Sierra du Sud

Pourquoi y aller

Toujours montagneuse mais moins accidentée, la crête des Andes équatoriennes descend vers le sud pour offrir au voyageur intrépide un splendide patchwork de vallées luxuriantes, de villes coloniales et de villages indiens isolés. À l’exception de Cuenca, la capitale régionale, les nationales et les routes secondaires sont moins fréquentées qu’ailleurs.
La plupart des aventures débutent à Cuenca, célèbre étape sud-américaine dotée de l’un des centres coloniaux les mieux préservés du continent et d’une scène artistique, culturelle et gastronomique florissante. De là, choisissez votre propre itinéraire à travers régions sauvages et anciens villages méconnus jusqu’à Loja, une cité dynamique, et Vilcabamba, devenue un centre New Age. Continuez ensuite dans d’austères collines ocre, le long de versants verdoyants couverts de plantations qui produisent le meilleur café d’Équateur, puis dans la moiteur d’une forêt semi-tropicale.

Quand partir

  • Toute l’année Au sud de Cuenca, en particulier à Loja et Vilcabamba, le printemps dure toute l’année.
  • Oct-mai La saison des pluies est plus froide, plus humide et plus verte ; matinées ensoleillées, puis averses plus tard.
  • Mai et août Les fêtes en l’honneur de la Virgen del Cisne attirent des fidèles de tout le pays.

cuenca-4c-cc

À ne pas manquer

  1. Une promenade dans les rues pavées du centre colonial de Cuenca, classé au patrimoine mondial de l’Unesco
  2. Une randonnée dans les landes austères du Parque Nacional Cajas
  3. Les mystérieuses et imposantes constructions d’Ingapirca, les plus importantes ruines incas d’Équateur
  4. Une aventure loin des sentiers battus à la découverte de villages indígenas méconnus des touristes : marchés uniques, belles églises et nature sauvage
  5. Un dimanche sur les marchés traditionnels des villages de Gualaceo, Chordeleg et Sigsig pour dénicher de l’artisanat
  6. Une immersion dans la culture indienne à Saraguro, ville fière et déterminée
  7. Les orchidées, les oiseaux et les espèces rares de mammifères qui peuplent les divers habitats du Parque Nacional Podocarpus
  8. Quelques jours de détente à Vilcabamba, avec au programme des massages, des randonnées à cheval et l’air pur des montagnes

À voir à faire en Équateur

Río Tomebamba et Calle Larga

De majestueux édifices coloniaux bordent les rives verdoyantes du Río Tomebamba, qui sépare le centre historique des quartiers récents au sud. Les façades donnent sur la Calle Larga, qui court en parallèle du Tomebamba en contrebas, tandis que l’arrière des bâtiments semble “suspendu” au-dessus de la rivière. Cette caractéristique donne son nom au quartier branché d’El Barranco (la Falaise). De raides escaliers en pierre – le plus emprunté est La Escalinata aux larges marches – descendent jusqu’au Paseo 3 de Noviembre, une belle voie piétonne et cyclable qui longe la rive nord de la rivière jusqu’à El Vado.

  • Museo del Banco Central “Pumapungo”

    musée

    Une marche vers l’est le long de la Calle Larga conduit à l’un des plus intéressants musées du...

    Lire la suite
  • Museo de las Culturas Aborígenes

    musée

    Le musée des Cultures aborigènes possède plus de 5 000 pièces archéologiques qui représentent...

    Lire la suite
  • Museo Manuel Agustín Landivar

    musée

    À l’extrémité est de la Calle Larga, ce musée présente des expositions archéologiques et propose...

    Lire la suite
  • Puente Roto

    pont

    La majeure partie de ce pont, qui enjambe un joli tronçon du Paseo 3 de Noviembre, a été emportée...

    Lire la suite
  • Centro Interamericano de Artes Populares

    musée

    Au pied des marches sur la rive, le Centre interaméricain des Arts populaires présente des costumes...

    Lire la suite

Parque Calderón et ses environs

La plus grande place de la ville est dominée par deux cathédrales majestueuses. Le parc doit son nom au héros de l’indépendance Abdón Calderón, dont le monument trône au centre, desservi par des allées bordées de haies.

  • Catedral de la Inmaculada Concepción

    église

    La construction de cette vaste église, également appelée “nouvelle cathédrale”, commença en...

    Lire la suite
  • El Sagrario

    église

    El Sagrario, ou la “vieille cathédrale”, blanchie à la chaux, se dresse en face de la nouvelle...

    Lire la suite
  • Iglesia de Santo Domingo

    église

    À deux rues au nord-ouest du Parque Calderón, cette église possède des portes en bois joliment...

    Lire la suite
  • Museo del Monasterio de las Conceptas

    musée

    Ce musée d’art sacré se tient dans le couvent de l’Immaculée Conception, fondé en 1599. Il offre...

    Lire la suite

Cuenca offre un vaste choix d’hôtels de toutes catégories, dont beaucoup installés dans de vieilles demeures restaurées. Quel que soit le niveau de standing, les prix sont légèrement plus élevés qu’ailleurs. En période de congés, les établissements se remplissent rapidement et augmentent leurs tarifs.

  • Hostal Yakumama

    auberge de jeunesse

    Malgré une forte concurrence, le Yakumama remporte la palme du meilleur hébergement pour routards. Des...

