Québec

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Canada
  4. Québec
  5. Abitibi-Témiscamingue et Baie-James

Abitibi-Témiscamingue et Baie-James

Pourquoi y aller

Nichées dans les latitudes boréales, aux portes du Grand Nord, l’Abitibi-Témiscamingue et la Baie-James couvrent un vaste territoire de 368 000 km2. Un mince filet d’asphalte relie ces deux entités distinctes, isolées à l’ouest du Québec. La route traverse une dense forêt d’épinettes noires percée de milliers de lacs constituant l’une des plus importantes réserves d’eau douce au monde.
Terre ancestrale des Algonquins, l’Abitibi devint la terre promise des prospecteurs et des mineurs, attirés par la “ruée vers l’or”. Dans le sillage de nombreux travailleurs venus d’Europe de l’Est, des milliers de familles sont venues s’installer dans cette région, la plus jeune du Québec. Les mines, auxquelles se sont ajoutées les compagnies forestières, continuent d’être les piliers de l’économie d’une région aux espaces infinis et aux allures de Far West. La capitale de l’Abitibi, Rouyn-Noranda, est une ville dynamique. Sa vitalité tient à sa jeunesse étudiante, à son effervescence artistique, mais avant tout, à la ténacité de ses travailleurs, qui savent encaisser les soubresauts de l’activité industrielle. Au sud, le Témiscamingue déploie un paysage moins sauvage où vallons et plaines agricoles s’entremêlent, en bordure du lac Témiscamingue. Quant à la Baie-James, elle préfigure le Grand Nord, avec ses espaces infinis et son froid hivernal mordant. Son nom évoque un monde d’explorateurs, mystérieux et lointain. Vous y goûterez au plaisir de creuser des sillons dans la neige fraîche dans la forêt ou de contempler la féerie d’une aurore boréale.

Quand partir

  • Juillet-août Parce que l’Abitibi et la Baie-James sont des régions où il fait froid et où les sites touristiques et historiques fonctionnent sur une base saisonnière.
  • Janvier-mars Pour profiter de l’hiver et faire de la raquette, du ski de randonnée dans les grands espaces qui font rêver, les immenses étendues de neige blanche et de forêt boréale…

À ne pas manquer

  1. S’émouvoir devant les animaux sauvages rescapés du refuge Pageau, à Amos
  2. Plonger à 91 m dans les entrailles de la Cité de l’Or, une ancienne mine à Val-d’Or (p.135)
  3. Prendre le large en traîneau à chiens sous le dense couvert de la forêt boréale en hiver
  4. Découvrir le Festival de musique émergente et le Festival du cinéma international à Rouyn-Noranda
  5. Se promener sur l’île de Fort-Georges et sur les rives de la Baie-James
  6. Faire une balade en canot et monter son tipi pour la nuit avec les Cris sur la rivière Harricana
  7. Revenir au temps des trappeurs au poste de traite des fourrures du Fort Témiscamingue-Obadjiwan, tout près d’une forêt enchantée.

CARTE HIGHLIGTS

Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire au Québec

  • Aanischaaukamikw – Institut culturel cri

    culture autochtone

    En forme d’habitation traditionnelle crie “sabtuanv”, l’édifice abrite un musée, un centre...

    Lire la suite
  • Refuge Pageau

    refuge d’animaux sauvages

    Sans doute l’un des lieux les plus attachants de la région, cette arche de Noé en pleine forêt...

    Lire la suite
  • Maison du frère Moffet

    histoire contée

    La plus ancienne maison de l’Abitibi-Témiscamingue permet d’appréhender l’histoire de la...

    Lire la suite
  • Puits municipal

    source d’eau et de fierté

    L’eau d’Amos est puisée dans le même esker que l’eau embouteillée Eska, située à...

    Lire la suite
  • Vieux-Palais

    galerie et centre culturel

    L’ancien palais de justice d’Amos abrite maintenant une galerie-musée. Les toiles du peintre...

