1. Accueil
  2. Magazine
  3. Reportages
  4. Incendies en Australie : le Visa Vacances-Travail soumis à de nouvelles règles
Reportages

Incendies en Australie : le Visa Vacances-Travail soumis à de nouvelles règles

Texte par

Sasha Brady (traduit de l'anglais par Alice Delaitre)

Mis à jour le : 24 février 2020

Carte

Les backpackeurs effectuant un visa vacances-travail en Australie peuvent désormais se porter volontaires pour aider à la reconstruction de certaines régions après les multiples incendies dans le cadre de leur demande d'extension de visa.

En vertu des nouvelles règles, les voyageurs pourront prolonger leur visa vacances-travail s'ils se portent volontaires auprès de certaines des régions les plus durement touchées du pays par les incendies. Avant, les voyageurs munis de ce visa (également appelé Working Holiday Visa ou Permis Vacances Travail) devaient effectuer 88 jours de travail (généralement dans l'agriculture ou les industries spécialisées) pour demander l’extension du visa à une seconde ou troisième année. Désormais, le travail rémunéré et bénévole après sinistre dans les zones touchées par les feux de brousse sera également considéré comme un travail éligible au visa.

Les nouvelles règles permettront aussi aux voyageurs de travailler au sein du même emploi pendant 12 mois, au lieu de la limite actuelle de six mois, s'ils apportent leur aide face aux feux de brousse. Cette mission a donc été ajoutée à la liste des travaux spécifiés auxquels les voyageurs peuvent participer pour prolonger leur visa.

istock-bushfire_philips.jpg

Les nouvelles règles apporteront une aide précieuse pour la reconstruction

Le ministre par intérim de l'Immigration, de la Citoyenneté, des Services aux migrants et des Affaires multiculturelles, Alan Tudge, a déclaré que les nouvelles règles pour les visas vacances-travail apporteront un soutien indispensable aux agriculteurs et aux entreprises régionales. "Ces Australiens qui travaillent dur ont été touchés par les récents feux de brousse, mais à partir d'aujourd'hui, ils peuvent employer des backpackeurs pendant six mois de plus, les aidant à un moment critique de l'effort de récupération", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Cela signifie que les voyageurs qui travaillent en même temps peuvent aider à reconstruire des maisons, des clôtures et des fermes, ils peuvent accéder aux propriétés et aider à la démolition, au défrichage et à la réparation des barrages, des routes et des voies ferrées."

istock-juuce-koalas.jpg

Les Backpackers apporteront leur aide à des communautés en situation critique

Le visa Vacances-Travail est ouvert aux détenteurs d'un passeport de 16 pays, dont l'Irlande, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark et l'Italie. Pour prétendre à ce visa, il faut avoir entre 18 et 30 ans (ou jusqu'à 35 ans pour les citoyens irlandais, canadiens et français).
 

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Australie

Paramètres des cookies