1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Voyage en Andalousie : les meilleures expériences pour découvrir la région
Idées de voyage

Voyage en Andalousie : les meilleures expériences pour découvrir la région

Mis à jour le : 16 octobre 2019

Carte

L’odeur de la fleur d’oranger, le froufrou d’une robe de flamenco, la beauté d’un village blanc accroché à un rocher : l’Andalousie vous réserve d’intenses émotions que vous n’êtes pas près d’oublier ! Petit tour d’horizon des magnifiques expériences à tester dans la plus méridionales des régions d’Espagne.
 

1. L’Alhambra de Grenade

Si les bâtisseurs nasrides de l’Alhambra ont démontré quelque chose, c’est bien que l’art et l’architecture peuvent être infiniment plus éloquents que les mots, pour peu que l’on dispose du talent et de la vision nécessaires. Perchée sur une colline, avec la Sierra Nevada saupoudrée de neige en arrière-plan, l’imposante citadelle mauresque de Grenade éblouit les visiteurs depuis près de 1 000 ans. La raison ? Un parfait équilibre entre son architecture et son environnement naturel. Ne craignez pas d’affronter les foules : l’Alhambra est un pèlerinage fondamental et les rues animées de Grenade sont tout aussi passionnantes à explorer.

fotolia_136560578_subscription_monthly_m.jpg

Les jardins andalous de l'Alhambra, à Grenade

2. La cathédrale de Séville et l’Alcázar

Au XVe siècle, les bâtisseurs de la cathédrale de Séville voulurent édifier une église si grande que les générations futures les traiteraient de fous. Ils ont brillamment réussi. Seule une poignée d’architectes de génie aurait pu construire un chef-d’oeuvre d’une telle ampleur : il s’agit de la plus grande cathédrale gothique du monde. Plus subtil et d’une beauté plus sophistiquée, l’Alcázar voisin, encore utilisé aujourd’hui par la famille royale espagnole, est un spectaculaire mélange d’architecture chrétienne et mudéjare. Les deux édifices se font face, de part et d’autre de la Plaza del Triunfo.

istock-917521964.jpg

Vue sur la Giralda depuis el Patio de Banderas. Elle correspond en réalité à l'ancien minaret de la grande mosquée de Séville. La mosquée fut ensuite convertie en cathédrale et la Giralda en est devenu le clocher.

 

3. La mosquée de Cordoue

Comptant parmi les plus belles réalisations d’architecture musulmane dans le monde, la mosquée de Cordoue symbolise l’époque où l’Espagne musulmane était à son apogée culturel et politique, et où Cordoue, sa capitale, était la ville la plus grande et la plus savante d’Europe occidentale. À l’intérieur, des rangées d’arcs en fer à cheval s’étendent dans toutes les directions. Les plus élaborés entourent le mihrab (niche indiquant l’orientation de la prière). Développée autour de la Mezquita, la vieille ville de Cordoue est tout aussi envoûtante.

istock-531185045.jpg

Les fameuses rangées d’arcs en fer à cheval de la mosquée de Cordoue

4. La Sierra Nevada

Les sommets enneigés de la Sierra Nevada accueillent la seule station de ski d’Andalousie et servent de toile de fond à Grenade, cité mauresque parmi les plus fascinantes d’Europe. La majeure partie du massif est protégée par le Parque Nacional Sierra Nevada (859 km²), à découvrir lors de randonnées, notamment sur le plus haut sommet d’Espagne continentale, le Mulhacén (3 479 m). Des villages blancs émaillent Las Alpujarras (versants sud), dont l’artisanat, l’agriculture, l’architecture et les possibilités de randonnées font la renommée.
 

