1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. 7 lieux de tournage emblématiques de la saga Star Wars
Culture et voyage

7 lieux de tournage emblématiques de la saga Star Wars

Carte

Tout nouvel épisode de la saga de Georges Lucas est un petit événement en soi… Après un Réveil de la Force jugé décevant par nombre de fans, le retour dans les salles des plus célèbres chevaliers de la Galaxie était attendu de pied ferme. Si les tribulations de Rey, Finn et Kylo Renn vous donnent des envies de voyages interstellaires, nul besoin du Faucon Millenium pour retrouver certains des décors les plus emblématiques de la Guerre des Étoiles : petit tour d’horizon de cette galaxie (pas si) lointaine.

Planète Ahch-To (Skellig Michael, Irlande)

Pour rejoindre le lieu de retraite de Luke Skywalker, un bateau suffit. Au large des côtes irlandaises, Skellig Michael surgit au milieu de l’Atlantique telle une pyramide minérale. Si l’île est aujourd’hui inhabitée, elle accueillit autrefois une petite communauté monastique qui subsista ici tant bien que mal entre les VIe et XIIIe siècles. Non moins sauvage, Small Skellig, sa voisine, est un éperon rocheux plus escarpé encore où réside une colonie de 50 000 fous de Bassan. Ces deux confettis dans l’océan ne sont guère faciles d’accès : la traversée de 12 km depuis l’un des ports du Skellig Ring, sur la côte, est parfois agitée… Mais l’arrivée spectaculaire sur l’île, où vous attendent quelque 600 marches creusées dans la roche, vaut bien quelques sacrifices.

Kashyyyk, la planète des Wookiees (Guilin, Chine)

Il aura fallu attendre 2005 et la Revanche des Sith pour que le grand public découvre Kashyyyk, planète natale de Chewbacca et berceau des Wookiees. Cependant, les plus férus de Star Wars savent qu’en réalité, la planète était déjà au centre du téléfilm "Au temps de la guerre des étoiles", sorti en 1978, juste un an après le tout premier film de la saga. On y suivait la famille de Chewie préparant un équivalent wookieesque de Thanksgiving. Mais lorsque George Lucas découvrit le résultat peu concluant de cette œuvre, il fit interdire sa diffusion. Même si l’épisode III de la saga est réputé pour avoir été tourné majoritairement en studio sur fond vert, tous les plans de paysages de Kashyyyk proviennent de la région de Guilin, l’un des hauts lieux touristiques chinois. La ville de Guilin est facilement accessible : elle possède son propre aéroport et plusieurs lignes ferroviaires la desservent. Par ailleurs, de nombreuses croisières permettent de parcourir la rivière Li. Celle-ci est bordée sur 84 kilomètres par les fameuses formations karstiques couvertes de végétation qui font la beauté du lieu et forment l’horizon de la planète des Wookiees.

La planète rebelle Hoth (Finse, Norvège)

Hoth semblait être la planète tout indiquée pour devenir la nouvelle cachette des Rebelles après la bataille de Yavin IV. Son froid glacial empêchant toute forme de vie humaine, ce serait probablement le dernier endroit où Vador et ses Stormtroopers chercheraient les membres de l’Alliance. C’était bien mal connaître les forces de l’Empire qui les localisèrent grâce aux droïdes sondes. Cela donna lieu à une des batailles les plus mémorables de la saga entre les snowspeeders des Rebelles et les terribles quadripodes AT-AT. Le tournage des scènes sur Hoth a eu lieu à Finse, station de ski norvégienne très prisée pour ses pistes de ski de fond. Pour y accéder, ne comptez ni sur une voiture ni sur un destroyer stellaire. La ligne de train Oslo-Bergen est le seul moyen de locomotion possible pour arriver à bon port. La station laissa un mauvais souvenir à Harrison Ford. Les scènes d’extérieur devaient être tournées en studio, mais à cause d’un retard de planning, elles furent filmées à Finse. Le costume de l’acteur n’était pas adapté à des températures aussi basses et Harrison Ford faillit geler sur place.

