1. Accueil
  2. Forums
  3. Destinations
  4. Moyen-Orient
  5. Oman
  6. Oman, que la nature est belle

Oman, que la nature est belle

  • Le mer 11 fév 2015 à 19:26
  • 4
  • Oman
Portrait d'anonyme
yemen
  • Hors ligne
  • lille, France
  • Membre depuis :
  • 11 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Bonjour,

Un petit compte rendu de notre voyage Noel/nouvel an 2014/2015,  14 jours sur place

2ième voyage. 1er voyage il y a 4 ans, dans le nord du pays. Cette fois-ci, nous avons choisi de remonter la côte à partir du Yémen. Une partie où peu de touristes s’aventurent. Bien dur de trouver des infos sur le forum avant de partir. C’est ce qui a fait notre bonheur : pas de touriste !

Nous avons loué un 4/4 Rav Toyata et nous avons un Nissan Pathfinder, un monstre. Nous le prenons à l’ouest du pays à Salalah, à 100 km de la frontière Yéménite et nous le laisserons à Muscat, la capitale. 14 nuits.  Voiture 969.29 pour 13 jours, nissan pathfinder ,  par rentalcars.com   europcar sur place airportservice@europcaroman.net  customerservice@europcaroman.net   3000 km

Circuit en total  autonomie, camping sauvage.

Tour de Salaalah,  2ième ville d’Oman. De jour, nous n’avons vraiment pas trouvé cela agréable.

Une belle plage mais la partie juste derrière la ville, tous les bâtiments et maisons sont vides et abandonnées.  Si on continue vers la gauche, quand on regarde la mer, tout une partie est longée par le parc archéologique. Puis quelques hôtels. La ville, n’a pas de charme. Avant 10 h, tout est fermé et quand c’est ouvert, aucune animation. Le « fameux » souk aux encens, vide. Bref, on n’a pas envie d’y trainer. Nous y sommes revenus un soir en se disant que lorsqu’il faisait moins chaud,  c’était mieux. non, cela ne  nous a toujours pas plus. mais ce ne sont que des impressions.

Côte vers le Yemen.

1ère arrêt :     EFTALQUOT AREA   on  traverse un village, on se demande s’il faut continuer…  mais oui, au bout, on se retrouve en haut d’une falaise. Et en bas, une plage magnifique. la vue est belle. Environ 10 km de la route. Mais on y va pour la vue car pas de route pour rejoindre la plage.  Mais…..   si on cherche  bien, on trouve un petit chemin pour rejoindre la plage. Descente de la falaise, balade sur la plage.  C’est beau. A faire. Se balader sur le plateau.

 Avant le village d’AL MAGHSAIL, la grande plage avec  quelques abris  piquenique.  Le lieu est beau   avec ses falaises de chaque côté, le sable est blanc, la  mer est d’un bleu…. Une belle étape.

Plage de  Al FIZAYAH. Un must pour qui sait  prendre le temps d’y rester et de voir l’évolution  de ce lieu sous différentes lumières.  Bon, on peut se contenter d’aller passer  un moment sur la  grande plage. Mais il y a des tas de coins et recoins qui  permettent de se régaler. 

Un  panneau: « the sea over looking site SHAAT ». D’abord la   route puis un parking avec quelques abris piquenique.  On se demande pourquoi,  le lieu n’a rien de super.  Puis une piste  avec en fond de  belles falaises  striées. On se demande vraiment où l’on va. ½ heure de descente. Au bout, une petite plage. Mer et sable,  magnifique.  Mais la plage est petite. Pas grave, cela nous aura donné l’occasion de partager lait chaud, pain, fruits avec les éleveurs de vaches. Il faut du temps pour faire cela car c’est beaucoup de route.

Très belle route entre AL MAGHSAIL et SEEFEER.

Arrivée à Rakhyut en fin d’après midi. De belles couleurs.  Intérêt moyen

Rakhyut – Sarfayt (a 5 km de la frontière du Yemen), Dhalkut.  Aucun intérêt. Les paysages n’ont rien de supers ni les villes. Trop de km et de temps pour cela.

Côte vers le nord

 Puis direction Khor Ruri.   Le parc  archéologique : faut être intéressé !! 2 rials l’entrée en voiture. Nous n’y avons pas trouvé d’intérêt. Et l’accès à la plage au bout de la réserve est bien plus sympa si l’on arrive par le prolongement de la plage de Taqah : quand on longe  la route de la plage vers l’est, à un moment, la route (samharam st)  part à gauche pour rejoindre la route principale. Devant, une piste. La prendre et se diriger vers une falaise (on la voit de loin).  Là, on accède à la plage de la réserve mais sans passer par la réserve.  C’est très chouette. Juste avant,  sur la droite, une petite plage.

