Daigo-ji

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

醍醐寺 Le Daigo-ji est un immense ensemble de temples, situé dans le quartier Daigo de Kyōto, qui s’étire sur le flanc est de la montagne Higashiyama – il est accessible par la ligne de métro Tōzai. En dehors de la floraison des cerisiers (début avril), ce n’est certes pas un site incontournable, mais c’est une agréable destination pour une escapade d’une demi-journée si l’on aime marcher et s’éloigner un peu des temples plus connus et plus fréquentés du centre-ville.

Le Daigo-ji fut fondé en 874 par Shobo, qui lui donna le nom de Daigo ou “essence ultime du lait”, en référence aux cinq périodes de l’enseignement du Bouddha – souvent comparées aux cinq produits laitiers préparés en Inde, le plus pur étant le daigo.

Ce vaste ensemble s’étage sur deux niveaux : Shimo Daigo (Daigo du bas) et Kami Daigo (Daigo du haut). Kami Daigo est juché sur Daigo-yama, à l’arrière du temple. Au XVe siècle, les bâtiments du bas furent tous détruits, à l’exception notable de la pagode à cinq étages, édifiée en 951. C’est le plus ancien bâtiment en bois du Japon.

À la fin du XVIe siècle, Hideyoshi se prit d’affection pour le Daigo-ji et ordonna une réfection complète. C’est aujourd’hui l’un des principaux temples de l’école Shingon. Prévoyez au minimum une demi-journée pour explorer le temple en détail et à rythme paisible, en mêlant de courtes randonnées à la visite des lieux.

L’annexe Sampō-in est un bel exemple de la grande opulence de cette période. Les peintures de l’école Kanō et le jardin sont des éléments exceptionnels.

Du Sampō-in, une montée abrupte et épuisante de 50 minutes mène au Kami Daigo. Pour vous y rendre, suivez la large allée de cerisiers et passez la porte Niō-mon. Sortez par la porte arrière du temple inférieur puis remontez une pente en béton et pénétrez dans la forêt après être passé devant la pagode.

Prenez depuis le centre-ville en direction de l’est la ligne de métro Tōzai jusqu’à la station Daigo : là, marchez 10 minutes vers l’est (en direction des montagnes). Assurez-vous que le train dans lequel vous montez est à destination de Rokujizō, car certains se rendent à Hama-Ōtsu. Libre la plupart du temps, l’entrée dans l’enceinte coûte 600 ¥ à la saison des cerisiers et des érables.

; 22 Higashiōji-chō, Daigo, Fushimi-ku ; Sampō-in 600 ¥, Kondō et pagode 600 ¥, entrée libre dans l’enceinte ; 9h-17h mars-nov, 9h-16h déc-fév ; ligne Tōzai, station Daigo

Paramètres des cookies