Chion-in

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

知恩院. Vaste ensemble de bâtiments et de cours, le Chion-in est le siège de l’école Jōdo, la secte bouddhique la plus importante du pays, et un lieu de pèlerinage des plus populaires à Kyōto. Si vous aimez les édifices majestueux et l’animation, le Chion-in vous plaira.

En 1234, le Chion-in fut construit sur le site où le moine Hōnen, l’une des plus célèbres figures du bouddhisme japonais, enseigna sa doctrine de l’école de la Terre pure (Jōdo), avant de mourir après s’être imposé le jeûne.

Le plus ancien des bâtiments actuels remonte au XVIIe siècle. Le San-mon, une porte colossale à deux niveaux, la plus imposante du Japon, donne un aperçu de l’immensité de ce temple. La grande salle, abritant une image de Hōnen, est reliée à une autre salle, le Dai Hōjō, par un parquet “rossignol”, dont les lattes émettent une sorte de piaillement qui annoncent les intrus.

En haut d’un escalier de pierre, au sud-est de la grande salle, se trouve la gigantesque cloche du temple. Fondue en 1633 et pesant 70 tonnes, c’est la plus lourde du Japon. Les moines la frappent 108 fois le soir du 31 décembre pour annoncer la venue de la nouvelle année.

; 400 Rinka-chō, Higashiyama-ku ; bâtiments intérieurs et jardin 500 ¥, entrée gratuite dans l’enceinte ; 9h-16h30 ; ligne Tōzai, station Higashiyama

Paramètres des cookies