-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Camping : le mobil-home a le vent en poupe
Astuces voyage

Camping : le mobil-home a le vent en poupe

Mis à jour le : 13 septembre 2017

Carte

Enfant, vous avez voyagé avec vos parents ; adolescent, vous avez voyagé avec vos amis ; amoureux, amoureuse, vous avez voyagé avec votre petit(e)  ami(e) ; parent, vous avez voyagé avec vos enfants. Voire, avec vos beaux-parents…
Vous avez voyagé sac au dos, vous avez voyagé en avion, en voiture, en train. Vous avez planté votre tente quelque part, vous avez dormi en auberge de jeunesse, vous avez logé chez l’habitant, vous avez porté votre choix tantôt sur une petite pension, tantôt sur un hôtel cinq étoiles…
Mais avez-vous déjà voyagé… à la maison ?

Le monde change, et le voyage ne fait pas exception à la règle : pouvoir recréer ailleurs en France, ou à l’étranger, l’environnement domestique dans lequel on se sent chez soi, dans lequel les enfants vont avoir leur propre chambre et leurs repères, participe d’une nouvelle façon de concevoir les vacances. Finies les chambres d’hôtel impersonnelles, les locations d’appartements fatigués, la promiscuité des auberges surchargées : le mobil-home permet, à deux ou davantage (jusqu’à six personnes, en général), de recréer son cocon. Mais (différence de taille) avec une ouverture sur l’extérieur, sur l’ailleurs. En se levant le matin, ce n’est plus le décor quotidien que l’on trouve, mais celui de ses vacances à la mer, sur les bords de l’Atlantique, de la Méditerranée ou de l’Adriatique…

Apparu dans la seconde moitié du XXe siècle, le mobil-home a évolué ces toutes dernières années de façon à se doter du confort d’une petite maison… mais transposable n’importe où. Salle d’eau, petite terrasse et même wi-fi : c’est comme à la maison, parfois même mieux, et pourtant dépaysant. Si l’achat d’un mobil-home est évidemment un investissement et impose des contraintes de transport, la location permet de partir plus léger. Dans tous les cas, vous bénéficierez d’une ambiance de village toute particulière, puisque loué ou acheté, un mobil-home s’installe obligatoirement en camping (où, donc, on loue soit un emplacement vierge, soit l’emplacement et le mobil-home).
Le mobil-home a en effet naturellement conquis les espaces autrefois exclusivement réservés aux tentes dans les campings : infiniment moins fragile, beaucoup plus confortable et surtout bien plus chaleureux, il permet dans le même temps de jouir des avantages du camping, sans souffrir de ce que les plus rétifs considèrent comme ses inconvénients. Activités sportives, moments de partage avec d’autres vacanciers, et surtout cadre rompant avec le quotidien : le tout en rentrant « chez soi » le soir !

Lorsque l’on demande aux propriétaires ou aux locataires de mobil-home ce qu’ils apprécient avant tout dans cette façon de « vivre » leurs vacances, deux réponses reviennent systématiquement : l’indépendance, et la proximité avec la nature. Car c’est peut-être bien cela, la petite révolution du mobil-home : un habitat « vert », proche d’une plage, d’un lac ou d’une forêt, et doté pourtant du confort domestique. Ah, il y a une troisième réponse, tout de même, qui n’est pas à négliger : c’est un choix économique, sans être cheap !
 
Article réalise en partenariat avec Homair