Copenhague

Pourquoi y aller

De toutes les villes nordiques, Copenhague est la plus branchée. Plus audacieuse que Stockholm, plus sophistiquée qu’Oslo, la capitale danoise apporte à la Scandinavie ce petit quelque chose en plus. Demandez donc aux magazines Monocle et Wallpaper, qui ne jurent que par l’élégance industrielle des bars, par le design et la mode à Copenhague. N’oublions pas la scène culinaire novatrice, avec le Noma, pionnier de la nouvelle cuisine nordique, élu (une fois de plus) meilleur restaurant du monde en 2014, et 14 autres tables étoilées au Michelin – pas mal du tout pour une capitale de 1,2 million d’habitants.
Pour autant, Copenhague ne se résume pas à ses cocktails de saison et à son design géométrique. Avec presque neuf siècles d’histoire, la capitale royale collectionne aussi les musées de réputation mondiale et les paysages féeriques. Ses rues pavées, ouvertes aux vélos, offrent un patchwork de maisons aux tons pastel, d’ateliers d’artisans et de cafés aux lumières tamisées. Ajoutez à cela une taille compacte, et vous obtenez l’une des combinaisons urbaines les plus harmonieuses d’Europe.

Quand partir

Indéniablement, la meilleure période pour visiter la ville reste mai-août, avec ses longues journées et son ambiance gaie. Diverses manifestations – Distortion (juin), Copenhagen Jazz Festival (juillet), Strøm et Copenhagen Pride (août) – confèrent à la ville une fabuleuse atmosphère festive. Seul hic, nombre des meilleures tables de Copenhague ferment pendant plusieurs semaines en juillet-août.
Avec ses feuillages écarlates et son programme culturel (Art Copenhagen et Kulturnatten, notamment), l’automne s’avère également séduisant, tandis que la période fin novembre-décembre compense la baisse des températures à coup de marchés de Noël, d’illuminations scintillantes et de gløgg (vin chaud).

À ne pas manquer

  1. La mode et le design danois à Hay House, Henrik Vibskov et Wood Wood, dans le centre historique
  2. L’architecture de la ville lors d’une balade au fil des canaux et du port
  3. Le musée d’art moderne Louisiana
  4. La nouvelle cuisine nordique dans des restaurants comme le Kadeau
  5. Le parc d’attractions rétro de Tivoli
  6. Le quartier hippie de Christiania
  7. Les Vikings au Nationalmuseet
  8. Les bars, les boutiques et la dernière demeure de Hans Christian Andersen à Nørrebro
  9. Une escapade gourmande au cœur du Torvehallerne KBH, le paradis copenhagois de la denrée alimentaire artisanale

à ne pas manquer
interview
vaut le détour

  • Promenade à pied : Luxe, calme et pavés

départ Nyhavn arrivée Rådhuspladsen distance 2,7 km durée 2 heures
à ne pas manquer
Vaut le détour

À voir à faire Copenhague

De Nørreport à Nørrebro

À cheval sur les trois lacs artificiels de la ville, Nørreport (au sud) et Nørrebro (au nord-ouest) font partie des secteurs les plus intéressants de Copenhague. La discrète Nansensgade, l’artère reine de Nørreport, est ponctuée de cafés pittoresques, de bars et de boutiques indépendantes. En face, le quartier de Nørrebro, plus animé, met à mal le cliché de l’austérité nordique avec ses immeubles du XIXe siècle décorés de fresques murales, sa population cosmopolite, ses bars, cafés et discothèques pleins à craquer et ses boutiques de mode indépendantes.

Outre les classiques bastions de la branchitude locale – Elmegade, Blågårdsgade, Ravnsborggade et Sankt Hans Torv – Nørrebro a récemment enregistré l’arrivée d’un nouveau pôle d’intérêt avec Jægersborggade, à l’ouest du délicieux cimetière d’Assistens Kirkegård. Cette artère, longtemps associée au trafic de drogue, est plus connue aujourd’hui pour proposer des produits haut de gamme : café, design, mode et restaurants.

  • Davids Samling

    musée

    Cette charmante curiosité accueille la plus vaste collection d’art islamique (bijoux, céramiques et...

    Lire la suite
  • Statens Museum for Kunst

    musée

    Le musée national des Beaux-Arts occupe deux bâtiments reliés entre eux, quoique très différents :...

    Lire la suite
  • Rosenborg Slot

    château

    Combinaison féerique de tourelles, de pignons et de douves, ce château du début du XVIIe siècle fut...

