Heian-jingū

L'avis de l'auteur Lonely Planet

sanctuaire shintoïste

平安神宮 Très apprécié, ce sanctuaire fut construit en 1895 pour commémorer le 1 100e anniversaire de la fondation de Kyōto. Les bâtiments sont des répliques colorées, réduites aux deux tiers du Palais impérial de Kyōto, à la période de Heian (794-1185). À 500 m devant le sanctuaire s’élève un colossal torii (portique) en acier. Bien que détaché du sanctuaire, il en marque l’entrée.

L’immense jardin, derrière le sanctuaire, est un lieu agréable pour flâner – il est particulièrement beau quand les cerisiers sont en fleur. Avec son grand étang et son pont d’inspiration chinoise, le jardin rend hommage à un style populaire à la période de Heian. Il est réputé pour ses glycines, ses iris et ses cerisiers pleureurs.

L’une des fêtes les plus importantes de Kyōto, le Jidai Matsuri, se tient ici le 22 octobre. Le 2 et le 3 juin, le Takigi nō a aussi lieu sur place. Le Takigi nō est une forme pittoresque de nō (drame lyrique stylisée sur une scène dépouillée) donné à la lueur de torches. Les billets coûtent 3 000 ¥, si vous les achetez à l’avance (demandez au centre d’information touristique de vous indiquer des bureaux de vente), ou 4 000 ¥ si vous les prenez sur place, à la porte principale.

; www.heianjingu.or.jp ; Nishitennō-chō, Okazaki, Sakyō-ku ; jardin 600 ¥ ; 6h-17h nov-fév, 6h-18h mars-oct ; ligne Tōzai, station Higashiyama

Paramètres des cookies