GR 20 : l'arnaque

  • Le jeu 02 aoû 2012 à 08:49
  • 39
  • France
Portrait d'anonyme
populusumerinu
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 6 années 2 semaines
  • Réponse(s) : 1

Le jeu 21 nov 2013 à 00:13

Bonsoir,

Ne tirez plus sur les gardiens ! même si parfois certains...

Oui, la montagne corse a changée : d'une fréquentation de quelques montagnards chevronnés on est passé en 30 ans à une fréquentation majoriatairement constituée de randonneurs non montagnards avec tout ce qui va avec en terme de culture montagnarde, de comportements et de mentalité. Ce n'est pas une critique, mais un simpe constat. L'évolution de la société en quelques sortes. Non pas que le randonneur new age soit un c... Non, pas du tout. Il est simplement formaté dans sa vie de tous les jours, quant il est en bas, au boulot, à la maison, préssé et compressé par les milles et un soucis d'une vie où joindre les deux bouts est de plus en plus compliqué. Pour parfaire la chose, la nouvelle religion cathodique fait bien son boulot. Formatage et lobotomisation des esprits, les 2 mamelles de la France (et d'ailleurs aussi, ne soyons pas chauvins).

Mais je m'égare, revenons à la montagne

Je croise beaucoup de spectateurs de beaux paysages sur les chemins de montagne, qui ne coupent que rarement avec leur quotidien et qui le transportent avec eux où qu'ils aillent.

Difficcile dans ces conditions de comprendre ce qu'est la vie de gardien de refuge dans la montagne corse (et dans tout massif montagneux), gardien qui ne l'est statutairement pas mais qui remplit quand même ce rôle "sinon il y a du monde qui voudrait être à ta place l'année prochaine". Et sans être payé en retour, sans rien pouvoir investir pour amélioré ce qui pourrait l'être.

Le Parc Régional de Corse a abandonné la gestion du territoire dont il avait la charge, abandonné la gestion des refuges (seulement depuis peu quelques améliorations sanitaires (sic !) ont été apportées.

Par son inaction, sa pesanteur et son incapacité à fonctionner normalement, il n'a pas su mettre en place les condition d'un gardiennage qui satisfasse les gardiens, le Parc et le public. Public qui de ses impots a payé les refuges, le matériel qui s'y trouve, qui paye annuellement les héliportages (du parc : les gardiens payent les leurs, ce qui est normal), le fonctionnement (?) du parc, les 152 agents (vous ne les avez pas vu sur le terrain, à part la même équipe de 4 ou 5, mais lls appointent mensuellement).

A ce sujet, lisez le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur le PNRC, ça commence fort dès la page 2  : http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=0CDsQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.ccomptes.fr%2Fcontent%2Fdownload%2F54069%2F1425183%2Fversion%2F1%2Ffile%2FCOR201207.pdf&ei=-zyNUoSBDubA0QWL2ICACQ&usg=AFQjCNGWCknK94gi6WOLffhaxUIc4KqZ6w&sig2=vkBX26F7E90dLZ4qn8fJ3w&bvm=bv.56643336,d.d2k
 

Et le bouquet  final: le PNRC a perdu son statut de Parc, il n'a pas ratifié la nouvelle charte !!! Il n'y a plus de parc en Corse.

Dans ce meli-melo d'incomptences, chacun agit un peu à sa guise ; on assiste à un éclatement d'hébergements, à des détournements de GR en pleine saison comme il y a 2 ans ,... La montagne, faute d'avoir réellement été gérée, ressemblera bientôt au bord de mer. Et gérer ne veut pas dire interdire mais poser les règles qui garantissent les respect d'un territoire et des hommes qui le fréquentent ou le parcourent.

Vivement que tout ça se casse la gueule pour qu'on revienne à l'essentiel : l'incomparable beauté d'une nature encore restée sauvage

Bonne randos, sur le GR et surtout à côté !

Portrait d'anonyme
spirit2a
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 6 années 2 semaines
  • Réponse(s) : 1

Le sam 23 nov 2013 à 22:45

Bonsoir,

 

je suis effarée de lire certains commentaires comme Py, Shukoy, Galland, Pinesout, Rvgiro, Alb.ch, Chachaye et Christpom3......

Avant tout, ce forum est libre de commentaires mais aussi de droits de réponse à ces commentaires...dans la limite de la correction.