    Lire la suite
  • Mansión Alcázar

    hôtel historique

    Avec un service irréprochable et des chambres toutes décorées selon un thème différent,...

    Lire la suite
  • Hostal Cofradía del Monje

    pension

    Dans une maison centenaire rénovée, pratiquement au-dessus de l’Iglesia de San Francisco, la...

    Lire la suite
  • Hotel Posada del Rey

    hôtel

    Les 10 chambres, ornées de peintures murales, entourent la cour centrale d’une maison coloniale...

    Lire la suite
  • Hostal Alternative

    auberge de jeunesse

    Bien qu’un peu excentrée, cette auberge de jeunesse flambant neuve (avec logo original, chambres...

    Lire la suite
  • Alvano’s Hostal

    auberge de jeunesse

    Un type d’auberge de jeunesse andine devenu rare à Cuenca : propre mais rudimentaire, agréable mais...

    Lire la suite
  • Hotel Santa Lucia

    hôtel

    Soi-disant l’adresse préférée du président équatorien Rafael Correa lorsqu’il séjourne à...

    Lire la suite
  • El Cafecito

    auberge de jeunesse

    Prisé de longue date, El Cafecito n’a guère changé depuis notre dernier passage : il reste le...

    Lire la suite
  • Hotel Los Balcones

    hôtel historique

    Nous continuons à apprécier cette ancienne demeure coloniale, dont la cour intérieure est pourvue...

    Lire la suite
  • Hotel Victoria

    hacienda

    L’une des majestueuses demeures du XVIIe siècle sur le barranco (ravin) qui surplombe le Río...

    Lire la suite
  • Hostal Casa de Barranco

    pension

    Cette fabuleuse maison coloniale s’accroche aux vertigineuses falaises d’El Barranco. Les chambres,...

    Lire la suite
  • Hostal Macondo

    hôtel

    De style colonial, l’Hostal Macondo possède de vastes chambres impeccables à l’avant, dans la...

    Lire la suite
  • Hostal Posada del Angel

    b[[et]]b

    Ce B&B aménagé dans une maison coloniale jaune et bleu offre des chambres confortables avec grands...

    Lire la suite
  • Hotel Morenica del Rosario

    hôtel

    Dans cet établissement singulier, un escalier raide grimpe jusqu’aux grandes chambres bien meublées...

    Lire la suite
  • Hotel Inca Real

    hôtel

    Au bas de la catégorie supérieure plutôt qu’au sommet de la catégorie moyenne, l’Inca Real vise...

    Lire la suite

Plaza de San Sebastián

À la lisière ouest du centre historique, cette paisible place, la plus belle de Cuenca, est flanquée de l’Iglesia de San Sebastián(angle Bolívar et Talbot ; 6h30-17h lun-sam, 6h30-20h dim), construite au XIXe siècle. En 1739, lorsque la place accueillait encore des corridas, un groupe de Cuencanos (habitants de Cuenca) y molestèrent un membre de l’expédition géodésique de La Condamine, accusé d’une idylle avec une Cuencana.

  • Museo de Arte Moderno

    musée

    Sur le côté sud de la Plaza de San Sebastián, cet ancien asile d’aliénés renferme aujourd’hui...

    Lire la suite
  • Iglesia del Santo Cenáculo

    église

    À deux rues à l’est de la Plaza de San Sebastián, cette église austère du XIXe siècle mérite...

    Lire la suite

El Vado

Autour de la Plazoleta de la Cruz del Vado et dans la Calle La Condamine se regroupent galeries, cafés, restaurants et talleres (ateliers d’artisans) aux diverses spécialités, de la broderie traditionnelle à la dinanderie et à la sellerie.

  • Prohibido Museo de Arte Extremo

    galerie

    El Vado, un quartier montant, compte quelques établissements insolites, comme cette galerie d’art,...

    Lire la suite
  • Laura’s Antiguidades y Curiosidades

    galerie

    Curiosités et objets d’art sont exposés dans une maison du XIXe siècle, où sont également...

    Lire la suite

Plaza de San Francisco

Arborant une architecture coloniale superbe mais délabrée, cette place a pour pièce maîtresse l’Iglesia de San Francisco(Padre Aguirre et Presidente Córdova ; 6h30-17h lun-sam, 6h30-20h dim), érigée au XIXe siècle, qui possède un autel doré à la feuille datant de la période espagnole. La place est bordée de bâtiments anciens à arcades ornés de balcons en bois, ainsi que de l’une des rues commerçantes les plus animées de Cuenca.

  • Iglesia Carmen de la Asunción

    église

    Juste à l’angle de la Plaza de San Francisco, cette église blanche et austère édifiée en 1682...

    Lire la suite

Sud du centre-ville

La partie plus moderne de la ville, au sud du Río Tometamba, manque peut-être de merveilles architecturales, mais comprend quelques beaux espaces verts qui méritent la visite. C’est aussi l’endroit branché où sortir.

  • Río Yanuncay

    parc

    À environ 1 km au sud de La Escalinita (escalier de la vieille ville), cette paisible rivière...

    Lire la suite
  • Mirador de Turi

    point de vue

    Pour une jolie vue sur Cuenca, prenez un taxi (5 $) jusqu’à l’austère église blanche de Turi, à...

    Lire la suite