5. Le Parque Nacional de Doñana

Véritable “îlot” de biodiversité dans le delta du Río Guadalquivir, le Parque Nacional de Doñana est l’un des deux parcs nationaux d’Andalousie (sur les 15 que compte l’Espagne). Avec son parque natural attenant, il forme l’une des zones humides les plus vastes et importantes d’Europe. Pionnier de la gestion environnementale, le parc a ouvert la voie de la cohabitation entre merveilles du monde naturel, tourisme et agriculture. Offrant de multiples excursions en pleine nature, le parc est un refuge précieux pour les cerfs, les sangliers, les oiseaux aquatiques migrateurs et les lynx ibériques, une espèce menacée.

istock-152986481.jpg

Vous aurez peut-être la chance d'apercevoir des lynx ibériques dans le Parque Nacional de Doñana

6. Cadix

Les Gaditanos (habitants de Cadix) sont les plus farceurs des Espagnols. Dans cette ville du Sud composée d’anciens barrios (quartiers), où se tient le plus grand carnaval du pays, rien n’est jamais pris au sérieux. Même le flamenco local, l’alegrías, est d’une gaieté inhabituelle. Posée comme un grand navire sédentaire sur une péninsule qui s’avance dans l’Atlantique, Cadix est dotée de la route la plus romantique de toute cette côte, de vastes plages, d’un paysage culinaire effervescent et d’un nombre stupéfiant de sites anciens.

istock-505921628.jpg

Vue sur les toits de Cadix

7. Kitesurf à Tarifa

Si l’Andalousie devait se choisir une activité de plein air, ce serait le kitesurf. Ce sport audacieux est ici encore plus intense qu’ailleurs en raison des vents puissants qui fouettent les eaux houleuses du détroit de Gibraltar. Il apporte une ambiance bohème et décontractée à la Costa de la Luz et à Tarifa, son point le plus méridional, une ville côtière blanche de facture plus marocaine qu’espagnole. Les centres de planche à voile et de kitesurf y prolifèrent en bord de mer, tandis qu’El Palmar, au nord-ouest, se targue des meilleures vagues pour le surf.

istock-538897308.jpg

Kitesurf à Tarifa, dans une ambiance bohème et décontractée

8. Le flamenco

Comme toutes les grandes musiques, le flamenco a le don de chasser le spleen et de toucher l’âme, comme si, en partageant la douleur de générations de déracinés, une porte s’ouvrait sur un monde secret peuplé de fantômes. La culture flamenca peut aussi être étonnamment gaie, drôle et ironique. Seule condition : écoutez-la en live, de préférence dans son fief, Séville-Jerez de la Frontera-Cadix.
 

9. Les tapas

Si la cuisine espagnole tend à devenir moléculaire, les classiques résistent. Les tapas définissent tout autant un style de repas qu’un type de cuisine – une longue dégustation qui peut durer jusque tard dans la nuit. Séville revendique les tapas les plus inventives d’Andalousie, mais Málaga, Grenade, Cadix et Vejer de la Frontera ne sont pas en reste. À Grenade, Almería et quasiment partout dans la province de Jaén, on vous servira gratuitement des tapas avec chaque verre, ce qui ne se fait quasiment plus jamais dans le reste de l’Espagne.

adobestock_52587033.jpeg

Les tapas, un grand classique de la cuisine espagnole

10. Le Cabo de Gata

Pour un aperçu de ce à quoi ressemblait le littoral espagnol avant que des complexes hôteliers n’envahissent la Costa del Sol, venez à Cabo de Gata dans la province d’Almería, une portion de côte sauvage et déchiquetée où les bateaux de pêche rapportent encore les prises du jour et où des falaises contrastent avec l’azur de la Méditerranée. Tout en étant l’une des zones les plus arides d’Europe, le cabo est riche en avifaune et en broussailles. Ce parc naturel protégé renferme aussi certaines des plages les plus sauvages d’Andalousie et se prête à des randonnées tranquilles à pied ou à vélo.
 

