Hôtel de ville

L'avis de l'auteur Lonely Planet

musée

Le bâtiment fut construit à partir de 1773 dans le style classique, à l’emplacement d’une auberge. La salle du Trésor renferme une remarquable collection de hanaps (grands verres à boire) en argent massif offerts par les seigneurs de Ribeaupierre. Sont également exposées deux œuvres remarquables : Pfifferdaj, une peinture monumentale à l’huile réalisée par Léo Schnug (vers 1900), l’un des meilleurs illustrateurs de son époque. Elle représente une scène médiévale : un petit groupe de musiciens en cortège vers Ribeauvillé. La seconde œuvre est un panneau japonisant offert en 1964 par la manufacture ribeauvilléenne Steiner, reproduction de quatre panneaux présentés à l’Exposition universelle de Paris en 1900 et achetés par l’empereur du Japon pour la salle à manger du palais impérial. Un chef-d’œuvre de l’impression sur étoffes dont la ville s’était fait une spécialité.

De l’autre côté de la place, se dresse l’église du couvent des Augustins (dim 15h-17h) bâtie au XIVe siècle. Dépourvue de transept, elle est coiffée d’un petit clocher à la jonction de la nef (dont la décoration baroque provient d’un remaniement opéré au XVIIIe siècle) et du chœur. L’église est dotée d’un cadran solaire, à l’angle de la sacristie.

03 89 73 20 00 ; 2 place de l'Hôtel-de-Ville ; visites guidées uniquement ; mai-sept tlj sauf lun et sam 10h, 11h et 14h).

Paramètres des cookies