Certes il pleut à Londres, mais pas autant qu’on peut le croire