San Francisco

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. USA
  4. San Francisco
  5. Haight, NoPa et Hayes Valley

Haight, NoPa et Hayes Valley

Pourquoi y aller

Vous n’avez pas pu vivre le Summer of Love de 1967,
qui fit connaître au monde la contre-culture hippie ?
Il n’est pas encore trop tard pour fréquenter les cafés et
librairies progressistes du quartier dont l’épicentre, à
l’angle de Haight St et Ashbury St, marqua le tournant
de la génération hippie. Le mieux ici est de flâner. Allez
pique-niquer au milieu des maisons victoriennes dans
Alamo Square Park ou, en cas de brouillard, brunchez
à NoPa. Effectuez un circuit sur l’histoire hippie ( 415-863-1621 ; www.haightashburytour.com ; 10h30 mar et sam, 14h ven ; c ; g6, 7,
mN) à Upper Haight, puis direction Hayes Valley pour
faire quelques boutiques et dîner, ou Lower Haight pour
assister à un vernissage de skate art, manger une saucisse
chez Rosamunde et boire une bière chez Toronado.
Résistez à la puissante attraction des bars pour assister
à un spectacle de haut niveau au SFJAZZ, ou pogoter
dans la fosse de l’Independent.

Notre sélection

  • 1 La nostalgie du Summer of Love dans Haight Street : fleurs dans les cheveux, manifestes, chansons folk à l’angle d’Ashbury St, et le souvenir des idoles psychédéliques du rock.
  • 2 Entre deux sets, hommage aux grands du jazz devant les fresques murales carrelées de Sandow Birk qui ornent le SFJAZZ.
  • 3 Les maisons victoriennes d’Alamo Square Park qui ont abrité des victimes d’un séisme, des communautés de hippies, des bars clandestins et des rites sataniques.
  • 4 Du design local, du café, des bières et des films gratuits au Patricia’s Green, un lieu de rencontre social installé dans un container.
  • 5 La fresque sur les anarchistes américains, la littérature de prison et les comics contestataires de la librairie Bound Together Anarchist Book Collective.
Mis à jour le : 22 mai 2019
Paramètres des cookies