Bretagne nord : Comment circuler

Bateau

Pour certaines îles que vous souhaitez rejoindre, réservez toujours votre place à l'avance, en particulier pour les jours fériés et l'été. De même, faites-vous confirmer l'horaire du bateau la veille ou le jour du départ. Une avarie ou le mauvais temps peuvent retarder ou annuler la traversée. Sur l'île, tout changement d'horaire est signalé généralement par voie d'affiche (à l'office du tourisme ou dans les boutiques notamment).
Par ailleurs, si les liaisons entre le continent et les îles sont fréquentes et faciles, il existe peu de liaisons inter-îles.
Pour connaître les détails sur chaque liaison maritime et les compagnies qui les assurent, reportez-vous aux chapitres régionaux.

Bus

Si vous n'avez pas de voiture pour vous déplacer, le bus peut être une bonne alternative à condition de le combiner avec le train si vous souhaitez rayonner sur plusieurs départements ou pour les longues distances. Chaque département possède une compagnie de bus, qui dépend directement du conseil régional et qui fait donc office de service public, là où la SNCF s'est désengagé.
Ille-et-Vilaine – Réseau Illenoo (0810 35 10 35 ; www.illenoo-services.fr) propose une vingtaine de lignes qui partent le plus souvent du centre de la métropole de Rennes. Il existe 7 zones tarifaires et les prix des billets varient de 1,90 € à 4,30 €.
Côtes-d'Armor – Réseau Ti'bus (0810 222 222 ; www.tibus.fr) met à disposition environ 25 liaisons sur l'ensemble du département. Certaines sont même interdépartementales. Le prix du billet est unique (2 €) et permet une correspondance dans l'heure qui suit l'oblitération du billet. Une carte valable 30 jours est vendue 40 €. Les vélos sont acceptés dans la limite de 3 (au-delà sur réservation).
Finistère – Réseau Penn-ar-Bed (0810 810 029 ; www.viaoo29.fr) dont une vingtaine de lignes parcourent l'ensemble du département. Le prix du billet est fixé à 2 €, sauf pour la ligne Quimper-Brest (2/4/6 € selon la distance). Carte valable 1 mois vendue à 40 €.

Internet

Un site intéressant pour vous renseigner sur tous les moyens de transport en Bretagne : www.breizhgo.com.

Train

La couverture ferroviaire régionale en Bretagne Nord par les TER (0800 880 562 ; www.ter-sncf.com/bretagne ; renseignements lun-ven 7h-20h) est inégale. Si la liaison Rennes-Brest permet de desservir de nombreuses communes, en revanche, plusieurs lignes ont été fermées depuis 50 ans et remplacées par des liaisons en autocar (TER Car). La ligne principale Rennes-Brest, traverse les villes de Lamballe, Saint-Brieuc, Guingamp, Plouaret-Trégor, Morlaix, Landivisiau et Landerneau.
De Rennes on peut facilement rejoindre Saint-Malo (1 heure) ainsi que, via Dol-de-Bretagne et une connexion en bus, le Mont-Saint-Michel (1 heure 20) et Dinan (1 heure). De Guingamp, on peut facilement rejoindre Paimpol via Pontrieux en 45 minutes. Côté sud, Guingamp est reliée à Carhaix en 1 heure. Sur la ligne Paris-Brest, il faut descendre à Plouaret-Trégor puis prendre une correspondance vers Lannion. De là, des bus vous mènent jusqu'aux stations de la côte de Granit rose (Trégastel en 50 minutes). De Morlaix, on rejoint, en TER ou en bus, Roscoff en 30 minutes.
Rappelons que le transport des vélos dans les TER est permis, sans réservation. En revanche, il faudra réserver votre place dans les TGV.

Transports urbains

Bus et métro

Il existe des services de bus urbains dans les villes suivantes : Rennes, Fougères, Saint-Malo, Vitré, Dinard, Saint-Brieuc, Dinan, Lannion, Lamballe, Morlaix, Landerneau et Brest.
Rennes est la seule ville de Bretagne Nord à disposer d'un métro, le VAL.

Taxis

Toutes les grandes villes et agglomérations de taille moyenne comptent des services de taxis, notamment au départ des gares ferroviaires et des aéroports. Vous trouverez les coordonnées de sociétés de taxis tout au long du guide.

