1. Accueil
  2. Magazine
  3. Comme un habitant
  4. 100% lyonnais : Lyon comme un habitant
Comme un habitant

100% lyonnais : Lyon comme un habitant

Mis à jour le : 7 août 2020

Carte

À Lyon, certains quartiers un peu plus reculés ont des airs de campagne à la ville et méritent bien une petite promenade. D’autres, populaires et surtout résidentiels, n’ont ni grand musée ni édifice majeur, mais racontent à leur manière l’histoire de la ville. Soyez un gone parmi les gones et suivez nos itinéraires hors des sentiers battus !

Mode et design à la Croix-Rousse

Des pentes au plateau, la Croix-Rousse compte des dizaines de boutiques de créateurs talentueux (bijoux, sacs, chapeaux, déco pour la maison, luminaires, accessoires et vêtements pour enfants…). Suivez nos conseils pour trouver où dénicher des T-shirts fantaisie, la veste vintage de vos rêves, ou une robe de créateur unique. Chemin faisant, faites halte dans les petits musées pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de la soie et du textile à Lyon.

Saint-Georges : vieilles pierres et pubs irlandais

Dans le Vieux Lyon, le quartier Saint-Georges est un peu l’oublié des touristes, en raison de sa position géographique, plus au sud. Pourtant, il compte aussi de belles pièces architecturales, et les pubs irlandais qui sont disséminés dans le secteur sont vraiment festifs. L’endroit est très apprécié des habitués lyonnais, dès la fin d’après-midi et jusqu’au petit matin. 

Balade dans Saint-Just 

Sur la colline de Fourvière, ce quartier tranquille est apprécié pour son ambiance de village. On s’y dit volontiers bonjour dans la rue, on prend le temps, on flâne…

De jolis parcs un peu oubliés y constituent de très agréables cadres pour un pique-nique, à seulement deux pas du site archéologique et de la basilique de Fourvière… beaucoup plus fréquentés.

adobestock_69388250.jpeg

Vue depuis le jardin des curiosités, aux hauteurs de Saint-Just

De Vaise à l’île Barbe : un air de campagne à la ville

Tout comme Saint-Just, Vaise est un quartier un peu reculé qui cultive son atmosphère villageoise. On sirote un verre place de Paris, on va voir les villas conçues par Tony Garnier. Et pourquoi pas un pique-nique sur la jolie île Barbe ? Peu de gens le savent, mais, à deux pas de là, se trouve le dernier paysan de Lyon et sa ferme de 16 ha, où vous pourrez acheter directement des fruits et légumes frais.

Gerland et États-Unis : sur les traces de Tony Garnier

L’architecte Tony Garnier a marqué l’urbanisme lyonnais au moment de l’expansion de la ville vers l’est, dans les années 1920. Une balade en deux temps dans les quartiers de Gerland et des États-Unis, résidentiels et assez bétonnés (soyez prévenu), vous fera découvrir son oeuvre. Dans un musée à ciel ouvert, vous verrez de très beaux murs peints réalisés en l’honneur de l’architecte, à l’initiative des habitants.



Vizeat
Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir Lyon le temps d'un week-end, avec Lonely Planet

Paramètres des cookies