    Lire la suite
  • Kongens Have

    parc

    Ce parc, le plus ancien de Copenhague, fut créé au début du XVIIe siècle par Christian IV pour...

    Lire la suite
  • Hirschsprung

    musée

    Dédié à l’art danois du XIXe siècle et du début du XXe siècle, ce bijou de galerie ravira les...

    Lire la suite
  • Assistens Kirkegård

    cimetière

    Dans ce célèbre cimetière reposent quelques-uns des plus illustres citoyens danois, dont le...

    Lire la suite
  • Botanisk Have

    jardins botaniques

    Revigorant et romantique, le jardin botanique de Copenhague revendique la plus vaste collection de...

    Lire la suite

Christianshavn

Christianshavn, où se déroule en partie le roman Smilla et l’amour de la neige (et son adaptation au cinéma par Bille August), évoque Amsterdam avec ses canaux scintillants, ses cafés en plein air et son style décontracté. Installé sur le flanc est de la ville, le quartier fut fondé par Christian IV au début du XVIIe siècle pour servir de plateforme commerciale et de zone militaire tampon dans une capitale en pleine expansion. Sa ressemblance avec Amsterdam n’a rien d’une coïncidence : ses canaux jalonnés d’embarcations ont été inspirés par ceux de son homologue hollandaise. Les effluves persistantes de marijuana dans l’emblématique quartier alternatif de Christiania offrent une autre similitude.

  • Christiania

    quartier

    Oubliez le capitalisme dans la “ville libre” de Christiania. Depuis sa fondation par des squatteurs...

    Lire la suite
  • Vor Frelsers Kirke

    église

    Difficile de manquer cette église du XVIIe siècle et sa tour en spirale de 95 m de haut. Pour jouir...

    Lire la suite
  • Dansk Arkitektur Centre

    galerie

    Installé dans le Gammel Dok, un entrepôt du XIXe siècle situé sur le port, le Centre...

    Lire la suite
  • Overgaden

    galerie

    Peu fréquentée par les touristes, cette galerie d’art à but non lucratif organise quelque...

    Lire la suite

Rådhuspladsen et Tivoli

Encadrée par l’hôtel de ville (Rådhus) et le chantier de construction d’une ligne de métro, la vaste place centrale de Rådhuspladsen incarne le cœur de Copenhague. Au nord-est s’étend Strøget, une artère piétonne et commerçante très animée, tandis que l’historique jardin d’agrément de Tivoli scintille au sud-ouest.

  • Jardins de Tivoli

    parc d’attractions

    Datant de 1843, ces délicieux jardins séduisent avec leurs manèges, pavillons scintillants, jeux de...

    Lire la suite
  • Nationalmuseet

    musée national

    Pour un cours accéléré sur le Danemark, passez un après-midi au Musée national. Il renferme presque...

    Lire la suite
  • Ny Carlsberg Glyptotek

    musée

    Ici, l’architecture fin de siècle flirte avec l’éclectisme artistique. Divisé en deux parties, le...

    Lire la suite
  • Rådhus

    édifice historique

    Achevé en 1905, l’hôtel de ville de Copenhague, de style romantique, est l’œuvre de...

    Lire la suite

Slotsholmen

Petite île séparée du centre-ville par un canal aux allures de douve, Slotsholmen recèle quantité de sites historiques. C’est aussi le siège du pouvoir danois : la pièce maîtresse du quartier, l’imposant Christiansborg Slot abrite le Parlement danois (Folketinget).

Plusieurs petits ponts relient Slotsholmen au reste de Copenhague. Si vous arrivez de Ny Vestergade, vous traverserez le canal par l’ouest avant de déboucher dans la grande cour de Christiansborg, qui jouxte les écuries royales. La statue de Christian IX (règne 1863-1906), à cheval, renforce la dimension équestre de la cour.

Les écuries et les bâtiments alentour datent des années 1730, période à laquelle Christian VI fit édifier le Christiansborg Slot en lieu et place du plus modeste château de Copenhague.

L’aile ouest de ce palais partit en fumée en 1794, avant d’être reconstruite au début du XIXe siècle, puis de s’évaporer de nouveau dans un incendie en 1884. En 1907, la première pierre du troisième (et actuel) château de Christiansborg fut posée par Frederik VIII. Le Parlement et la Cour suprême y prirent leurs quartiers à son achèvement.

  • Thorvaldsens Museum

    musée

    Cet édifice aux allures de mausolée gréco-romain est bien un musée, consacré à l’illustre...

    Lire la suite
  • Christiansborg Slotskirke

    église

    Cette austère église néoclassique du XIXe siècle, conçue par C.F. Hansen, échappa au pire lors du...

