-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Où partir ?
  4. Où trouver du soleil en Europe en hiver ?
Où partir ?

Où trouver du soleil en Europe en hiver ?

Texte par

Emma Sparks (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 7 décembre 2020

Carte

Passer l’hiver en Europe n’a rien de désagréable : chemin forestiers couverts de givre, montagnes enneigées et chalets de bois confortables ne manquent pas d’attraits. Mais quand la réalité est surtout faite de nuages sombres, de vents mordants et de neige fondue grise et verglaçante, c’est peut-être le bon moment pour se rendre là où la météo est plus clémente.

Et pas besoin d’aller très loin : si vous n’y trouverez pas des températures tropicales, le sud de l’Europe offre beaucoup de ciel bleu et de soleil toute l’année. De plus, s’y rendre en basse saison est synonyme de tarifs d’hébergements ou de locations de voiture très avantageux, tandis que les plages et les sites touristiques locaux sont peu fréquentés. Vous sentez déjà que vos orteils se dégèlent ? Échappez aux grands froids avec ces vacances d’hiver, en Europe et au soleil.

Note des éditeurs : durant le COVID-19, les voyages dans toute l'Europe sont strictement encadrés et les périodes d’ouverture peuvent en être modifiés. Consultez les dernières recommandations avant votre départ, et respectez toujours les avis médicaux sur place.

mariana-proenca-p49_b9t6_9m-unsplash.jpg

C’est en hiver que Malte est la plus verte

 

Malte

L’été à Malte peut être brûlant ; les jours d’hiver, plus frais (mais il y fait rarement moins de 10° C) sont parfaits pour explorer la nature. Escalade et randonnée y sont délicieuses, et les campagnes sont verdoyantes. Amateurs de culture et d’histoire essaieront d’assister, au moment du solstice d’hiver, au lever du soleil au temple de Mnajdra, quand le soleil illumine exactement les contours d’un mégalithe, ou viendront assister au carnaval de Malte, en février, avec ses défilés et ses fêtes nocturnes.

Et si jamais il pleut… : Si vous devez vous abriter, voyez les choses en grand. L’intérieur baroque de la co-cathédrale Saint-Jean, à La Valette, classée par l’Unesco, est un moyen magnifique d’échapper à une averse.

istock-956021138.jpg

En hiver, vous aurez peut-être pour vous seul les Tombeaux des rois de Paphos, à Chypre

Chypre

Avec plus de 340 jours de soleil par an, Chypre est un bon choix pour passer l’hiver au chaud en Méditerranée. Si la neige scintille sur les sommets du massif du Troodos (skieurs, prenez note !), les régions côtières, et notamment l’est, sont plus chaudes et plus sèches. Séjournez à Larnaca pour repérer les flamants roses qui dansent près de leur résidence d’hiver, sur le lac salé voisin, puis partez voir les trésors historiques comme les Tombeaux des rois et la cité antique de Kourion.

Et si jamais il pleut… : Passez un après-midi de pluie à visiter les objets antiques du musée de Chypre à Nicosie, ou trouvez une taverna confortable, et faites un de ces longs festins chypriotes.

istock-1227109708.jpg

Les spatules font partie des oiseaux migrateurs qui passent l’hiver dans le parc naturel de Ria Formosa, en Algarve, au Portugal

Algarve, Portugal

L'Algarve est une destination de plus en plus appréciée l’hiver, grâce notamment à plus de 300 jours de soleil par an et à 87 plages portant le label du Pavillon bleu. L’hiver fait renaître les cascades dans les forêts d’eucalyptus de la serra de Monchique, les oiseaux migrateurs font étape au parc naturel de la Ria Formosa, et la célèbre plage de Quinta do Lago est délicieusement vide. Si vous arrivez à supporter une eau à 14° C (57° F), c’est le moment de surfer. Les golfeurs ont aussi l’embarras du choix. Ouvrez-vous l’appétit avant d’aller dîner dans les villes aux maisons chaulées de Faro, Lagos ou Tavira.

Et si jamais il pleut… : L’intérieur de l’église São Lourenço, près de Loulé, est un paradis pour les amateurs d’azulejos ; ces carreaux de céramique bleue décorée en couvrent presque toute la surface, du sol au plafond.
 

Crête, Grèce

En hiver, il vous faudra faire escale à Athènes pour arriver en Crête. Beaucoup de stations balnéaires seront désertes ou presque : séjournez à Héraklion ou à Chania pour vous faire une idée de la vie hors saison (et avoir la chance de trouver des restaurants ouverts) avant de louer, pour presque rien, une voiture et de partir à la découverte de l’île. Les jours de beaux temps, vous aurez peut-être le sable rose d’Elafonisi ou le palais de Knossos pour vous seul(e). Les températures peuvent monter à 16° C (61° F) en janvier, mais les nuits sont bien plus froides, emportez donc des pulls. Vous avez encore froid ? Une bouteille de raki local devrait doucement réchauffer votre soirée.

Et si jamais il pleut… : Découvrez 5 000 ans d’histoire au musée archéologique d'Héraklion, un des plus beaux musées de Grèce.

istock-509489003.jpg

Les marchés de Sicile débordent de produits frais toute l’année

Sicile, Italie

L’hiver est plein de couleurs en Sicile ; les agrumes sont lourds d’oranges, de citrons et de citrons verts qui mûrissent, les stands des marchés de Catane et de Palerme croulent sous les légumes frais, les poissons et les noix – et partout dans l’île, on se prépare au Carnevale. La météo peut changer rapidement mais avec huit heures d’ensoleillement moyen et des températures qui peuvent atteindre le double de celles de Londres, le risque vaut d’être pris.