11. Les plages de la Costa de la Luz

Les habitués de la Costa del Sol n’ont peut-être pas entendu parler de Tarifa, de Bolonia ou de Zahara de los Atunes, mais le versant atlantique de l’Andalousie est plus sauvage, plus venteux et moins bondé que le sud du littoral méditerranéen. Kitesurfeurs, cavaliers et baroudeurs viennent en nombre sur la Costa de la Luz, mais il y a toujours assez de place pour étendre sa serviette sur les plages de sable blond, avec le Maroc à l’horizon. Les villes côtières, comme Tarifa et Vejer de la Frontera, sont empreintes d’une ambiance marocaine.

istock-507637570.jpg

La plage de Bolonia, sur la Costa de la Luz

 

12. Ronda

Ronda est accrochée au sommet de falaises abruptes, au milieu des montagnes escarpées de la Serranía de Ronda. Destination fréquentée depuis toujours, cette ville blanche a vécu une histoire belliqueuse où se côtoient bandits, guerriers et culture de la tauromachie. Elle a aussi entretenu des liens artistiques avec les rugueux Hemingway et Orson Welles. Aujourd’hui, un vent de renouveau souffle sur le monde du flamenco et d’excellents restaurants mettent à l’honneur une cuisine de montagne et des vins régionaux. Vous pourrez ensuite partir à l’assaut des collines.
 

istock-1088244354.jpg

Les impressionnantes falaises de Ronda

 

13. La renaissance artistique de Málaga

Jusqu’en 2003, la ville n’avait aucun musée consacré à l’enfant du pays, Picasso ; aujourd’hui, elle est devenue un poids lourd artistique capable de rivaliser avec Madrid ou Barcelone. Les récentes inaugurations comprennent une galerie dédiée au peintre Jorge Rando, natif de Málaga, tandis que le Museo de Málaga expose des œuvres espagnoles restées inaccessibles au public pendant des décennies. Málaga a aussi développé son propre quartier artistique, Soho, secteur jadis délabré.
 

14. Les joyaux Renaissance de Baeza et Úbeda

Ces deux villes de la province de Jaén semblent plus italiennes qu’espagnoles en raison de leur architecture Renaissance intacte. La noblesse locale demanda à Andrés de Vandelvira au XVIe siècle, un architecte de la région, d’y imaginer des édifices monumentaux et bien proportionnés. En 2003, Baeza et Úbeda rejoignirent Grenade, Cordoue et Séville sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, mais restent beaucoup moins fréquentées.

istock-610257500.jpg

La Sacra Capilla del Salvador à Ubeda

 

15. Les villages blancs

Difficile de choisir un village favori, ils sont tous attrayants. Lorsqu’on insiste, la plupart des visiteurs ont tendance à énumérer les clichés  qui les caractérisent : sites fabuleux, vieilles villes pittoresques et luxueux paradors (hôtels d’État). Les plus beaux pueblos blancos (villages blancs) sont au demeurant éparpillés dans la région, avec deux concentrations majeures : l’une dans le nord-est de la province de Cadix, l’autre dans les Alpujarras. Découvrez-les à vélo, en voiture, en bus ou à pied.
 

16. La Semana Santa à Séville

Seuls les Sevillanos peuvent s’emparer des thèmes du chagrin et de la mort et les transformer en un moment aussi saisissant. Si de nombreuses villes dans le monde célèbrent la Semaine sainte, aucune n’approche Séville dans l’intensité. Chaque soir, vous pourrez assister aux processions conduites par les diverses hermandades (confréries), auxquelles participent des nazarenos (pénitents) encapuchonnés. Les chars richement décorés sont transportés à travers la ville, dans une atmosphère empreinte d’émotion et de religiosité.

adobestock_233128933.jpeg

Village de Pampaneira, dans la province de Grenade

 

17. Dégustation de xérès

Dans les vignobles de l’ouest de la province de Cadix, ce vin blanc fortifié est produit depuis l’époque phénicienne et a été apprécié par tous, de Christophe Colomb à Francis Drake. Le xérès ou “sherry” est souvent considéré comme un apéritif pour grands-mères anglaises, mais il revient sur le devant de la scène et les amateurs de vin peuvent partir à sa découverte grâce à des circuits, dégustations, menus avec accord mets-vins, et plus encore. Humez son arôme boisé dans les villes du “triangle du xérès” : Jerez de la Frontera, El Puerto de Santa María et Sanlúcar de Barrameda.
 



Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Andalousie

Paramètres des cookies