1. Accueil
  2. Magazine
  3. Reportages
  4. Controverse : un tunnel pourrait être construit sous le site historique de Stonehenge
Reportages

Controverse : un tunnel pourrait être construit sous le site historique de Stonehenge

Texte par

James Gabriel Martin (traduit de l'anglais par Niels Murawsky)

Mis à jour le : 20 novembre 2020

Carte

Malgré la controverse, le gouvernement britannique a donné son feu vert pour la construction d'un tunnel près de Stonehenge, le célèbre monument monolithique vieux de 5000 ans situé dans le sud-ouest de l'Angleterre (près de Bath), inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Alors que les autorités ont déclaré que les travaux pouvaient être effectués en toute sécurité, les militants ont exprimé leur grande inquiétude face à cette décision.
 
La semaine dernière, le secrétaire d'État aux transports, Grant Shapps, a donné son accord pour le développement du projet A303 Stonehenge, d'un montant de 2 milliards de livres sterling (environ 2,2 milliards d’euros). Selon une déclaration publiée par le Service de l'Inspection en Matière d'Aménagement pour l'Angleterre et le Pays de Galles, le nouveau tronçon de route à deux voies vise à résoudre les problèmes de circulation entre Amesbury et Berwick Down.
 

kit-ko-ejtj7hveycg-unsplash.jpg


Les membres de l’Alliance Stonehenge, une organisation créée pour assurer l'avenir du site, ont accueilli la nouvelle avec frustration. « La décision est désastreuse, non seulement pour les dommages que le tunnel causerait à un site du patrimoine mondial, d’une valeur inestimable pour l'humanité tout entière, mais aussi pour le message qu'il envoie au monde sur le manque de préoccupation de notre gouvernement pour notre patrimoine », a déclaré Kate Fieldon de l'Alliance Stonehenge à Lonely Planet. L'alliance a également exprimé sa profonde inquiétude pour les objets, artefacts et sites d'intérêt encore potentiellement enfouis sous Stonehenge, affirmant que les travaux modifieront le paysage à jamais, avec des coupes profondes dans les cimetières préhistoriques et dans les vestiges d'habitations. Une pétition contre cette décision est actuellement en ligne.

istock-646438168.jpg

L'actuelle route A303, passant tout près de Stonehenge (qu'on peut voir en arrière-plan)

« Ce projet a suscité un grand intérêt de la part du public. L'une de nos principales priorités au cours de l’élaboration du projet a été de veiller à ce que les communautés susceptibles d'être impactées aient la possibilité de faire valoir leur point de vue. Comme toujours, l'autorité chargée de l'examen a soigneusement pris en considération ces points avant de parvenir à sa conclusion », a déclaré la directrice générale du Service de l'Inspection, Sarah Richards.
 
L’organisme English Heritage, qui s'occupe de plus de 400 sites dans tout le pays, dont Stonehenge, s'est toutefois félicité de cette décision. « C'est un jour historique pour Stonehenge. Nous avons déjà pu constater l'énorme amélioration apportée par le déplacement de l'A344 et des anciennes infrastructures d’accueil des environs du site. Le fait de placer la bruyante et intrusive A303 dans un tunnel permettra de réconcilier Stonehenge avec le paysage préhistorique environnant et aidera les générations futures à mieux comprendre et apprécier cette merveille du monde », a déclaré Kate Mayor, sa directrice générale. English Heritage a ajouté qu’« il est vital que le projet final soit conçu et réalisé selon les plus hauts standards ».

istock-458296277.jpg

Pour Greenpeace UK, la construction du tunnel serait "une catastrophe pour le patrimoine de l'Angleterre et le climat mondial"

En réponse à cette décision, Richard George, responsable des transports à Greenpeace UK, a déclaré : « Ce nouveau tunnel routier sera une catastrophe pour le patrimoine de l'Angleterre et le climat mondial. Le Service de l'Inspection a passé des mois à examiner les preuves et a conclu que le tunnel détruirait l'un de nos sites patrimoniaux les plus importants et qu’il ne devrait pas être construit. Si le gouvernement est sérieux quant à une reprise plus verte après la pandémie, il devrait plutôt investir dans les transports publics, mais au lieu de cela, nous allons vers plus de trafic et plus de pollution ».
 
Nous entrons maintenant dans une période de six semaines pendant laquelle la décision peut être contestée devant la Haute Cour britannique.
 

Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l'Angleterre et du Pays de Galles

Paramètres des cookies