Et si jamais il pleut… : La Villa Romana del Casale abrite la plus importante collection de mosaïques de sol romaines au monde, son toit de bois les protège – et vous protégera – des éléments.

margot-h-skotl975qmo-unsplash.jpg

L’Alcazar de Séville est aussi impressionnant en février que l’été

Séville, Espagne

Si vous cherchez une escapade urbaine cet hiver, ne cherchez pas plus loin que Séville. La température y atteint fréquemment les 17° C (63° F), avec au moins six heures de soleil par jour – mais n’oubliez pas votre parapluie, au cas où. Les plus beau monuments, la Plaza de Espana et l’Alcazar, comprennent des parties couvertes et d’autres en plein air, ce qui permet de profiter du soleil ou de s’abriter d’une averse passagère. Promenez vous le soir le long du Metropol Parasol, moderne, surnommé ici Las Setas (“les Champignons”).

Et si jamais il pleut… : Visitez la splendide cathédrale de Séville (et cherchez la tombe de Christophe Colomb) ou allez frapper des paumes et des talons au musée du Flamenco, où vous pourrez prendre un cours ou bien assister à une représentation.

tim-roosjen-4dxo5wrzaus-unsplash.jpg

À Madère, l’hiver offre des températures plus douces pour la randonnée

Madère

Madère, l’île portugaise reculée du nord des Canaries, réputée pour son « éternel printemps », tient toutes ses promesses. Les hivers doux sont la norme ici, et la température descend rarement en-dessous de 14° C (57°F). Les plages sont rocheuses mais l’eau est bonne, alors emportez votre maillot de bain, ou inscrivez-vous à une excursion pour aller observer dauphins et baleines. Si vous préférez la terre ferme, l’intérieur montagneux de Madère est idéal pour la randonnée ; longez des levadas, ces anciens réseaux d’irrigation qui distribuent l’eau dans toute l’île depuis plus d’un siècle, et qui fournissent aujourd’hui de l’hydroélectricité.

Et si jamais il pleut… : Détendez-vous en prenant le thé et en regardant la pluie tomber. Le Belmond Reid’s Palace de Funchal a vu passer en leur temps Winston Churchill et Roger Moore (aka James Bond) – pourquoi pas vous ?

istock-1253053666.jpg

La cité engloutie de Simena, dans l’eau transparente de la Côte Turquoise

Côte Turquoise, Turquie

La Côte Turquoise, en Turquie, attire beaucoup de touristes l’été – c’est peut-être à cause de la couleur de l’eau – mais quand les foules sont reparties, il ne reste plus que vous, des paysages somptueux et une moyenne de 10 heures de soleil par jour. Les températures modérées garantissent des randonnées avec beaucoup moins de transpiration qu’en août, alors pourquoi ne pas s’attaquer à une partie des quelque 540 km (335 miles) de la Voie Lycienne ? La route serpente entre Fethiye et Antalya, en passant par d’innombrables ruines et autres merveilles perchées comme les ruines de Levissi, la Patara antique et la ville (presque entièrement) engloutie de Simena.

Et si jamais il pleut… : Réchauffez-vous, délassez vos jambes et savourez un soin dans un hammam (bain turc), qu’on trouve dans presque toutes les grandes villes.

istock-1148664311.jpg

En hiver, on joue rarement des coudes sur la plage de Talamanca, à Ibiza

Baléares, Espagne

Les estivants adorent ces îles espagnoles mais elles sont tout aussi charmantes en hiver. La musique s’est tue et les fêtards d’Ibiza sont repartis depuis longtemps mais les couchers de soleil et les plages magnifiques demeurent. Chargée d’histoire, Majorque est plus calme et moins chère. Moins connue, Minorque attire les amoureux de la nature avec une météo favorable à la randonnée et le Camí de Cavalls, son sentier côtier, tandis que la petite Formentera attire ceux qui cherchent vraiment à se retirer du monde.

Et si jamais il pleut… : Tant qu’à se mouiller, autant aller plonger. La température de la Méditerranée permet de plonger autour des grottes et des épaves des Baléares toute l’année.

istock-1088429440.jpg

Le festival international annuel des cerfs-volants de Fuerteventura est un événement haut en couleur, en hiver

Îles Canaries

Vous voulez des dunes de sable et des criques secrètes, des parcs nationaux volcaniques et des montagnes boisées ? Des villages colorés, des restaurants attirants et quantité de sports nautiques ? Tout est là, toute l’année. Tenerife et Gran Canaria sont souvent les îles les plus chaudes, l’hiver, avec des maxima autour de 22° C (71°F). Lanzarote et Fuerteventura peuvent être plus venteuses, ce qui n’est pas forcément un mal, si vous participez au festival annuel des cerfs-volants de Fuerteventura, qui a lieu en novembre. Moins connues, La Gomera, La Palma et El Hierro semblent encore plus hors des sentiers battus que d’habitude.

Et si jamais il pleut… : Mettez-vous au rythme de la météo, ralentissez le tempo et réservez un massage dans un des nombreux centres de balnéothérapie de l’île, suivi d’une visite d’un vignoble local ou d’un bar pour déguster les vins du cru.