    Lire la suite
  • Nuuhchimi Winnuu

    tourisme écoculturel

    La réputation des guides Anna et David Bosum est excellente. En charge du tourisme depuis plusieurs...

    Lire la suite
  • Cité de l’Or

    ancienne mine

    L’ancienne mine Lamaque fut durant 50 ans l’une des plus riches du Québec avant de fermer en 1985....

    Lire la suite
  • Réserve de Pikogan

    communauté autochtone

    À 3 km à peine du centre-ville d’Amos via la route 109 Nord, la réserve de Pikogan regroupe près...

    Lire la suite
  • Fort Témiscamingue- Obadjiwan

    lieu historique national

    Un peu au sud de Ville-Marie, c’est l’histoire de la traite des fourrures, épine dorsale de...

    Lire la suite
  • Centre d’amitié autochtone

    centre culturel et social

    Centre culturel où sont dispensés les services sociaux aux Amérindiens de la région, il sert de lieu...

    Lire la suite
  • Spirit Lake

    camp de détention

    Durant la Première Guerre mondiale, une vingtaine de camps de détention ont été établis au Canada...

    Lire la suite
  • Domaine Desducs

    vignoble

    Le plus septentrional des vignobles du Québec est certes une curiosité que les connaisseurs sauront...

    Lire la suite
  • Musée de minéralogie de Malartic

    roches et minéraux

    À une trentaine de kilomètres à l’ouest de Val-d’Or, ce petit musée au personnel fort amical et...

    Lire la suite
  • Aménagement Robert-Bourassa

    centrale hydroélectrique

    La plus grande centrale électrique souterraine au monde, telle une cathédrale creusée dans la roche,...

    Lire la suite
  • Algonquin Canoe Company

    canoë et kayak

    Gérée par des Algonquins, cette entreprise d’écotourisme offre des forfaits de découverte de 2 à...

    Lire la suite
  • Site Kinawit

    site culturel

    819-825-8299, poste 257 ou 819-825-6857En cours de lancement au moment de notre passage, le site Kinawit...

    Lire la suite
  • Centrale La Grande-1

    centrale hydroélectrique

    Pour construire cette immense infrastructure, il a fallu ériger 215 digues et barrages et employer...

    Lire la suite
  • Maison Dumulon

    reconstitution

    Cette maison en rondins est la réplique quasi à l’identique du tout premier magasin général de la...

    Lire la suite
  • Parc Robert-A.-Boyd

    reconstitution historique

    Le parc est en fait la reconstitution du campement d’exploration G-68 ayant servi à l’hébergement...

    Lire la suite
  • Église orthodoxe russe Saint-Georges

    édifice religieux

    Ses dômes caractéristiques en forme de bulbes témoignent du passage de milliers d’hommes d’Europe...

    Lire la suite
  • Galerie Arts et Trésors Inouïs

    artisanat amérindien

    Petite boutique qui vend des pièces d’art et d’artisanat inuits et autochtones uniques, à des prix...

    Lire la suite
  • Fonderie Horne

    production de cuivre

    Des visites commentées sont organisées dans le gigantesque complexe aujourd’hui spécialisé dans la...

    Lire la suite
  • Cathédrale Sainte-Thérèse d’Avila

    édifice religieux

    Construite en 1922 par l’architecte Aristide Beaugrand-Champagne, à une époque où la ville ne...

    Lire la suite

Environs de Ville-Marie et Duhamel-Ouest

  • Centre d’interprétation de la guêpe

    collection naturelle

    Gérard Gagnon amasse les nids de guêpe depuis 1974. Ce qui semblait étrange de prime abord est devenu...

    Lire la suite
  • Musée de Guérin

    patrimoine rural et curiosités

    Lorsque le curé de Guérin demanda à ses paroissiens de lui apporter des objets et des photos...

    Lire la suite
Paramètres des cookies