Russie : Visa

Un visa est obligatoire pour visiter la Russie. Il existe plusieurs types de visas, mais pour la plupart des voyageurs un visa de tourisme (1 ou 2 entrées, valide 30 jours après la date d'entrée) suffit. Si vous projetez de rester plus de 1 mois, mieux vaut demander un visa d'affaires. Il est généralement assez simple (mais pas toujours) d'obtenir un visa mais prévoyez au moins 1 mois. La procédure nécessite 3 étapes : invitation, demande et enregistrement.

Invitation

Pour obtenir votre visa, il vous faut d'abord une invitation. Les hôtels et les auberges de jeunesse en fournissent généralement à quiconque y séjourne gratuitement ou contre une somme modeste (environ 30 $US). Si vous ne séjournez pas dans un hôtel ou une auberge, vous devrez acheter une invitation, entre 45 et 80 €, auprès d'une agence de voyages ou sur Internet, auprès de sites comme www.waytorussia.com, www.action-visas.com, www.russianconcept.com/fr. Tous peuvent fournir des lettres d'invitation pour visas d'affaires. Certains hôtels et auberges proposent des invitations pour l'équivalent du prix d'une nuitée.
Sachez que des règles particulières peuvent s'appliquer pour votre invitation si vous vous rendez directement en avion de l'étranger dans l'une des villes suivantes : Barnaoul, Kaliningrad, Kazan, Khabarovsk, Irkoutsk, Mourmansk, Nijni-Novgorod, Omsk, Petropavlovsk-Kamtchatski, Petrozavodsk, Piatigorsk, Rostov-sur-le-Don, Samara, Oufa, Vladivostok et Ioujno-Sakhalinsk. Voyez www.waytorussia.net/russianvisa/types.html (en anglais) pour plus de détails.

Demande

Une fois pourvu de votre invitation, faites une demande de visa à une ambassade russe. Les prix varient entre 54 € et 150 € selon le type de visa et le délai. Les ambassades russes font leurs propres lois et disposent chacune d'un tarif différent et de règles variant légèrement pour la demande de visa. Assurez-vous de connaître ces règles à l'avance. Pour la France, allez sur le site de l'ambassade de Russie, www.france.mid.ru. Mieux vaut faire une demande de visa dans votre propre pays plutôt qu'en chemin : pour les voyageurs qui passent par la Mongolie, il peut s'avérer frustrant, coûteux et parfois infructueux de faire une demande de visa pour la Russie depuis Beijing et Oulan-Bator.

Enregistrement

En arrivant en Russie, vous devrez remplir une carte d'immigration, un formulaire blanc qui vous est remis aux points de contrôle des passeports. Vous devez rendre une moitié du formulaire et conserver l'autre pendant toute la durée de votre séjour. Vous ne le rendez qu'en quittant la Russie. Prenez-en soin, car il vous le faudra pour vous enregistrer et, si vous le perdez, vous aurez des problèmes en voyageant en Russie, et surtout en la quittant.
Vous devez faire enregistrer votre visa dans les 3 jours suivant votre arrivée. Cela signifie faire tamponner votre carte d'immigration par votre hôtel ou auberge de jeunesse. Sachez que les établissements les moins chers ne peuvent pas toujours le faire. Novossibirsk est tristement célèbre pour forcer ses visiteurs à se rendre dans des hôtels hors de prix pour obtenir ce tampon, ce qui en fait un mauvais point de chute.
Si vous ne résidez pas à l'hôtel, vous devez payer une agence de voyages (environ 30 $US) pour qu'elle enregistre votre visa pour vous (la plupart des agences le font faire par des hôtels). Chaque fois que vous changez de ville et que vous séjournez quelque part plus de 3 jours, il faut que vous fassiez tamponner votre carte d'immigration. Sans être paranoïaque, plus vous aurez de tampons, mieux cela vaudra. Gardez aussi tous vos titres de transport (surtout si vous passez des nuits dans des trains) pour pouvoir montrer à d'éventuels policiers zélés la date exacte de votre arrivée à tel endroit.
Les enregistrements sont régulièrement contrôlés à Moscou par des policiers amateurs d'amendes qui rôdent autour des gares et à d'autres endroits dans l'espoir d'attraper des touristes trop pressés ou désorganisés, incapables de justifier les blancs dans leurs enregistrements. Sachez aussi que les règles pour les demandes et les enregistrements pour les voyages dans l'Altaï varient légèrement.

Types de visas

Outre le visa touristique, d'autre types de visas peuvent s'avérer utiles.

Visa d'affaires

Un visa d'affaires (ou commercial) appuyé par une entreprise russe est bien plus souple et pratique pour les voyageurs indépendants qu'un visa touristique. Il est délivré pour 3 mois, 6 mois ou 2 ans, sous la forme d'entrée simple, double ou multiple.
Pour obtenir un visa d'affaires, il vous faut une lettre d'invitation d'une entreprise russe officielle garantissant qu'elle vous fournira un hébergement pendant toute la durée de votre séjour, ainsi qu'une lettre de votre entreprise (ou de vous) établissant le but de votre voyage. Way to Russia (www.waytorussia.net), Action Visa (www.action-visas.com), Russian Concept (www.russianconcept.com/fr) peuvent organiser cela pour vous.

Visa de transit

Il sert à « traverser », ce qui peut donner lieu à plusieurs interprétations. Pour un transit par avion, il est généralement valable 48 heures. Pour un voyage dans le Transsibérien sans arrêt, il reste valable 10 jours, ce qui donne aux voyageurs venus de l'est quelques jours à Moscou. Ceux qui vont vers l'est, en revanche, ne peuvent pas séjourner dans la capitale.

Extensions de visa et modifications

L'agence pour les visas et passeports du ministère de l'Intérieur se nomme le PVU (Passportno-Vizovoïe oupravleniy), bien qu'on entende encore souvent l'ancien acronyme OVIR. C'est à cette agence que vous devez vous adresser si vous désirez étendre ou modifier votre visa.
Les extensions prennent du temps et sont parfois très difficiles à obtenir ; les visas de tourisme ne peuvent être prolongés. Essayez d'éviter les problèmes en demandant d'office un séjour plus long que nécessaire. Sachez que de nombreux trains partant de Saint-Pétersbourg et de Moscou en direction de pays d'Europe de l'Est passent la frontière après minuit : assurez-vous que votre visa va jusque là. Ne donnez aux gardes-frontières aucune occasion de vous prendre en faute.
Avant le départ, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats pour s'assurer que les modalités d'entrée sur le territoire n'ont pas changé. Nous vous conseillons de photocopier tous vos documents importants (pages d'introduction de votre passeport, cartes de crédit, numéros de chèques de voyage, police d'assurance, billets de train/d'avion/de bus, permis de conduire, etc.). Emportez un jeu de ces copies, que vous conserverez à part des originaux. Vous remplacerez ainsi plus aisément ces documents en cas de perte ou de vol.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Paramètres des cookies