1. Accueil
  2. Magazine
  3. Épidémie de Covid-19
  4. Voyager pendant la pandémie de Covid-19
Épidémie de Covid-19

Voyager pendant la pandémie de Covid-19

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 14 janvier 2022

Carte

La pandémie a changé la donne du voyage. Finis les départs à la dernière minute dans l’insouciance du "monde d'avant" (ou en tout cas moins facilement). Le COVID 19 et ses multiples variants planent, menaçants, au-dessus de nos têtes et voyager aujourd’hui peut prendre des tournures d’aventures galériennes… Voici nos conseils pour se préparer à voyager en ces temps de pandémie, avec l’éventualité d’attraper le virus en chemin…
 

Préparer efficacement son voyage

Apprendre à vivre en temps de pandémie, c’est aussi apprendre à ne pas se laisser abattre en continuant à voyager ! En plus des formalités administratives, il faudra désormais se mettre au fait des règles sanitaires pour pouvoir franchir les frontières du pays de votre choix et se renseigner sur la situation sanitaire du pays choisi - classé par couleur rouge écarlate, rouge, orange ou vert par ordre décroissant de la circulation active du virus, le Royaume-Uni étant à part -. Des règles qui peuvent changer du jour au lendemain et que vous consulterez donc régulièrement avant le jour du départ pour savoir s’il faut faire un test PCR, être vacciné, avoir un passe sanitaire etc, remplir tel formulaire…

Pensez aussi à prendre un vol ou un billet de train flexibles en cas d’annulation ou de report de dates du à un isolement forcé ou à une recrudescence du virus. Si vous devez faire une escale avant d’atteindre votre destination, renseignez-vous aussi sur les règles du pays par lequel vous passez car vous devrez les respecter même si vous ne quittez pas l’aéroport. Prévoyez également de partir avec un budget plus élevé que d’habitude en cas de COVID pendant votre séjour pour vous soigner, vous procurer des tests, ou payer une amende si vous ne respectez pas les règles du pays ! Enfin, partez avec une trousse à pharmacie de base avec auto-tests et paracétamol en plus de vos médicaments habituels.

ismail-mohamed-sovile-vvd8f02y5_c-unsplash.jpg

Choisir son logement, ses déplacements, ses sorties

Pour rendre votre séjour le plus COVID-safe possible, pensez à un hébergement où vous aurez de l’espace, où la distanciation sociale sera possible et qui sera aussi bien aéré. N’hésitez pas à contacter directement les hébergements que vous ciblez pour savoir s’ils respectent bien les précautions de base pour se protéger du virus. Evoquez également avec eux la possibilité de s’isoler en cas de COVID. Prévoyez aussi un établissement qui accepte, sans frais, une annulation de dernière minute. Pour ne pas être déçu, vérifiez à l’avance si les sorties ou les événements qui vous intéressent sont bien maintenus et quelles sont leurs conditions d’accès. Réservez-les à l’avance si possible. Anticipez aussi la manière dont vous allez vous déplacer sur place. Optez par exemple pour une location de voiture pour éviter les transports en commun. En ville, privilégiez les taxis, le vélo ou autre moyen de locomotion en solo.
 

En cas de symptômes, que faire ?

Vous avez des symptômes qui vous font penser au COVID, pas de panique ! Commencez par faire un test. Faites le vous-même si vous n’avez pas peur de vous triturer les narines puis dirigez-vous vers une pharmacie, un labo ou un centre de santé pour obtenir une confirmation du résultat s'il est positif. Demandez un test PCR, plus fiable que l’antigénique ou réalisez les deux, l’antigénique ayant le mérite de vous donner un résultat dans les 15 minutes. Une fois le verdict positif confirmé, suivez les instructions que vous donnera la personne qui vous a testé. Elle vous dira qui contacter au niveau des autorités de santé locales et vous donnera les consignes en vigueur dans le pays pour vous isoler. Ne négligez pas de prévenir votre médecin traitant en France pour qu’il puisse alerter l’ARS, qui vous contactera ensuite par SMS et vous informera des règles à suivre pendant vos 7 jours d’isolement si vous êtes vacciné ou de 10 jours si vous ne l’êtes pas.

annie-spratt-pxzeg4hnyvw-unsplash.jpg

Il est peut être judicieux d'emporter avec vous des autotests

S’isoler et se soigner

Si vous voyagez seul, organisez-vous pour que votre hébergeur puisse vous apporter vos repas dans votre chambre, ou faire vos courses, moyennant sans doute une compensation financière. Veillez à avoir une bonne connexion Wifi pour pouvoir communiquer facilement avec votre famille, vos amis, votre médecin et pour vous distraire en regardant des films, des séries, en suivant les infos etc. Si vous êtes accompagné, réservez une chambre supplémentaire pour protéger votre compagnon de voyage. Si les symptômes restent ceux d’une grippe, veillez à faire baisser la fièvre, buvez de l’eau et attendez que ça passe. En cas de symptômes plus radicaux tels qu’une insuffisance respiratoire, demandez à votre hébergeur de faire venir un médecin, consultez aussi le vôtre en visio ou dirigez-vous directement vers le service des urgences le plus proche.
 

Quid des assurances

Avant de partir, assurez-vous que votre assurance vous couvre en cas de COVID. Si vous avez l’habitude de souscrire une assurance-voyage pour chacun de vos déplacements, veillez à ce qu’elle inclut bien le coronavirus dans les maladies dont les frais occasionnés sont remboursés. Rassurez-vous : la majorité des grands groupes d’assurance le font. Regardez aussi tout simplement du côté de votre carte bancaire. Il se peut que vous soyez couvert si vous avez une Visa ou autre sans avoir à débourser quoi que ce soit en plus.

istock-1303237179.jpg

Vous aurez surement à faire un test avant de revenir en France

Rentrer en France

Vous sortez de votre période d’isolement, ou vous êtes sur le point de rentrer en France comme prévu initialement, renseignez-vous sur les modalités du retour. Attention, elles changent en fonction du pays d’où vous venez. Suivez l’actualité de près à l’approche du départ et référez-vous au site du gouvernement. On vous demandera très certainement de faire un test antigénique ou PCR, 24 h ou 48 h avant le retour en espérant qu’il ne se révèle pas positif, auquel cas, vous n’aurez qu’à vous isoler encore et prendre votre mal en patience…
 
En 2022, les voyages à l’étranger ne s’improvisent donc plus. « J’ai réussi à partir en famille en Egypte pendant les vacances de la Toussaint en passant par Londres, raconte Ursula, réalisatrice, mais j’avoue que j’ai passé des jours à tout organiser. A l’aéroport, c’était dingue, plus de la moitié des gens pleurnichaient car ils n’avaient pas tout anticipé et ont donc manqué leur vol »… Bref, ne négligez pas leur préparation. Cela vous évitera des petits drames et des frustrations.



Guide de voyage

Le guide indispensable pour partir au bon moment