1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Voyage au Cambodge : 10 visites incontournables
Idées de voyage

Voyage au Cambodge : 10 visites incontournables

Mis à jour le : 10 juillet 2018

Carte

Comment ne pas succomber à la magie du Cambodge, tout à la fois charmant et déroutant ? La paix est revenue dans ce pays splendide, meurtri par trois décennies de guerre, et les Cambodgiens au sourire légendaire ouvrent les bras au monde. On vous montre dix trésors qui vous attendent si vous tentez l'expérience inoubliable d'un voyage au royaume khmer. 

1. Siem Reap et Angkor

Angkor est sans conteste l’un des sites phares du patrimoine mondial. Parmi des centaines de temples, trois sont emblématiques : Angkor Vat, le plus grand édifice religieux de la planète ; le Bayon, l’un des plus énigmatiques, avec ses immenses visages de pierre ; et le Ta Prohm, où la jungle reprend ses droits. Ville animée, Siem Reap sert de base pour explorer Angkor. La région a aussi d’autres attraits, tels les villages flottants sur le Tonlé Sap, et des loisirs tour à tour sportifs et culturels – quad, tyroliennes, cours de cuisine, observation des oiseaux…

adobestock_6955203.jpeg

Angkor Vat, le plus grand édifice religieux de la planète

2. Phnom Penh

Aussi séduisante que la circulation dans les rues du centre-ville semble anarchique, la capitale du Cambodge a rejeté les ombres du passé pour embrasser un avenir plus souriant. Fière de son emplacement au bord du Mékong, l’un des plus beaux de la région, Phnom Penh est une ville en plein essor avec ses hôtels tendance, ses restaurants gastronomiques et et ses bars branchés. Du Musée national à la terrible prison S-21, reconvertie en musée et en mémorial des victimes des Khmers rouges, on y découvre le meilleur et le pire de l’histoire du royaume. L’ancienne “perle de l’Asie” a retrouvé tout son lustre passé.

adobestock_14259560.jpeg

La capitale du Cambodge a rejeté les ombres du passé pour embrasser un avenir plus souriant

3. Plages de Sihanoukville

Le grand attrait de Sihanoukville tient à ses plages. À quelques kilomètres du centre-ville, Otres Beach est une sublime étendue de sable encore paisible, malgré la menace des promoteurs. Plus centrale et rarement bondée dans sa petite partie est, Sokha Beach est la plus belle plage de la ville. Cependant, la favorite des backpackers reste Serendipity Beach, qui rejoint Occheuteal Beach, prisée des habitants en journée et des fêtards la nuit.

adobestock_97708261.jpeg

Plages de Sihanoukville

4. Battambang

Sur les rives de la Sangker, Battambang est une cité coloniale bien préservée. Des cafés soucieux de commerce équitable aux galeries d’art, les anciennes maisons de négoce françaises sont aujourd’hui dévolues à toutes sortes d’activités. Dans la campagne alentour, typiquement cambodgienne, on trouve un bel ensemble de temples à l’écart de la foule, et aussi le bamboo train, un moyen de transport local unique en son genre. La région de Battambang, pleine de charme, vous plonge dans le Cambodge authentique.

adobestock_102295137.jpeg

Sur les rives de la Sangker, Battambang est une cité coloniale bien préservée

5. Province de Kampot

Dans la province de Kampot, villes charmantes, parcs nationaux, plages et grottes troglodytes se révèlent aux visiteurs. Cité tranquille à la belle architecture coloniale, Kampot offre une large gamme d’hébergements. C’est une bonne base pour explorer la jolie rivière Prek Kampong en kayak ou en paddleboard, grimper jusqu’à la station climatique dans le parc de Bokor ou visiter des exploitations de poivre. Plus assoupie, Kep a d’autres attraits : son marché aux crabes, son parc national et l’île de Koh Tonsay.

adobestock_179900912.jpeg

Kep

6. Mondolkiri

Aux rizières et aux plantations de palmiers à sucre succède, à l’est, un paysage de collines. Le Mondolkiri est la contrée sauvage du pays, où vit le peuple bunong (ci-dessus), qui pratique l’animisme et le culte des ancêtres. La nature est un des atouts principaux du Mondolkiri : on peut y marcher en compagnie des éléphants. Forêts grandioses, cascades spectaculaires, tyrolienne, jungle propice à l’observation des doucs à pattes noires (ou rhinopithèques à pieds noirs) ou des gibbons : ici, l’aventure est reine.

adobestock_3651888.jpeg

Piste dans le Mondolkiri

7. Îles du Sud

En plein essor, les îles du sud du Cambodge rappellent la Thaïlande des années 1980. Koh Rong et Koh Rong Sanloem, en retrait de la côte de Sihanoukville, font encore rêver. Si Koh Rong est au coeur de la fête, avec son village Koh Tuch qui attire les voyageurs branchés, Koh Rong Sanloem est idéale pour les familles, avec ses hébergements cachés dans la végétation et ses baies peu profondes. Bien d’autres îles émaillent la côte, notamment l’archipel de Koh Sdach et Koh Kong.

adobestock_190283615.jpeg

Koh Rong Sanloem est idéale pour les familles

8. Kratie

Kratie, sur les rives du Mékong, est une base idéale pour aller observer les dauphins d’eau douce de l’Irrawaddy. Important carrefour sur la route reliant Phnom Penh au nord-est du Cambodge et au sud du Laos, la ville conserve une certaine grandeur coloniale. En face, l’île de Koh Trong invite à la détente – on peut y loger chez l’habitant et se balader à vélo. Au nord, le Mekong Discovery Trail, un programme visant à développer le tourisme communautaire autour du fleuve, permet de séjourner dans les villages et de partir en excursion en bateau.

adobestock_183501752.jpeg

Kratie, sur les rives du Mékong, est une base idéale pour aller observer les dauphins d’eau douce de l’Irrawaddy

9. Prasat Preah Vihear

Emblème des temples-montagnes, le prasat Preah Vihear se dresse sur les hauteurs des monts Dangkrek, constituant un poste-frontière controversé entre le Cambodge et la Thaïlande. Ce lieu de pèlerinage, dont la construction s’est étirée sur trois siècles, donne un aperçu de l’évolution de la sculpture durant la période angkorienne. Ses pierres de fondation bordent une falaise abrupte qui surplombe la plaine. De là, se dévoile un panorama époustouflant du nord du pays.

adobestock_23482724.jpeg

Le prasat Preah Vihear se dresse sur les hauteurs des monts Dangkrek

10. Cuisine

Moins connue que la cuisine thaïlandaise ou vietnamienne, la cuisine cambodgienne, réserve de délicieuses surprises. Outre l’amok (poisson cuit au four avec de la citronnelle, de la noix de coco et du piment ; à droite), le plat national, elle compte quantité de mets à base de produits de la mer, dont le crabe de Kep infusé au poivre de Kampot. Les stands de rue vendent aussi bien des nouilles (mee) et de la bouillie de riz (bobor) que des tarentules frites et des crickets grillés ; des mets à découvrir dans les circuits gastronomiques à Siem Reap.

adobestock_171418362.jpeg

L’amok, le plat national

evaneos