Je pense que la plupart de ces gens ont été au dela de leurs capacités physiques et psychologiques pour mal vivre leur gr....(peut etre peu aidé par de mauvaises conditions météos).....Ce sont les gens usés et fatigués qui vont au clash... Est ce vraiment lamentable si vous avez attendu pour boire une biere.....? Si vous aviez soif, l'eau fraiche de la source vous tendait les bras...Ce ne sont pas vos boys disponibles 24h/24h.....(certains sont capables de reveiller ,de maniere intempestive les gardiens, à 4h du matin pour avoir du PQ...Mais ou va t on?)

Je voudrais voir la tete de chacun des randonneurs qui rentrent avec leurs chaussures sales dans le refuge si je rentrais chez eux avec ces memes chaussures....x40 ou 50 personnes par jour.....De quoi s'arracher les cheveux je pense.... Apres vous lirez des commentaires du type: refuge degueulasse (mais grace à qui????) 

Vous confondez refuge et hotel.....Maintenant, les gardiens ne sont plus salariés du PNRC...Ils sont mis en place pour encaisser les recettes du parc gratuitement (et oui) Les tarifs sont fixés par le parc et non par les gardiens.....De nos jours vous ne trouvez plus un hotel à moins de 50 euros....que vous faut-il??? Leur saison ne se joue que sur la vente. L'entretien des locaux ne fait meme pas parti de leurs prerogatives...

La propreté des locaux est 100% due au comportement irrespectueux et insalubre des nos chers randonneurs (et les plus propres paient pour les plus sales).....Que chacun se regarde et se demande à quel moment ce qu il va laisser va degrader et saloper les lieux... Peu importe me direz vous ils s en vont sans se retourner et ne reviendront pas.....Cadeaux pour le suivant....et certains cadeaux sont juteux!!!!

Regardez les refuges du continent....Le CAF fournit des locaux descend au gardien.....Les refuges corses sont des cabanons certes à visage humain mais pour certains delabrés....Ils ne sont pas adaptés à la surfrequentations estivales....La critique est facile au vue des conditions de travail qu ils subissent...

Quant au bivouac sauvage.....les regles sont fixees par le PNRC.....quelle minorité de personne pourrait bivouaquer sans laisser un seul dechet derriere lui???? (boitage,papiers divers, pq et excrements compris,....) Je ne parierais pas ma chemise....sans parler des risques d'incendies...Inconscience et imprudence de tous ces gens qui croient savoir.....Capables d'engager la vie des secouristes quand ils seront en difficultés dans le mauvais temps...(mauvaises décisions)...

Il faut reconnaitre que vous pouvez tomber sur le mauvais jour et vous attirer les foudres du gardien....Malheureusement le slogan "la montagne ca vous gagne" a attiré bon nombre de citadins s'imaginant etre capable d'affronter l espace de 15jours(si tout va bien) la montagne.....A qui est sous equipé, à qui ne sait pas se comporter en cas de mauvaise meteo,....... Et ceux là hyper exigeant, pensant vivre là haut comme en ville, ne peuvent etre que bousculer.....(en plus de gonfler severe les gardiens!!!)

Globalement, les tarifs ne sont pas prohibitifs au vue de ce qui se pratique en bord de route ou de plage....(je dirais presque au contraire)....N'attendez pas du 3 étoiles....c'est du typique et du rustique.

 

Le gr et tout ce qui gravite autour est sans doute difficile à cerner pour la majorité des randonneurs surtout quand ceux ci n en ont que faire.... (bouffer du sentier dans les conditions qu ils avaient imaginé et s ils ne sont pas contents, passer leurs nerfs et deblaterer sur les gardiens)....

Le gr est avant tout une aventure humaine.....des rencontres, des émotions,..... Combien repartent de ce sentier mythique et historique sans savoir comment il est né, quelle etait et quelle la vie pastorale, la faune et la flore......et j en passe....(c'est pas votre topo guide qui va vous l'apprendre) La plupart viennent pour braver la montagne corse et ces habitants...avec leurs idées recues sur les corses et préconsues sur la montagne.

La montagne corse est incomparable à celle du continent.....geologie, meteorologie,.....(les Alpes et les Pyrénés ne sont pas la Corse et vice et versa) Venez humblement à elle....Un pyrénnéen aguérit, se croyant plus fort, y a trouvé la mort.....betement.

Moi je dirais: preparez vous bien physiquement et moralement (c'est rude...surtout si la meteo s'y met.), équipez vous comme il faut, et venez sans apprioris à la rencontre des gens (laissez vos exigences au placard)....Soyez curieux de la culture et du mode de vie sans doute loin du votre....Ayez l'esprit ouvert....Votre gr sera alors inoubliable...Le peuple corse en vaut la peine!!

