. Ce sont des kawarakenage – de légers disques d’argile que l’on jette pour se débarrasser de son mauvais karma. Attention : on se prend vite au jeu et, à 100 ¥ les deux, cela peut devenir onéreux. Ces disques sont vendus dans les stands au bord du chemin. Si vous attrapez le coup de main – il faut lancer le disque doucement, côté convexe vers le haut, un peu comme un Frisbee –, ils voleront jusqu’en bas de la vallée, emportant avec eux toutes les influences néfastes (essayez de ne pas penser aux randonneurs en contrebas).

Pour rejoindre le Jingo-ji, descendez jusqu’à la rivière depuis l’arrêt de bus Yamashiro-Takao et montez les marches de l’autre côté.

5 Takao-chō, Umegahata, Ukyō-ku ; 500 ¥ ; 9h-16h ; bus JR de la gare de Kyōto, arrêt Yamashiro-Takao

Paramètres des cookies