Ginkaku-ji

L'avis de l'auteur Lonely Planet

pavillon d’argent

銀閣寺. Avec un superbe jardin et d’élégants bâtiments, le Ginkaku-ji est l’un des sites majeurs de Kyōto. Le temple était à l’origine, en 1482, la villa du shogun Ashikaga Yoshimasa, qui désirait un lieu où échapper aux bouleversements de la guerre civile. Le nom de Ginkaku-ji signifie littéralement “pavillon d’Argent”, mais le shogun ne put jamais réaliser son rêve de la recouvrir de ce précieux métal. Après sa mort, elle fut transformée en temple.

Un sentier mène à travers le jardin, qui comporte un cône renversé entouré d’une étendue de sable blanc (figurant une montagne entourée d’un lac), des grands pins et un étang s’étendant devant le temple. Un autre sentier conduit à travers les arbres sur le flanc de la montagne.

Le Ginkaku-ji est l’un des temples les plus visités de la ville, et la fréquentation est encore plus forte au printemps et à l’automne : tentez d’arriver juste à l’ouverture ou un peu avant la fermeture.

; 2 Ginkaku-ji-chō, Sakyō-ku ; 500 ¥ ; 8h30-17h mars-nov, 9h-16h30 déc-fév ; bus n°5, arrêt Ginkakuji-michi

Paramètres des cookies