    Lire la suite
  • Teatermuseet

    musée du théâtre

    Le charmant Hofteater (théâtre de l’ancienne Cour), de 1767, a accueilli toutes sortes de...

    Lire la suite
  • Ruinerne under Christiansborg

    ruines

    Cette promenade dans les entrailles de Slotsholmen offre une perspective unique sur la longue histoire...

    Lire la suite
  • De Kongelige Stalde

    musée

    Ces écuries abritent une collection de calèches, d’uniformes et d’accessoires équestres...

    Lire la suite
  • Folketinget

    parlement

    C’est ici que les 179 membres du Parlement danois débattent des lois du pays. Les visites guidées...

    Lire la suite
  • Kongernes Lapidarium

    musée

    Installé dans l’ancienne brasserie de Christian IV, extraordinaire bâtiment de 1608, le musée...

    Lire la suite
  • Det Kongelige Bibliotek

    bibliothèque royale

    Cette immense bibliothèque, la plus vaste de Scandinavie, se divise en deux unités très distinctes :...

    Lire la suite
  • Dansk Jødisk Museum

    musée

    Conçu par l’Américain d’origine polonaise Daniel Libeskind, le musée juif danois occupe...

    Lire la suite
  • Holmens Kirke

    église

    C’est ici que la reine Margrethe II prononça ses vœux de mariage en 1967. Si la structure actuelle,...

    Lire la suite
  • Børsen

    édifice historique

    Cette bourse se distingue par sa flèche de 56 m de haut, formée de quatre queues de dragons...

    Lire la suite
  • De Kongelige Repræsentationslokaler

    édifice historique

    Cette salle Renaissance ouvragée, où la reine organise les cérémonies officielles, est la plus...

    Lire la suite

De Nyhavn à la Petite Sirène

Bâti pour relier Kongens Nytorv au port, le canal de Nyhavn (prononcez “nu-haoun”) fut longtemps un repaire de marins et d’écrivains – Hans Christian Andersen y passa la majeure partie de sa vie, résidant successivement aux numéros 20, 18 et 67. Aujourd’hui, Nyhavn se caractérise davantage par ses touristes, ses maisons aux couleurs vives et ses buffets de harengs arrosés de bière mousseuse. Derrière toute cette agitation se cachent le quartier aristocratique de Frederiksstaden – où réside la bien-aimée famille royale – la majesté toute vaticane de Marmorkirken, l’excellent Designmuseum Danmark, ainsi que les galeries et antiquaires haut de gamme qui bordent Bredgade et Store Kongensgade. À l’extrémité nord du canal se dresse l’ancienne citadelle du Kastellet, flanquée de l’une des curiosités les plus décevantes de Copenhague, la Petite Sirène.

  • Designmuseum Danmark

    musée du design

    À 250 m au nord de Marmorkirken, l’ancien Frederiks Hospital (XVIIIe siècle) abrite désormais le...

    Lire la suite
  • Amalienborg Slot

    palais

    Résidence de la reine Margrethe II, Amalienborg Slot est constitué de quatre austères palais du...

    Lire la suite
  • Marmorkirken

    église

    Consacrée en 1894, l’église de Marbre (Frederikskirken, officiellement), de style néobaroque, est...

    Lire la suite
  • Kunsthal Charlottenborg

    musée

    Situé en face de Kongens Nytorv, Charlottenborg fut construit en 1683 pour servir de palais à la...

    Lire la suite
  • Kastellet

    citadelle

    Cette citadelle en forme d’étoile fut commandée par Frederik III en 1662. Aujourd’hui, ce site...

    Lire la suite
  • Aleksander Nevskij Kirke

    église

    Achevée en 1883, cette église coiffée d’une coupole dorée affiche un style byzantin d’influence...

    Lire la suite

Strøget et le Quartier latin

L’artère piétonne de Strøget – prononcez “stroll” – traverse le cœur historique de Copenhague, entre Rådhuspladsen et Kongens Nytorv. Composée de cinq rues mises bout à bout, elle constitue la “grand-rue” de la capitale, accueillant un flot incessant d’amateurs de shopping, d’artistes de rue de qualité variable et de touristes. À l’extrémité ouest, elle propose un assortiment kitsch de boutiques de souvenirs, d’enseignes de vêtements médiocres et de vendeurs de kebabs. Le niveau s’élève à mesure que l’on va vers Kongens Nytorv, à l’est, avec des grands magasins, de prestigieux pourvoyeurs de design et des boutiques de vêtements de luxe. Cela dit, nombre de ces enseignes, séparées par des cafés et restaurants aussi moyens qu’hors de prix, proposent des griffes internationales archi-connues. Parcourez l’artère de bout en bout puis, pour savourer une ambiance plus stimulante et intime, faufilez-vous dans les rues secondaires.

