Carlton Arms

L'avis de l'auteur Lonely Planet

hôtel

$

Si les murs pouvaient parler… Le Carlton Arms s’est réinventé bien des fois au cours de son existence centenaire : speakeasy (bar clandestin) pendant la Prohibition, repaire de drogués et de personnes prostituées dans les années 1960… De nos jours, l’établissement tient tout autant de la galerie d’art que de l’hôtel low cost.

Des fresques d’artistes recouvrent les murs de la cage d’escalier sur 5 étages ; on en retrouve d’autres dans les chambres minuscules et les sdb partagées (chaque chambre disposant toutefois d’un petit lavabo). Sans surprise, l’endroit attire une clientèle mélangée de voyageurs bohèmes, qui s’accommodent des conditions rustiques pour faire des économies substantielles. Il n’y a pas d’ascenseur : vous allez pouvoir vous muscler les mollets !

212-679-0680 ; www.carltonarms.com ; 160 E 25th St, à la hauteur de 3rd Ave ; d avec sdb commune/privée 120/150 $ ; 6 jusqu’à 23rd St jusqu’à 28th St

Paramètres des cookies