Autre coup de cœur : Quand on dépasse le site archéologique de Khor Ruri, vers Mirbat,  environ 1 km plus loin, piste à droite.  Elle se divise en deux : vers la droite, une grande et belle plage. Vers la gauche, une petite et très belle plage. Rien n’est indiqué.

Route  vers Mirbat.  Prendre des pistes vers la droite.   Des falaises avec des belles côtes déchiquetées avec parfois des petites plages en contrebas

On suit la piste à l’ouest de Mirbat.  La côte qui longe la piste, bof, bof.  Pas de plage mais des rochers et mer bleu foncée. La piste passe à  travers de la petite montagne. Bon, on n’a pas été emballé.

Puis direction Sadah (sadh), on passe loin de la côte. Djebel Samban à gauche qui est beau i mais sinon, route qui n’a pas d’intérêt.

Puis Sadah -  Hadbin (hadbeen).  On a essayé plusieurs fois d’aller vers  la mer pour chercher des plages : que des rochers.  Le village de Hadbin  est sans intérêt  mais il faut  aller  sur le bord de mer au bout du village :  de  belles formes de rochers, très esthétiques.

La côte continue jusque Hasik. Pas de belles plages, des rochers, des algues, pas de sables blancs et  de mer transparente.

Hasik : plage de galets. Bon……

Puis la nouvelle route : vraiment  à travers  la montagne. Belle, à travers la montagne, c’est aride. Nous cherchions des pistes pour rejoindre la mer : rien. A la fin de la montagne, 3 km avant d’arriver à la grande plage qui va aboutir à Ash-Shuwaymiah, sur la droite, chercher « LA » piste qui permet de rentrer dans un wadi. Le wadi est très beau (blanc). Au bout, une plage pour camper. Sur la carte, cela correspond à Jinaw, mais rien n’est indiqué.  La route suit ensuite une longue plage sur quelques km.  On la voit de loin quand on est sur la route mais une piste la longe.  Pas beaucoup de place pour un campement mais bien pour profiter d’une belle plage.   On quittera  ce petit paradis à 13 h. Pendant la nuit, des voitures, du monde ?? . Au petit matin,  les pêcheurs qui repartent. Du  poisson nous est offert.

On passe Ash-Shuwaymiyah, on continue de longer la plage jusque Fagharah.  Une longue plage avec au bout quelques barques et pêcheurs   Puis l’on quitte la côte pour repartir vers l’intérieur (Shalim) et  on prend à droite la 41 vers Sawqirah.  Dans les terres, la route est plate et sans aucun intérêt.   Au bout d’un quarantaine de km, nous prenons une piste à droite vers  Manji. Cela nous amène sur une immense baie.  A droite en arrivant, une piste en mauvais état amène à des minis plages où le campement est possible.  On quitte par une piste qui longe la mer sur une dizaine de km. On traverse une étendue très large avec à droite la plage de sable blanc et à gauche des rochers travaillés par l’érosion.  Pour certaines parties, c’est magnifique.  Au bout, une route. A droite, direction le village de Sharbathat.  Village de pêcheurs.  De superbes photos sur la plage.  Plein d’oiseaux, de bateaux.  La mer est superbe, le sable blanc.

La lagune de   Al Kahil.  Prendre sur la droite le panneau Al Bhirat.  Piste qui mène directement à la mer  si on va tout droit. Sable blanc, longue plage mais ne mérite pas le détour. S i on part à droite, galère mais on  arrive à la lagune. Bof, bof. Pour moi, cela ne mérite pas tout ce temps.

Pour trouver l’autre lagune  Dhiris, On reprend la route On a tourné à droite  vers Gawirah    . Au bout, une grande plage avec pleins de barques de pêcheurs. En cette saison, c’est la récolte des sardines. Grosses activités. C’’est intéressant, c’est beau, plein d’oiseaux, de superbes photos.

 En fait, il faut dépasser le village quelques km. Et !!!! Quelques arbres. Prendre la piste à droite.pas de panneau. Piste qui mène à la lagune (plus belle que la précédente) et à  la plage. Ne nous semble pas un lieu majeur à Oman (sauf pour les passionnés d’oiseaux). Il y a bien plus spécifiques et magiques à Oman.

