1. Accueil
  2. Magazine
  3. Épidémie de Covid-19
  4. L'UE lève ses restrictions de voyage pour 14 pays non-européens
Épidémie de Covid-19

L'UE lève ses restrictions de voyage pour 14 pays non-européens

Texte par

Sasha Brady (traduit de l'anglais par Elodie Lécadieu)

Mis à jour le : 2 juillet 2020

Carte

L’Union européenne a confirmé que les voyageurs en provenance des USA ne sont toujours pas autorisés à entrer en Europe, alors que les pays de l’Union viennent, depuis le 1er Juillet, de lever les restrictions de voyage pour 14 pays non-européens.

Les autorités européennes ont établi une liste de 14 pays tiers dont les citoyens sont désormais autorisés à voyager à nouveau au sein de l’Union, après la levée des restrictions effective depuis le 1er Juillet. Cette liste inclut le Canada, l’Australie et potentiellement la Chine, mais elle exclut les Etats-Unis, l’Inde, le Brésil et la Russie, des pays qui ont actuellement les plus importants nombres de cas de Covid-19 confirmés.
 

L’Union européenne avait mis en place de larges interdictions de voyage depuis la mi-mars. Mais depuis juin, les restrictions s’adoucissent peu à peu dans les pays où le taux d’infection diminue, les pays membres ouvrant petit à petit leurs frontières aux autres à l’approche de la saison touristique estivale.
Désormais, les autorités s’apprêtent à lever ces restrictions pour des pays qui affichent des taux d’infection bas similaires à ceux des pays de l’UE, et où la gestion de la pandémie est relativement solide. L’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, la Corée du Sud, le Japon, la Thaïlande, la Géorgie, le Marroc, la Tunisie, l’Uruguay, la Serbie, le Rwanda, l’Algérie et le Montenegro sont tous sur cette liste de pays approuvés. Cette dernière sera mise à jour toutes les deux semaines désormais.

adrien-xplr-wascp0oy-ym-unsplash.jpg

Les voyages en Europe pourraient être interdits aux touristes américains jusqu'à la fin de l'année
 
La Chine sera prise en compte si elle accepte de lever elle aussi les restrictions de voyage imposées aux pays européens. Enfin, alors que le Royaume-Uni a quitté l’Union, ses citoyens sont autorisés à y voyager en tant que voyageurs dans l’UE pendant la période de transition post Brexit.

Les interdictions de voyage tolèrent tout de même quelques exceptions lorsque le voyage est « nécessaire ou essentiel ». Cela inclut notamment les professionnels de santé, les diplomates, les travailleurs agricoles saisonniers et les « voyageurs de pays tiers venant pour faire des études ». Les voyageurs américains sont aussi autorisés à se rendre en Irlande et au UK puisque les deux nations ne font plus partie de l’espace Schengen, mais ils devront se soumettre à une quarantaine de 14 jours à leur arrivée.

En fin de compte, chaque pays membre reste décisionnaire dans le choix des voyageurs qui peuvent passer ses frontières, puisque ces recommandations ne sont pas imposées par l'Union. Certains pays, comme Chypre, accueillent déjà des voyageurs non-européens.
 
Cet article a été mis à jour le 30 juin 2020.
 



Paramètres des cookies