1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Visiter les Caraïbes sans se ruiner
Astuces voyage

Visiter les Caraïbes sans se ruiner

Texte par

Ryan Ver Berkmoes traduit par Vincent Guilluy

Mis à jour le : 7 février 2022

Carte

Quand on visite les Caraïbes, le choix est aussi varié que les îles qui les composent. Mais on n'est pas obligé de succomber au cliché des complexes hôteliers haut de gamme ou des charmants refuges isolés coûtant des centaines de dollars la nuit. 

On peut profiter des mêmes jolies plages et de leur eau bleue délicieuse que ceux qui dépensent beaucoup, et ce même avec un budget limité, sans séjourner dans des méga-hôtels tout compris surfaits avec leurs petites chambres par centaines et leurs buffets débordant d’une nourriture sans intérêt. Il y a des hébergements intéressants et abordables sur beaucoup d’îles qui parsèment cet océan diablement attirant. En s’y prenant à l’avance, avec un peu d’astuce et sans oublier le coût des choses une fois sur place, on peut facilement visiter les Caraïbes sans trop dépenser.

Partez au bon moment

En basse saison, de juin à août, les tarifs baissent partout. En haute saison, de décembre à mars, les prix des billets d’avion et des hébergements augmentent en proportion inverse des températures dans les climats du nord. Si fuir le froid est essentiel pour vous, visez peut-être les deux premières semaines de décembre, après Thanksgiving aux États-Unis, ou la seconde moitié de janvier. Ne vous attendez pas à de substantielles économies, mais il y a en général une légère baisse du tourisme hivernal à ces périodes.

Cherchez les vols les plus avantageux

Il n’y a pas de moyen secret d’aller aux Caraïbes à peu de frais : presque tous ceux qui ne sautent pas d’une île à l’autre en croisière arrivent par avion. Les îles les plus prisées sont desservies par de nombreuses compagnies aériennes depuis les États-Unis, le Canada ou l’Europe. Comparez les tarifs sur Internet. Pour la haute saison, mieux vaut acheter vos billets d’avion le plus tôt possible, car les tarifs ne baisseront pas à l’approche de la date de votre départ.
Les vols peuvent être chers entre une île et une autre, il est donc rarement plus avantageux de se rendre quelque part aux Caraïbes avec un vol bon marché puis de prendre une correspondance jusqu’à l’île de votre choix que de s’y rendre directement.

istock-1324788761.jpg

N'oubliez pas de comparer les vols et de vous y prendre bien en avance !

Réservez votre chambre

Comme celui des billets d’avion, le prix des hébergements en haute saison ne baissera pas à l’approche de vos dates de voyage.
Les plus petits hôtels et pensions affichent souvent des tarifs qui n’évoluent pas en fonction de la demande. Mais les grands hôtels et complexes hôteliers proposent toutes sortes de promotions qui peuvent vous faire faire de belles économies si vous êtes prêts à réserver des dates fermes plusieurs mois à l’avance. Là encore, le temps passé à faire des comparatifs sur Internet peut vous faire réduire vos dépenses. Cherchez les promotions avec repas inclus, excursions offertes, surclassement de chambre, etc.
Les grands complexes hôteliers et les sites de réservation en ligne offrent parfois des forfaits incluant le transport jusqu’à votre destination. Ils peuvent être très intéressants mais pas toujours. Vérifiez séparément le coût du billet d’avion pour pouvoir évaluer convenablement ces promotions.

Trouvez une île bon marché

On peut dénicher des bonnes affaires dans beaucoup d’îles des Caraïbes, notamment les plus grandes et les plus populaires, comme la Jamaïque. Les îles citées ci-dessous méritent l’attention car outre leur intérêt touristique, elles offrent des options bon marché.

La Barbade

Oui, la côte ouest de la splendide Barbade est réputée pour ses clubs et ses complexes hôteliers snobs, mais on peut y trouver de bonnes affaires ailleurs. Dans le sud, on trouvera à Dover Beach le sable attirant de rigueur, toute une série d’hôtels bon marché et de fantastiques occasions de faire de la planche à voile. Il y a même un réseau de bus locaux bon marché et efficace permettant de visiter toute l’île sans voiture.

istock-163116037.jpg

Tente Bay à la Barbade

Bequia

Star de la série d’îles des Grenadines (composante de Saint-Vincent et les Grenadines), Bequia est un rêve de sable et de palmiers entourant un petit port pittoresque presque impossible à quitter. Avec à peine 5 000 habitants, Bequia n’est pas grande mais offre beaucoup de petites pensions et de mignons appartements dans sa ville principale, Port Elizabeth. Les plages superbes et paisibles ne sont qu’à quelques pas.

istock-1152140549.jpg

Ile de Bequia

Bonaire

Les plongeurs aiment les bonnes affaires et pour eux, Bonaire et les récifs qui l’entourent sont un paradis. Même si vous ne plongez pas, cette petite île offre plages aux teintes roses, flamants tout aussi roses et un passé riche, bien préservé, qu’on découvre aisément à vélo. La ville principale, Kralendijk, est charmante et se parcourt à pied, avec beaucoup de cafés et bars aux prix très attractifs. On y trouve facilement des chambres simples, et grâce au jeu de la concurrence, on y dénichera des promotions sur la location de matériel et les cours de plongée.

istock-1170310076.jpg

Bâtiments colorés à Kaya Grandi, la rue principale de Kralendijk, la capitale de l'île de Bonaire.