Pour exemple: 3 jeunes bretons ont fait le gr avec une banderole qu'ils ont fait signer à chaque gardien et une bouteille de gnole locale qu ils ont partagé avec chacun des gardiens.....UN GRAND BRAVO!!! La rencontre et le partage est là.....Pas avec des cretins qui veulent juste leur pain qu'ils trouvent trop cher ou trop cuit!!!!

Je répondrais à tous ceux qui ont la critique facile......mes pauvres gens vous etes venus, mais vous n'avez rien vu et vous n'avez rien compris.....Vous etes passés à coté de l'essentiel.... (quant à Py je vous laisse vos nationales, vos autoroutes et vos idées préconcues minimalistes.....)

Que l'esprit montagnard survive à la noirceur de l'humanité........

 

 

 

 

 

Portrait d'anonyme
alain51
  • Hors ligne
  • reims, France
  • Membre depuis :
  • 6 années 1 semaine
  • Réponse(s) : 2

Le jeu 28 nov 2013 à 18:05

je me permet du droit de réponse , juin 2012 j'ai réserver mes emplacements de tente , et payés avant le départ , faisant le gr a notre rytme en arrivant on se  retrouvait sans emplacement , maintenant il est sur qu'un corse va défendre la corse , si ces messieurs se rappellent gr 2012 , le gr a été détourné pour des raisons financieres de certains , sans aucune autorisation ils ont enlevé le fléchage et détourné le chemin aen abattant des arbres ,ce qui fait  que l'on s'est retrouvé avec une étape non reconnue sur le gr , les responsables du parc pourraient en parler , pour ce qui est des prix prohibitifs et il est bien de le faire savoir les prochains randonneurs seront au courant , PAR CONTRE ou je défends les corses c'est de voir des soit disant randonneur laisser leurs déchets sur les sentiers , de faire leur besoin sur le bord des chemins , il faudrait demander aux responsables du parc le tonnage de déchets qui redescendent par helico et le cout , maintenant les randonneurs qui marchent sans regarder , s'ils avaient ouverts les yeux ils auraient pu voir la nature autrement , pour ce qui est du randonneur il y a toujours possibilité de la faire en autonomie complete , mais ce ne sont plus les memes charges nous étions deux un sac a 37 kgs et 26 kgs et nous n'avons eu beoin de personne , quand a nous nous avons eu la chance de rencontrer des corses de discuter nature et corse on a été enchanté , ce ne sont pas les corses que les journalistes nous font voir

 

Portrait d'anonyme
alain51
  • Hors ligne
  • reims, France
  • Membre depuis :
  • 6 années 1 semaine
  • Réponse(s) : 2

Le jeu 28 nov 2013 à 18:07

je ne suis pas corse mais je défend certaines réflexions

Portrait d'anonyme
LongSam
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 11 mois
  • Réponse(s) : 1

Le mar 17 déc 2013 à 10:27

Complètement d'accord, c'est une arnaque totale et c'est une organisation mafieuse !! Il suffit de se référer http://www.wikipedia.org pour en savoir plus sur le sujet...

Portrait d'anonyme
chris 50
  • Hors ligne
  • TAMERVILLE, France
  • Membre depuis :
  • 5 années 10 mois
  • Réponse(s) : 1

Le lun 27 jan 2014 à 20:21

Bonsoir

Je reviens de faire le GR20 en intégralité en août 2013 avec mon mari et mes deux enfants.Nous avons mis 15 jours donc pas de doublement d'étapes.On a tellement apprécié qu'on pense déjà y retourner.On a dormi soit sous tente soit en refuge et en pension complète(comme on portait les vêtements de nos enfants on a pas pris de nourriture).Partout ou a pu se baigner on l'a fait et les rivières sont fraiches.Alors oui les douches sont froides mais quand on vient de faire 6 ou 8 h de marche ça fait du bien.On sait que quand on fait une rando pareille on ne va pas avoir le luxe d'un hotel.Quand au repas on a été très bien nourri très souvent des pâtes et du taboulé pour le midi mais on a jamais eu faim.Quand à l'accueil des gardiens on a été surpris dans le bon sens car à lire tous les forums on appréhendait un peu et au contraire  toujours bien reçu,pas d'attente des heures pour boire une bière,qui était au même prix en refuge ou à Calenzana ou même Porto vecchio.Plusieurs ont  félicité nos enfants pour leur volonté.On a eu un temps magnifique,juste une après midi et nuit d'orage,on a pu rester tout l'après midi à jouer aux cartes à l'intérieur.Alors oui les gardiens Corse ont leur humeur mais quand on voit parfois les exigences de certains on peut comprendre!!!