Vélo

Même si la météo ne se prête pas toujours à une découverte de la Bretagne à vélo (à cause de la pluie et surtout du vent), sa pratique se développe de plus en plus. Bonne nouvelle, les acteurs institutionnels (région, département et communauté de communes) ont décidé de passer à l'action, avec l'aide le plus souvent de fonds européens, en construisant des itinéraires sécurisés. À terme, la Bretagne devrait proposer près de 2 000 km de circuits entièrement protégés, dont 1 000 km en voies vertes. À l'heure actuelle, la Bretagne, sur l'ensemble du territoire, compte 800 km dont la fameuse voie bleue, le long du canal de Nantes à Brest. Il existe également quelques voies entre la côte et l'intérieur de la Bretagne. En revanche, très peu de choses à l'heure actuelle pour les amateurs de cyclotourisme qui voudraient longer la côte. Ce sont effectivement les zones les plus urbanisées et la constitution d'un réseau de pistes cyclables protégées est souvent un casse-tête pour les communes.
Les itinéraires de VTT sont souvent plus nombreux et permettent de faire des boucles de plusieurs dizaines de kilomètres pour explorer l'arrière-pays. Renseignez-vous auprès des offices du tourisme pour obtenir les itinéraires. Une douzaine de sites en Bretagne encouragent la pratique du cyclotourisme et du VTT. Vous trouverez dans ces zones des locations de matériel, des hébergements spécialisés et des itinéraires proposés pour l'ensemble des publics (plus de renseignements sur le site www.randobreizh.org).

  • Site labellisé VTT : baie du Mont-Saint-Michel, pays d'Iroise et Morlaix-Monts d'Arrée.
  • Base d'activité VTT de randonnée : Pays de Quimper, Guerlédan (également labellisée station VTT 22) et Trémelin.
  • Station VTT 22 : Guerlédan, Jugon-les-Lacs et la Cidéral (Plémet).

Location

Les loueurs de vélos ne sont pas légion en Bretagne mais vous en trouverez dans la plupart des centres touristiques et dans certaines grandes villes. Généralement, vous aurez le choix entre un VTT et un vélo de ville. Comptez autour de 8–12 € pour une location à la journée et de 40–50 € pour la semaine. Les coordonnées des prestataires figurent dans ce guide dans les parties régionales.

Voiture et moto

La voiture et la moto sont indiscutablement les moyens de transport les plus adaptés à la découverte de la Bretagne. Tout est prévu pour le confort du conducteur : le réseau routier est dense et le fléchage des sites et infrastructures touristiques est excellent. De plus, les voies rapides sont entièrement gratuites ! Enfin, avec un véhicule, on accède à toutes les richesses du littoral, alors que bus et train ne desservent pas toutes les localités. Seul point noir : les bouchons dans les zones balnéaires en haute saison et la difficulté à se garer à cette époque.

Location

Si vous ne disposez pas de véhicule, vous trouverez sur place, dans les gares et dans le centre des grandes villes, des sociétés de location. Renseignez-vous au préalable sur les prestations incluses dans le prix (kilométrage illimité ou non, taxes, assurance, rachat de franchise, etc.) et sur votre responsabilité en cas de problème. Mieux vaut en tout état de cause souscrire une assurance complète (renseignez-vous auprès de votre propre assureur ; si vous disposez d'une carte Premier demandez des précisions sur la couverture incluse) couvrant les bosses et éraflures que vous risquez de faire à la carrosserie. Toutes les grandes enseignes sont en général représentées dans les principales villes. N'hésitez pas à faire jouer la concurrence. Quelle que soit la période, il est préférable de réserver. Souvent les tarifs sur Internet sont plus avantageux qu'aux guichets. Outre les loueurs cités ci-après, vous pouvez contacter avant votre départ les agences en ligne Autoescape (0892 46 46 10 ; www.autoescape.com) ou Easycar (www.easycar.fr) qui permettent de comparer les tarifs entre les différents loueurs et de réserver en ligne.
Les sites internet des sociétés citées ci-après répertorient les différentes situées en Bretagne Nord, où vous pourrez louer un véhicule :

Mis à jour le : 11 novembre 2012

Articles récents

Paramètres des cookies