Planète forestière d’Endor (Redwood National Park, États-Unis)

Le Retour du Jedi est l’épisode qui a commencé à diviser les fans. Après L’Empire contre-attaque, qui se termine au plus mal, l’épisode VI se voulait moins sombre et plus drôle. Il introduisait même des ours en peluche, les fameux Ewoks de la planète Endor. Le jeune Warwick Davis, alors âgé de 11 ans, faisait à cette occasion sa première apparition à l’écran, grimé en Wicket, l’Ewok qui se prend d’amitié pour la princesse Leïa. George Lucas s’entendit si bien avec l’acteur qu’il l’embaucha à nouveau pour le rôle titre de son film d’heroïc fantasy Willow. Depuis, on a notamment pu voir l’acteur jouer le professeur Flitwick dans la saga Harry Potter. L’équipe du film n’a pas eu à aller trop loin d’Hollywood pour tourner les scènes se passant sur Endor, puisque celles-ci ont été entièrement filmées dans deux parcs de Californie. Le premier, le Grizzly Creek Redwoods State Park, a servi pour tous les plans de la poursuite en motospeeders. Pour reconnaître le décor, il vous faudra prendre le chemin du Owen Cheatam Grove.  Le second parc est situé 50 kilomètres plus loin : c’est le Humboldt Redwoods State Park. Traversez-le en empruntant l’Avenue of the Giants : c’est là que le reste de la séquence a été filmé.

La lune Yavin IV (Tikal, Guatemala)

“Vous allez me dire où est cachée la base rebelle ?” Heureusement que la princesse Leïa ne flanche pas face à Dark Vador pendant son incarcération sur la monstrueuse Étoile de la Mort. L’avenir de la galaxie en aurait été tout autre. La réponse à la question de Dark Vador est évidemment Yavin IV, lune satellitaire de la planète gazeuse éponyme. Lors de l’atterrissage du Faucon Millenium sur cette lune durant l’épisode IV, on remarque une végétation luxuriante d’où émergent d’immenses temples. Selon les livres écrits autour de l’univers Star Wars, il s’agirait des vestiges d’une civilisation Sith perdue… Tous ces plans d’extérieurs de Yavin IV ont en fait été filmés sur le site archéologique de Tikal au Guatemala. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le lieu abrite pas moins de sept temples mayas spectaculaires construits entre le VIIe et le IXe siècle après Jésus-Christ. Dans le film, on aperçoit principalement les temples II, III et IV. Un petit conseil si vous décidez de vous y rendre : lancez-vous dans le réseau d’accrobranches, qui permet de voir le site sous une autre perspective.

La planète Tatooine (Ajim et ses environs, Tunisie)

Bien des lieux, situés dans la Tunisie toute entière, ont été utilisés pour représenter Tatooine, mais s’il fallait n’en garder qu’un, ce serait sans conteste Ajim. La ville a servi pour de nombreuses scènes d’extérieur, notamment le premier contrôle d’identité des droïdes par les Stormtroopers. Vous pourrez aussi retrouver l’entrée de la cantina, bar extraterrestre où Luke rencontre Han Solo, et qui dans la réalité est une boulangerie berbère désaffectée. Cependant, l’endroit le plus intéressant reste la maison d’Obi-Wan Kenobi, à quelques kilomètres au nord de la ville. Cet ancien abri de pêcheur a été entièrement conservé et demeure exactement comme à l’écran… Enfin presque, puisque lors des ressorties des films en 1997, la maison, d’aspect un peu sommaire, a été remplacée par une peinture en surimpression plus élaborée.

Le Palais de la reine Amidala à Naboo (Séville, Espagne)

Finalement, peut-être que le centre de la galaxie n’est autre que la planète Naboo. C’est là que vont naître deux des personnages majeurs de la saga Star Wars. D’un côté le chancelier Palpatine, qui symbolise le côté obscur de la Force. De l’autre, la reine Padmé Amidala, sénatrice de la République, épouse d’Anakin Skywalker et mère de Luke et Leïa. C’est d’ailleurs dans son palais en plein cœur de la capitale Theed que Padmé scelle son union avec Anakin. Si vous désirez marcher sur leurs pas, rien de plus simple : toutes les scènes montrant l’extérieur du palais ont été tournées à Séville, sur la fameuse Plaza de España. Cette place du début du XXe siècle entourée d’arcades et donnant sur un somptueux palais est considérée comme une des merveilles de l’Espagne. Si vous avez le sens du détail, vous remarquerez aisément la principale différence entre la Plaza de España et son équivalente sur Naboo. Dans la réalité, la place ne forme qu’un demi-cercle, mais les magiciens des effets spéciaux ont réussi à allonger la place pour la rendre encore plus spectaculaires…

Retrouvez plus d’idées pour partir sur les traces de vos films préférés dans notre guide Planète Geek.

evaneos
Guide de voyage

500 destinations de voyage incontournables pour les geeks