Cuba

Est-ce la destination la moins chère des Caraïbes ? Cuba offre en tout cas d’innombrables occasions d’aventure, et plus vous vivez comme ses habitants, moins vous dépensez. Même La Havane est très bon marché, d’autant plus que la chose qu’il faut absolument y faire, à savoir explorer ses nombreuses rues bordées d’art colonial et d’architecture art déco laissée à l’abandon tout en savourant les vibrations de la vie quotidienne, ne coûte rien. Dans toute l’île, des casa particulares proposent des hébergements chez l’habitant (souvent très bien tenus) pour moins de 60 $US la nuit.

istock-683274236.jpg

S’il y a une destination bon marché aux Caraïbes, c’est bien Cuba

République Dominicaine

L'île la plus prisée des Caraïbes offre beaucoup d’hébergements bon marché. Sortez des complexes hôteliers tout compris de Punta Cana et installez-vous dans une chaise longue, sur le sable blanc infini des plages des autres parties de l’île. Vous paierez bien moins cher que pour des vacances en resort.

istock-1316462606.jpg

Plage de Punta Cana, République dominicaine

Puerto Rico

San Juan est une ville passionnante, avec une histoire culturelle de plusieurs siècles. Ses longues plages, entre Isla Verde et Condado, sont parmi les plus belles de Puerto Rico et bordées d’hôtels modestes et d’immeubles d’appartements proposant des locations de courte durée bon marché. Et on peut facilement rejoindre à pied toutes sortes de très bons restaurants, dont les prix et les cartes visent une clientèle locale plutôt que les touristes.

istock-531709844.jpg

La ville de San Juan à Puerto Rico

Saba

“Où ça ?” C’est ce qu’on s’entend souvent répondre quand on dit qu’on va à Saba – ce qui ravit évidemment tous ceux qui cherchent aux Caraïbes la véritable évasion. L’île n’est qu’à 15 minutes d’avion de Saint-Martin/Sint Maarten. À Windwardside, la jolie ville principale, il y a de mignonnes petites pensions et des restaurants familiaux qui proposent une cuisine savoureuse et épicée. À Saba, pas de plage, à l’exception d’une petite crique sableuse qui apparaît et disparaît avec la marée, mais on peut y faire de superbes balades dans la forêt pluviale paradisiaque.

istock-179441148.jpg

Fort Bay sur l'île de Saba

Marchez et prenez le bus

Économisez sur la location d’une voiture… en ne la louant pas du tout ! Les tarifs des loueurs ne font que s’ajouter aux autres soucis que génère une voiture. Sur la plupart des îles, on peut s’en passer et vivre un fabuleux séjour, ou n’en louer une que pour un jour ou deux au plus, afin de visiter la région.
Beaucoup de plages sont accessibles à pied. Marcher sur le sable pour aller explorer un nouveau site de snorkeling ou découvrir un nouveau bar de plage fait partie du plaisir. Les plus grandes îles comme Puerto Rico ont des réseaux de bus corrects. Et si vous prenez un taxi une fois de temps en temps pour aller dîner, vous économiserez encore beaucoup par rapport à la location d’une voiture. Et puisque vous ne conduisez pas, vous pourrez reprendre un de ces petits rhums.

Mangez local

Comme partout dans le monde, si vous manger avec et comme les gens du coin, vous paierez souvent moins cher et la cuisine sera bien meilleure – en tout cas plus authentique. Vous n’aurez alors peut-être pas une table sur le sable avec vue sur l’océan. Notez que dans toutes les Caraïbes, les gens dînent assez tôt le soir, vers 18h environ.

istock-1298343157.jpg

Marché aux fruits

Soyez vigilants avec les complexes hôteliers

Même si vous avez obtenu une belle promotion pour votre hébergement en complexe hôtelier, ça ne veut pas dire que toutes vos activités doivent passer par son intermédiaire. Pensez à votre imprimante personnelle : vous ne l’avez pas payée cher parce que son fabricant gagne de l’argent sur les cartouches d’encre. Il en va de même avec les complexes hôteliers ; une fois que vous avez posé vos valises, leur bénéfice vient de ce qu’ils vous vendent assez cher les services et les extras.
Le guichet des activités est une des grandes sources de profit des resorts. Passez plutôt par une compagnie indépendante qui propose ses activités directement sur la plage. Pour les circuits organisés, lisez en ligne les avis sur les excursions proposées par des habitants du lieu, souvent plus amusantes et plus personnalisées que celles que proposent les complexes hôteliers.
Mangez et buvez de votre côté. Ce café ou ce bar de plage plaisants mettent probablement dans leurs cocktails le même rhum que votre complexe hôtelier, mais à des tarifs bien moins élevés. Cela vaut aussi pour un plateau de fruits de mer ou un juteux cheeseburger…
Vous prévoyez un grand événement tel qu’un mariage ? Le resort vous organisera un événement inoubliable, du moment que vous payez pour cela. Mais vous pouvez aussi vous renseigner en ligne sur ce qu’il vous faut pour obtenir une licence de mariage et échanger vos vœux sur la plage de votre choix.

Le prix quotidien des choses

Chambre en auberge de jeunesse : 30–70 $
Chambre simple pour deux : 60–200 $ et plus
Appartement indépendant : 100–350 $ et plus
Trajet en transports en commun : 1–2 $ Café ou thé : 1–2 $
Cheeseburger : 5–12 $
Dîner à deux : 40–120$ et plus
Bière au bar : 2–6 $
Location d’une chaise longue : 10 $


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la République dominicaine