Ras Madrakak.  Plages pas intimes,  remplies de barques, camions car usine de poissonnerie.   Pas d’intimité pour camper.  On est vite reparti pour raz Markaz.  Il y a une route/piste, pas marqué sur les cartes  de 14 km.  Panneau qui l’indique en venant  d’Ad Duqm, mais pas en venant de salalah (la 32), avant l’intersection pour aller à Ras Madrakak. 

Toute la route 41, c’est plat et monotone.

Le matin,  départ des pêcheurs sur la plage de Ras Markaz. Très intéressant.  Plein d’oiseaux, superbes photos. Possible avec la voiture de traverser de la fin de la route jusque la mer puis de rouler sur la plage. Aller complètement à droite de la plage : des oiseaux tout le long,  belles couleurs,  grande  falaise au bout.

Arrêt à Sidrah  (sidarat)   De la route jusque la plage, paysage de dunes rouges et roche sympa.  Plage correct mais bon. Sale, roche sur le bord, arrière de la plage moyen.

Puis recherche de Sugar Dunes.  On est parti vers la baie de Bintawt (panneau) jusqu’aux salines (24km) bonne piste.  On part à gauche avant où après les salines.  Hélas, vite, piste beaucoup moins nette. Il faut aller rouler sur la plage. Mais sable mou. On  a pas prit le risque.   De plus, plein de groupes. Demi-tour pour rejoindre la route.  Après la partie plate de la piste, sur la droite, dunes rouges et roches. Bien pour un campement.

Route vers Khaluf. On ne trouve pas la piste pour les dunes en partant du village de Khaluf.

Route Ras Markaz vers kaluf : monotone.

L’île de Nasirath : nous y étions déjà venus il y a 4 ans. Nous en rêvions. Nous y sommes restés 3 nuits ? Maintenant, plusieurs supermarchés avec tout ce qu’il faut. Allez vers le sud par la côte ouest, dépasser sur Nasirath. De temps en temps, sur la droite, des débuts de route sur 3 m, puis piste. Prendre le 2ième. Au bout, une plage de rêve : une petite anse, peu de rochers. Au 1er embranchement, pas mal aussi. Presqu’au bout de l’île,  pleins de baraques de pécheurs. Une grande plage mais moins tranquille et moins magique. Il  y  a un 4ième lieu, une grande plage de sable blanc sans cailloux mais pas possible d’expliquer. En fait, avec un4 /4, il y a une piste qui longe pratiquement toute la côte. En dehors de ces 4 lieux, la mer est toujours aussi belle mais souvent des rochers sur la plage. C’est un choix….

Remarque : A quoi sert ce nouveau guide du lonely  planet sortie en septembre 2014.  Pour moi, c’est, « c’était » la bible pour faire de belles découvertes, pour sortir des lieux  connus, pour trouver cette petite phrase qui te faisait penser : « vas-y », il y a là le petit plus !   Vraiment,  les infos  sont sans  originalité.  On peut les trouver partout  sur internet.  C’est  sur ce forum où d’autres  que l’on  découvre des lieux magnifiques  à voir  alors que le lonely n’en parle  pas. Quelle déception. Cela  deviendrait-il un guide avec des généralités mais  pas tous ces petits trucs qui te permettent de monter ton voyage et sortir un peu de la « grand route ». Pas plus, pas moins que le petit futé !

J’espère que ce bilan vous donnera des outils pour votre préparation et vos découvertes sur place. Bon voyage

 

Portrait d'anonyme
Benoît Artony
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 3 années 2 mois
  • Réponse(s) : 1

Le sam 07 jan 2017 à 23:49

Oman est sans doute le pays le plus beau que j'ai visité au moyen orient. Avec sa nature, ça reste  LA destination qu'il faut imperativement faire quand on visite la region

http://www.dubaimmobilier.com/

Forum Dubai : http://www.bonjourdubai.com

Portrait d'anonyme
yemen
  • Hors ligne
  • lille, France
  • Membre depuis :
  • 11 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mer 09 Mar 2016 à 18:32

Tout à fait d'accord. très belle expérience dans le moyen orient et 2 fois 15 jours n'a pas été trop pour en profiter

laurence

Portrait d'anonyme
pompe funebre et funerarium a saint gilles
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 2 années 10 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mer 27 juil 2016 à 22:49

C'est vraiment une belle destination...et oh que oui la nature est vraiment belle...

Portrait d'anonyme
fabrice poujade
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 1 année 6 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mar 20 nov 2018 à 08:52

Bonjour ,

Avez vous eut besoin d'un permis de conduire français ou international ? 

Paramètres des cookies