Portrait d'anonyme
cayen
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 7 mois
  • Réponse(s) : 1

Le dim 27 avr 2014 à 18:02

Bonjour, je viens de lire certains commentaires et j'aimerais apporter mon témoignage sur le GR20.

En juillet 2011 j'ai fais le GR20 SUD / NORD et juillet 2013 je suis reparti pour faire le GR20 dans l'autre sens NORD/SUD. J'ai eu dans ces 2 randos que du bonheur à marcher malgré un temps parfois capricieux (pluie, vent , froid,tempête,et même de la grêle en juillet 2013 au refuge de MANGANU) Mais je ne vais pas me plaindre je voulais faire le GR et je savais que ça serait pas facile. Mais je dois dire que j'ai été  surpris de voir autant de monde sur le GR20 en juillet 2013, rien à voir avec 2011. Remarquez, avec plus de 4 reportages télé....pas étonnant. Et ce monde au cirque de la solitude, je revois encore cette femme qui ne pouvait plus descendre de peur de tomber!!!!! Bon je suis pas là pour juger; Par contre je voudrais vous dire ici  que certains gardiens de refuges ne nous respectent pas, je ne parle pas des prix pratiqués cela je peux le comprendre vu l'éloignemnent des refuges( sauf pour Ascu Stagnu qui ce trouve dans une station) là ils exagèrent ( je parle de l 'épicerie) 1euro l'orange ou la tomate!!!!!.Combien de fois j'ai attendu pour avoir un endroit ou planter ma tente parfois dans des endroits tellement déguelasses que je préfèrais doubler l'étape. En 2011 lorsque je suis arrivé au refuge D'ASINAU J'ai été surpris par une tempête qui ma obligé à prendre une tente qui m'a été louée par le gardien 16 euros ( j'attends toujours mon reçu) mon dieu qu'elle était sale. Et en prime j'ai eu des puces et le refuge j'en parle même pas. Si je devais donner une note pour ce refuge, qui pour moi est le pire de tous, ce serait 2/20 . Mais je vous rassure tout n'est pas noir  sur ce GR20 qui est manifique et que de personnes sympatiques rencontrées et il y a aussi des gardiens sympas et qui aiment leur métier (On  peut aller aussi monter sa tente dans des bergeries ou louer un emplacement qui est parfois moins chère que dans les refuges du PNRC. ) En conclusion  je pense qui si dans les prochaines années rien n'est fait par les responsables du PNRC pour mettre fin aux magouilles de certaines personnes................... LE GR20 QUI EST NE D'UN FORMIDABLE ESPRIT D"EQUIPE DE COPAINS  VA DISPARAITRE.

 

 

 

Portrait d'anonyme
aude56
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 6 mois
  • Réponse(s) : 1

Le ven 06 juin 2014 à 11:37

Je confirme les prix pratiqués réellement abusifs. Moi, je ne m'embête je commande à une petite boîte française de repas lyophilisés de qualité tel que la marque Real Turmat et Lyofood. Ils ont en plus créer une sélection à moins de 5€ pour les petits budgets. Celà me règle déjà le problème de la nourriture. 

Portrait d'anonyme
pixun
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 4 mois
  • Réponse(s) : 1

Le ven 25 juil 2014 à 01:00

Je viens de terminer le GR20 du nord au sud avec un ami. J'ai quelque expérience de la montagne (30 ans de pratique) et de la randonnée itinérante, ce qui n'était pas le cas de mon équipier.

Le but était, pour moi, de découvrir un nouveau parcours en Corse après plusieurs "Mare-mare" et "Mare-monti" et de profiter de ce superbe paysage et pour mon ami, il s'agissait de découvrir la randonnée et redécouvrir une région qu'il fréquente assiduement depuis le début de années 70.

Nous n'avons pas été déçus et,malgré les conditions météorologiques un peu dures de mi-juin nous sommes revenus enchantés de ce périple. Nous y avons trouvé ce que nous cherchions : de superbes panoramas, un défi physique, de belles rencontres avec des locaux et des randonneurs et un tas d'aventures qui resteront autant de beaux souvenirs.

Je ne comprends pas l'attitude négative des personnes qui dénigrent l'accuei des gardiens de refuge et la qualité de l'hébergement.

