1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. Beatles-tour : les 10 lieux des Fab Four
Culture et voyage

Beatles-tour : les 10 lieux des Fab Four

Mis à jour le : 3 juin 2014

Carte

Il y a 50 ans, en 1964, les Beatles atterrissaient à New Yorket changeaient pour toujours la pop music. En route pour un Magical Mystery Tour en compagnie des Fab Four !

1. Reeperbahn, Hambourg, Allemagne

John Lennon a dit un jour : “J’ai beau être né à Liverpool, j’ai grandi à Hambourg.” Cette ville portuaire de débauche joua un rôle tellement crucial pour les Beatles des débuts qu’une place du quartier de Sankt Pauli fut baptisée “Beatles-Platz” en 2006. Pavée de noir afin de ressembler à un disque vinyle, elle se trouve au coeur de Reeperbahn, rue réputée pour sa vie nocturne et quartier chaud de Hambourg. De 1960 à 1962, les Fab Five (avec Stuart Sutcliffe, le bassiste d’origine) tout habillés de cuir donnèrent des centaines de concerts dans ce coin mal famé, dont la plupart des clubs ont maintenant fermé.
L’Indra Musik Club (www.indramusikclub.com), où eut lieu le premier concert des Beatles à Hambourg, en programme toujours.


Beatles-Platz, Hambourg. arne bratenstein

2. Cavern Club, Liverpool, Angleterre

Personne n’aurait pu deviner que quatre garçons de la classe ouvrière de Liverpool seraient un jour plus célèbres qu’Elvis. Et pourtant, Ob-La-Di, Ob-La-Da, c’est arrivé comme ça. Les prémices de la Beatlemania se sont fait entendre au Cavern Club (www. cavernclub.org), minuscule club toujours en activité, qui a également accueilli des groupes comme les Who, Oasis et les Arctic Monkeys. Pour les fans en quête des racines des Beatles, une seule direction : Liverpool. De Penny Lane à l’ancien orphelinat Strawberry Fields situé derrière la maison de Mimi, la tante de John Lennon, la ville est un musée des Beatles à ciel ouvert.
Le Beatles Story Museum (www.beatles story.com) comporte une réplique du Cavern Club et un cinéma 4D, le Fab 4D.


Mur du Cavern Club, Liverpool. Guillaume Baviere

3. Strawberry Fields, New York, États-Unis

Simple jardin-mémorial devenu un symbole mondial de la paix, Strawberry Fields est l’un des coins les plus tranquilles de Central Park. Inauguré le 9 octobre 1985, jour où John Lennon aurait eu 45 ans, près du Dakota Building devant lequel il fut assassiné, ce jardin a été imaginé et conçu par Yoko Ono et l’architecte Bruce Kelly. La mosaïque en noir et blanc fabriquée par des artisans italiens se déploie autour du mot “Imagine”. Lennon, dont Yoko Ono a dit qu’il était un New-Yorkais né, s’est installé dans la Grande Pomme en 1971, d’abord à Greenwich Village. Il a même enregistré un album intitulé Sometime in New York City.
John Lennon a donné son unique concert solo en intégralité au Madison Square Garden (www.thegarden.com), qui accueille les matchs de la NBA et les concerts des grandes stars.


Strawberry Fields, États-Unis. Baptiste Pons

4. Paradise Island, Bahamas

Après le succès du premier film des Beatles, Quatre garçons dans le vent, leur réalisateur Richard Lester obtint un budget plus conséquent pour Help !. Non sans effronterie, les Beatles exigèrent qu’il se tourne aux Bahamas simplement parce qu’ils n’y avaient jamais mis les pieds. Aussi arrivèrent-ils en février 1965 à Nassau, sur l’île de New Providence, reliée à Paradise Island par un pont. Toutefois, le groupe n’eut pas un seul jour de congé sur Paradise Island, qui apparaît aussi dans les James Bond Casino Royale et Opération Tonnerre. Paradise Island abrite aujourd’hui des hôtels-casinos dans le style de Las Vegas ainsi que l’Aquaventure Waterpark doté d’un gigantesque toboggan aquatique en forme de temple maya.
Pour des informations sur les hôtels, la plongée et les sports nautiques, voir www.nassauparadiseisland.com.

5. Rishikesh, Inde

Après leur rencontre avec le gourou indien Maharishi (“celui qui est éveillé”) à Londres en août 1967, les Beatles étaient avides de “débrancher leur esprit” par la pratique de la méditation transcendantale. En février 1968, ils rejoignirent Donovan, Mia Farrow et Mike Love des Beach Boys à l’ashram de Maharishi, installé dans la vallée des Saints au bord du Gange, dans les contreforts de l’Himalaya. Ils y restèrent six semaines et composèrent l’essentiel du fameux album blanc. Rishikesh est aujourd’hui considérée comme la capitale mondiale du yoga mais c’est aussi un haut lieu du rafting et des treks dans l’Himalaya.
Des trains vont de Delhi à Haridwar (5 heures), située à 45 minutes en bus de Rishikesh. Pour les bus de nuit directs, voir www.redbus.in.

