1. Accueil
  2. Forums
  3. Voyage par thèmes
  4. Voyage et handicap
  5. USA & Canada en fauteuil roulant

USA & Canada en fauteuil roulant

Portrait d'anonyme
Lagher
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 4 mois
  • Réponse(s) : 2

Petit récit de voyage pour commencer cette rubrique : 3 semaines de vadrouille seul, en fauteuil roulant, sur la cote Est des USA et du Canada, au printemps 2006.

Départ : vol régulier Air France Roissy CdG-Boston (assez cher car j'ai organisé ce voyage à la dernière minute). Pas de difficulté d'embarquement sur le vol : j'avais prévenu du handicap (paraplégie) à la réservation du billet ; il m'a juste été demandé d'arriver pour l'enregistrement plus en avance que les autres passagers. J'ai ensuite pu conserver mon propre fauteuil roulant jusqu'à l'embarquement - je craignais qu'il parte en soute tout de suite, ce qui m'aurait immobilisé sur un siège dans l'aérogare pour quelques heures. Pour les contrôles et l'embarquement, prise en charge par un service spécialisé de l'aéroport (en fait une société de sous-traitance : Passerelle) : aucun problème.

Evidemment, une fois installé dans l'avion, impossible de bouger seul... d'où une légère angoisse : comment aller aux toilettes durant le vol ? Car même sans boire, 6 ou 8 heures (je ne me souviens plus), c'est long ! En pratique, sur ce vol, l'équipage disposait d'un siège roulant très étroit, passant juste dans les allées et permettant d'accéder aux toilettes. Et comme cela prend quand même un peu de place, il y a un système ingénieux permettant d'escamoter une cloison entre deux toilettes pour n'en faire temporairement qu'une. Il faut juste oser demander à l'hôtesse...

Arrivée à Boston : prise en charge par la sécurité de l'aéroport qui accompagne pour la récupération du fauteuil roulant (en bon état : soulagement !) et des bagages, et pour les formalités (en doublant toute la queue !). Puis bus (accessible, évidemment !) depuis l'aéroport jusqu'au parc de stationnement du loueur de voitures. J'avais réservé par Internet un véhicule depuis la France : pas de mauvaise surprise à l'arrivée ; la conduite manuelle (qu'on trouve comme simple option sur n'importe quelle voiture de location aux USA, alors que c'est pratiquement impossible en France) était bien au rendez-vous. Système de conduite manuelle différent de ceux que je connaissais en France... d'où un petit temps d'adaptation nécessaire.

(suite dans un prochain message)

Portrait d'anonyme
Lagher
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 4 mois
  • Réponse(s) : 2

Le mar 23 oct 2007 à 02:18

(...suite)

Quelques jours chez des amis à Boston...
Différence culturelle notable avec la France : le regard sur le handicap. Dans beaucoup de grands musées, par exemple (au Museum of Fine Arts de Boston, mais j'ai retrouvé ça ensuite à NY), le vestiaire met à disposition des visiteurs des fauteuils roulants en libre service ! On voit ainsi des personnes valides, mais relativement âgées ou ayant quelques difficultés de déplacement, choisir de faire la visite en se faisant pousser en fauteuil roulant ! Tout simplement inimaginable dans l'hexagone...

Puis route vers le Canada : Montréal puis Québec.

Chose étonnante encore pour qui arrive de France : l'accessibilité de tous les lieux publics. Si j'ai bien compris, il s'agit d'une obligation légale (de l'Etat de Québec ou fédérale, je ne sais pas)... mais qui là-bas est respectée, contrairement à ici. Ainsi, à Québec, le funiculaire qui permet d'accéder à la place du chateau Frontenac depuis le bas des fortifications (rue du Petit-Champlain) : il arrive un peu en dessous du niveau de la place d'Armes, à laquelle on accède par un escalier ; il y avait donc un problème d'accessibilité... qui a été résolu par l'obligation d'ajouter un ascenceur ! Accessoirement, le funiculaire, comme différents musées à Québec (le très beau Musée de la civilisation, par exemple) est gratuit pour les personnes en fauteuil roulant :)

Pour les déplacements dans la ville de Québec, j'avais choisi la voiture (j'ignore s'il existe des transports publis accessibles), avec à la clé les inévitables difficultés de stationnement à proximité des lieux de visite et le prix élevé du stationnement payant... jusqu'à ce que je découvre en discutant avec un policier municipal qui faisait sa tournée pour verbaliser les contrevenants que le stationnement est en fait gratuit en ville pour les personnes possèdant un macaron d'invalide ! Si je l'avais su plus tôt, j'aurais économisé pas mal de dollars canadiens...

(re-suite dans un prochain message)

Portrait d'anonyme
bouchaib
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 4 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mer 31 oct 2007 à 11:17

bonjour, je suis moi meme paraplégique et ton récit du canada m'a donné envie de m'y rendre. sinon sache que je gere un riad complétement amménagé au fauteuil roulant à marrakech au maroc alors si ça te dit?

Portrait d'anonyme
Lagher
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 13 années 4 mois
  • Réponse(s) : 2

Le jeu 01 nov 2007 à 02:39

(... re-suite)

Retour aux USA après visite de Montréal et Québec -- le Canada anglophone, ce sera pour une prochaine fois ;) -- et route pour New York.

Là, erreur de jugement : les hôtels dans New York même étant horriblement chers, j'avais choisi un hôtel dans le New Jersey, pas trop loin en voiture. Réservation par Internet, sans surprise désagréable à l'arrivée. Mais mauvais calcul : bouchons le matin pour rejoindre NYC, péage pour y accéder (que ce soit par tunnel ou par pont), circulation automobile rendant impossible de s'arrêter où que ce soit à proximité d'un musée ou d'un restaurant... Bref, panique et envie de faire demi-tour sur le champ... jusqu'à ce que je découvre que les bus de la ville sont TOUS accessibles, ce que leur allure de vieille guimbarde ne laissait pas soupçonner ! J'ai donc laissé, les jours suivants, la voiture dans un des nombreux parkings de la ville pour visiter celle-ci en bus ; mais au prix exhorbitant du parking à la journée, ajouté à celui du péage, ça a annulé tout le bénéfice d'un hôtel moins cher à l'extérieur !

Conseil donc pour New York en fauteuil roulant : prendre un hôtel en ville à proximité d'un arrêt d'une ligne circulant tard le soir, voire de nuit (il y en a), et se promener en bus. A l'allure à laquelle ils circulent, ça permet à coup sûr de découvrir la ville ;) Et en plus, gratuitement : tout en me disant que les transports ne sont pas gratuits en fauteuil roulant, plusieurs chauffeurs m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas me faire payer !!! Je n'ai pas vraiment compris l'explication, mais j'ai vite cessé de poser des questions ;)

Portrait d'anonyme
thierry petit
  • Hors ligne
  • Membre depuis :
  • 12 années 10 mois
  • Réponse(s) : 1

Le sam 26 avr 2008 à 14:12

bonjour, je suis le papa d'un petit garçon de 5 ans qui est imc.
nous partons à miami pour des soins au biofeedback center, je loue une voiture sur place et souhaite savoir si je peux utiliser le macaron de stationnement français aux USA.
il me semble qu'il n'est valable qu'en europe mais ni l'ambassade ni la mdph ne sont enmesure de me répondre....
par ailleurs, auriez-vous des infos sur la gratuité des accompagnants dans les musées, transports et autres.
un grand merci d'avance.
thierry petit

Paramètres des cookies