Alsace

  1. Accueil
  2. France
  3. Alsace
  4. Hébergement COLLéGIALE SAINT-MARTIN

COLLéGIALE SAINT-MARTIN

L'avis de l'auteur Lonely Planet

gothique

Les Colmariens l’appellent la “cathédrale”, rang qu’elle occupa pendant… une dizaine d’années, de la Révolution à la signature du Concordat en 1801 – elle fut alors ravalée au rang d’église paroissiale. La collégiale n’en demeure pas moins l’un des édifices gothiques majeurs de la région. Sa construction, sur le site d’un sanctuaire roman, s’étala de 1235 à 1365 environ. Le lanternon à bulbe, de style Renaissance, a été ajouté en 1573, après un incendie. L’ensemble a été réalisé en grès jaune de Rouffach. Le portail sud du transept marque la transition entre l’art roman et l’art gothique. La façade occidentale est massive, marquée par de puissants contreforts à passage. Le portail central est le seul à être décoré : en haut, un saint Martin à cheval partage son manteau ; le style du tympan sculpté du début XIVe siècle (le Jugement et l’Adoration des Mages) se rattache à celui de la façade de la cathédrale de Strasbourg. Au-dessus du portail, pas de rose, mais une vaste verrière à huit lancettes surmontées d’une rosace. À l’intérieur, une impression d’équilibre et d’harmonie se dégage, rappelant le style épuré des ordres mendiants, fortement implantés dans la ville. Les grandes verrières du chœur proviennent pour la plupart de l’église des Dominicains. La plus belle est un Christ imberbe au transept nord (début du XIIIe siècle).

Place de la Cathédrale ; mai-oct tlj 8h-19h, nov-30 avr tlj 8h-18h30, dim matin réservé aux offices

Paramètres des cookies