6. Gibraltar, Espagne

Le 20 mars 1969, John Lennon épousa Yoko Ono sur le rocher de Gibraltar, petit territoire britannique au large de la côte sud de l’Espagne. N’ayant pas réussi à s’unir quelques jours plus tôt à Paris, ils prirent l’avion pour Gibraltar et se rendirent tout droit au consulat britannique où un officier d’état civil les maria. John Lennon a dit que ce moment, raconté dans la chanson “The Ballad of John and Yoko”, fut très romantique, le rocher symbolisant les bases de leur amour.
La compagnie low-cost easyJet dessert Gibraltar, mais l’on peut aussi franchir la frontière à pied à La Línea, en Espagne (à 120 km à l’est de Malaga).

7. Las Vegas, États-Unis

Certes, “money can’t buy me love” (“l’argent n’achète pas le bonheur”), mais permet au moins d’acheter un billet pour Love, le spectacle du Cirque du Soleil. Présentant des chansons des Beatles remixées par leur producteur d’origine, sir George Martin (l’authentique cinquième Beatle) et son fils Giles, le spectacle a lieu dans une salle spécialement conçue du Mirage, immense hôtel-casino du Strip à Las Vegas. La première de Love en 2006 avait réuni Paul, Ringo et les veuves de George et John, qui inaugurèrent une plaque à la mémoire de leurs époux. On peut visiter les coulisses de la salle et faire la fête au psychédélique Revolution Lounge.
Michael Jackson One, autre spectacle du Cirque du Soleil (www.cirquedusoleil.com), se joue actuellement au Mandalay Bay Resort de Las Vegas.


Love du Cirque du Soleil, Las Vegas. Pam Corey

8. Obertauern, Autriche

Cette station de ski des Alpes autrichiennes a été choisie pour tourner une partie de Help !, le deuxième film des Beatles. Selon la légende, ceux-ci étaient à ce point drogués pendant le tournage que lorsque George a crié sa réplique “Cours, Ringo !”, Ringo et Paul se sont élancés en courant sur une pente. Obertauern se situe dans le sud du land de Salzbourg, à 90 km de la ville. C’est aujourd’hui encore une grande station de ski et de snowboard. Pendant le tournage en 1965, les Beatles étaient descendus à l’Edelweiss Hotel, aujourd’hui doublé d’un spa et d’une école de ski pour enfants. Il est proche de la discothèque Lürzer Alm Chalet.
Salzbourg doit aussi sa célébrité à Mozart. Tous les ans en janvier, la ville accueille la Semaine Mozart à l’université Mozarteum.

9. Buenos Aires, Argentine

Plus couramment associée au tango qu’à Ringo, la capitale argentine abrite actuellement l’une des plus importantes collections au monde de souvenirs des Beatles. Inauguré en 2011, le Museo Beatle de Buenos Aires est né de l’imagination de Rodolfo Vazquez, un fan de toujours qui a recueilli plus de 8 500 objets rares dont des disques, des gadgets et des marionnettes. À côté du musée se trouve un clone du Cavern Club, le Beatle Café ainsi que la Sala John Lennon, une salle de caféthéâtre. Le musée fait partie de l’ensemble appelé Paseo La Plaza, dans l’avenue Corrientes, le “Broadway de Buenos Aires” jalonné de salles de spectacles, de bars et de clubs de tango.
Le Museo Beatle est ouvert tous les jours de 10h à minuit (à partir de 14h le dimanche) ; plus de détails sur www.thecavern.com.ar.


Museo Beatles de Buenos Aires, Argentine. Wally Gobetz

10. Abbey Road, Londres, Angleterre

Pour la couverture du dernier album des Beatles, on avait d’abord pensé à organiser une séance photo sur l’Everest. En fin de compte, il fut décidé de prendre six photos sur le passage pour piétons situé devant les studios d’EMI dans le nord verdoyant de Londres. La couverture emblématique d’Abbey Road, montrant un McCartney pieds nus, a engendré des millions d’imitations et quelques théories farfelues quant à la supposée mort de Paul. Les Abbey Road Studios, où Pink Floyd et Radiohead ont également enregistré, sont fermés au public. Ils proposent toutefois de voir en direct par webcam (www.abbeyroad.com/crossing) le passage piéton sur lequel chaque jour, des fans imitent leurs idoles, s’attirant les foudres des automobilistes.
St John’s Wood est la station de métro la plus proche d’Abbey Road. Tout près, le Beatles Coffee Shop propose des visites guidées à pied sur le thème des Beatles.
 
Photo Abbey Road : Nan Palmero


Paramètres des cookies