  • Rundetårn

    édifice historique

    En gravissant cette “tour ronde” en brique rouge (34,8 m), vous marcherez sur les pas du roi danois...

    Lire la suite
  • Quartier latin

    quartier

    S’étendant de Vor Frue Plads vers l’est jusqu’à Købmagergade, via Store Kannikestræde et...

    Lire la suite
  • Vor Frue Kirke

    église

    Érigée en 1191 et rebâtie trois fois à la suite d’incendies dévastateurs, l’actuelle...

    Lire la suite
  • Sankt Petri Kirke

    église

    Cette belle église allemande date du XVe siècle, ce qui en fait le plus ancien édifice religieux de...

    Lire la suite
  • Nikolaj Kunsthal

    galerie

    Érigée au XIIIe siècle, l’église Saint-Nicolas abrite désormais le Centre d’art contemporain...

    Lire la suite
  • Kunstforeningen GL Strand

    galerie

    QG du syndicat des artistes danois, cette galerie promeut les jeunes talents novateurs à travers cinq...

    Lire la suite
  • Strædet

    rue

    Parallèle à l’animée Strøget, Strædet est une ravissante artère commerçante. Elle se compose en...

    Lire la suite
  • Domhuset

    édifice

    Le palais de justice de Copenhague, de style néoclassique, fut conçu en 1815 par Christian Frederik...

    Lire la suite

De Vesterbro à Frederiksberg

Difficile d’imaginer quartiers plus dissemblables que Frederiksberg, arborée et bourgeoise, et Vesterbro, rugueuse et urbaine. Pourtant, tous deux renferment une poignée de sites passionnants, sans oublier quelques restaurants, bars et cafés à tester absolument.

Vesterbro commence à l’ouest de la gare centrale (København H) par Istedgade, l’artère la plus mal famée de la ville. Côté gare, la rue abrite le sordide quartier “chaud” de Copenhague, peuplé de sex-shops, de junkies, de prostituées et d’hôtels de seconde catégorie. Plus à l’ouest, Istedgade se mue en l’une des rues les plus intéressantes de la ville, avec ses boutiques indépendantes, ses épiceries moyen-orientales et ses bars fréquentés par les créatifs de Vesterbro.

Au sud d’Istedgade s’étend Kødbyen (littéralement “la cité de la viande”). Rebaptisé le “Meatpacking District” de Copenhague, en référence au célèbre quartier de New York, cet ancien quartier industriel est aujourd’hui l’un des secteurs les plus branchés de la capitale, avec un choix croissant de restaurants et de bars au style industriel tendance.

Au nord d’Istedgade, découvrez Vesterbrogade, une rue commerçante grand public, avec ses supermarchés et ses boutiques de mode de catégorie moyenne. À l’intersection entre Vesterbrogade et Frederiksberg Allé, prenez à droite pour rejoindre Værndamsvej. Surnommée le “petit Paris” de Copenhague, cette adorable artère compte une poignée de cafés, de bars à vins et de restaurants animés, ainsi que quelques boutiques de mode.

Plus à l’ouest, l’honorable quartier de Frederiksberg abrite deux attractions touristiques très prisées – le zoo et le centre d’accueil des visiteurs de la brasserie Carlsberg. N’oublions pas le Ny Carlsberg Vej 68, haut lieu de l’art contemporain, et Frederiksberg Have, le parc le plus romantique de la ville – où se niche le Mielcke & Hurtigkarl, véritable bijou gastronomique.

  • Centre d’accueil des visiteurs de la brasserie Carlsberg

    brasserie

    Jouxtant la brasserie Carlsberg, à l’architecture fantaisiste, le centre d’accueil des visiteurs...

    Lire la suite
  • Zoo

    zoo

    Perchée au sommet de Frederiksberg (la colline de Frederik), le zoo de Copenhague résonne des...

    Lire la suite
  • V1 Gallery

    galerie d’art

    Située à Kødbyen, la V1 figure parmi les galeries les plus audacieuses de Copenhague. Admirez les...

    Lire la suite
  • Imax Tycho Brahe Planetarium

    planétarium

    Explorez la voûte céleste dans ce planétarium – son matériel dernier cri peut projeter plus de...

    Lire la suite