Sur ce dernier point, on sent que quelques efforts sont faits (toilettes sèches) mais la capacité des sites ne correspond pas à la fréquentation. Ceci pose le problème : ou l'infrastructure évolue ce qui peut conduire à une surfréquentation (déjà limite à mon avis) ; soit on établit un système de quota et que devient notre liberté? Je n'ai pas de réponse...

Pour ce qui est des responsables de refuges (PNRC ou privés) je crois que le manque d'éducation des usagers est en grande partie responsable de cette attitude. Nous avons fait les 15 étapes prévues et étés accueillis partout avec sympathie et, parfois même, de façon amicale voire serviable.

Ciotulu di mori. Nous arrivons aux environs de midi avec un temps menaçant. L'hôte nous accueille dans un établissement d'une propreté rare, même dans es gîtes d'étapes en plaine. Après un casse-croûte nous nous installons dans le dortoir et je profite d'une éclaicie pour étendre du linge mouillé sur la terrasse avant d"aller métendre daans mon duvet ... ou je m'endors. Au réveil de cette sieste, un orage a inondé la région ... mais pas mes tee-shirts que le gardien a non seulement récupéré mais aussi fait sécher dans la cuisine. MERCI à lui. Ce n'est pas le même propos que vous entendrez de ces trailers(?) qui son arrivés en même temp que nous pour utiliser le gaz et une casserole pour faire chauffer l'eau qu'ils ont ajouté à leur poche de lyophilisé. Quand avant de repartir, à toute vitesse, ils ont voulu s'alléger des quelques grammes de l'emballage et le  gardien leur a fait remarquer qu'il payait pour descendre les déchets et que ce qui avait été monté de la vallée devait y redescendre.

Il est possible que le "bizenaisse" soit aussi de la partie. Devant l'insistance à nous annoncer des orages et des conditions effroyables dans le cirque de la Solitude, nous appeler à la prudence et ne pas mettre notre vie et cell d'autrui en péril, nous avons capitulé et pris un passage navette pour rejoindre Asco à Casima pour la modique somme de 35 Euros par personne. La prévention avait été si bien organisée que nous étions une trentaine de personnes à 9h sur la place en train d'attendre la navette normale et la supplémentaire sous un superbe soleil. A 13h nous attendions que nos sacs nous soient rendus, ils étaient dans l'autre véhicule. Aux environs de 14h, alors que nous aurions du avoir passé le cirque et être en vue du refuge de Tighjetu, nous essuyions une pluie diluvienne sous les bergeries de Vallone. Le chemin pour monter au refuge doit traverser le torrent à deux reprises. Le premier gué est submergé et nous passons avec de l'eau en haut des cuisses mais le second est absolument infranchissable. Nous sommes prisoniers en face du refuge et attendons que l'eau baisse mais nous sommes inquiets pour une jeune femme qui nous acccompagne et qui, complètement trempée commence à avoir froid. Nous trouvons un abri sous un rocher et demandons assistance par signe (bras levés en Y) quand elle commence à montrer des signes d'hypothermie. Les "touristes" qui sont au refuge nous font "bonjour" en agitant gentilment la main. Heureusement au bout d'un certain temps des randonneurs comprennent et donnent l'alerte auprès du gardien. Muni d'une corde et d'un baudrier, il nous aidera à paser la veine d'eau et mettre la jeune femme en sécurité au chaud et au sec. Merci à Raymond pour son expérience et à Charly (le gardien) pour son assistance ... et sa sauce pour les spaghetti.

Ces deux anecdotes prouveront que les professionnels de la montagne que sont les gardiens ne sont pas que des personnes intéressées mais souvant plus interessantes que les gens qui la parcourons en amateurs ... même si dans les deux populations il y a des exceptions.

Un grand merci aussi à Pierrot qui a organisé le sauvetage par le PGHM du groupe de gamins de 8 ans encadrés(?) par des adultes irresponsables et sans état d'âme.

Partout nous avons été reçus de façon très agréable, nous n'étions pas en terrain conquis et nous sommes conduits en invités.
 

Portrait d'anonyme
Randonneur_gr20
  • Hors ligne
  • France
  • Membre depuis :
  • 5 années 4 mois
  • Réponse(s) : 1

Le dim 27 juil 2014 à 21:14

Mais non, je l'ai fait le GR20, sans souci. Nous étions en semi autonomie.

http://www.randopoto.com/gr20/index.php

Le côté froid de certains gardiens fait partie du folklore.

Donc pas de souci. Bonne route à tous !

 

 

Paramètres des cookies