1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 plaisirs coupables en voyage
Idées de voyage

10 plaisirs coupables en voyage

Mis à jour le : 8 février 2019

Carte

Il faut bien succomber au vice de temps en temps !

1. S’offrir du bon temps, Las Vegas, Nevada, États -Unis

Sin City, la ville de tous les vices. Décor de récits emblématiques sur les excès de la modernité (Las Vegas Parano, Very Bad Trip, Sin City...), Las Vegas est devenue synonyme d’abus en tout genre et d’exubérance tous azimuts. La ville possède plus de casinos que n’importe quelle autre au monde. Elle compte aussi le plus grand buffet et le plus grand club de strip-tease, ainsi que 15 des 20 plus grands hôtels du monde. Aucune statistique n’éclaire sur la consommation annuelle d’alcool à Vegas, mais elle doit être assez phénoménale. Dans une ville dont la devise est “What happens in Vegas, stays in Vegas” (“Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas”), tout peut arriver – et en général, tout arrive.

Étonnamment, Las Vegas est aussi faite pour les enfants. Toutes les infos sur www.vegaskids.info.

Las Vegas, Étas-Unis, Michael Koukoullis

2. Fumer la shisha, Le Caire, Égypte

Il y a quelque chose de vraiment élégant dans le rituel de la shisha, l’omniprésent narghilé que l'on fume en Égypte. Est-ce le doux bruit de l’eau dans le réservoir, la souplesse du tuyau de la pipe, ou encore l’ornementation de la cheminée en cuivre coiffée d’un bol en argile ? Toujours est-il qu'il faut en faire l'expérience pour entrer de plain-pied dans la culture égyptienne. Commandez un hagar (le mot arabe pour “pierre”) de tabac et de mélasse (beaucoup de touristes l’aiment parfumé à la pomme, les Égyptiens le préfèrent nature), et savourez votre narghilé en buvant un thé, un café ou un karkadai (boisson à base de fleurs d’hibiscus).

Le café le plus célèbre du Caire, El Fishawi, se trouve dans le souk de Khan al-Khalili.

3. Manger en cachette pendant le ramadan, Van, Turquie

Les non-musulmans qui visitent un pays musulman comme la Turquie pendant le ramadan ne sont pas obligés de respecter le jeûne. Mais trouver un établissement où manger discrètement, voire boire un simple café, tient parfois de l’exploit. Tous les cafés et restaurants ont l’air fermés. Néanmoins, dans certains endroits comme Van, dans l’est de la Turquie, repérez les établissements aux devantures couvertes de journaux. Il y a de grandes chances de voir à l’intérieur des hommes boire du thé en cachette, fumer et grignoter des en-cas : une sorte de bar clandestin du ramadan, en somme.

On vous fera volontiers entrer (les femmes aussi). Évitez simplement de vous montrer hésitant(e). Entrez d’un pas décidé et fermez prestement la porte derrière vous.

4. se lâcher à une beach party , Ko Pha-Ngan, Thaïlande

Il existe peu d’endroits aussi propices à se défaire de toutes ses inhibitions que Ko Pha-Ngan en Thaïlande, en particulier pendant les “Full Moon parties” (fêtes de la pleine lune), réputées être les plus grandes “beach parties” au monde. Le whisky thaïlandais bon marché, et une foule d’autres produits qui ouvrent les portes de la perception, coulent à flots, tandis que les corps à peine vêtus dansent sur le sable. Musique à plein volume, feux de camp, ambiance d’hédonisme débridé… Aucune raison de résister, mieux vaut se laisser emporter. Mais surtout, rien de plus délicieux que de passer la journée du lendemain à dormir sur des plages paradisiaques, et de n’ouvrir l’oeil que le temps d’aller plonger dans la mer turquoise. Le meilleur remède aux lendemains de fêtes trop arrosés !

Nous recommandons le Phangan Buri Resort and Spa (www.phanganburiresort.com) près de la plage de Hat Rin.

5. Dormir comme un pacha, Jaipur , Inde

Le premier palais construit à Jaipur en Inde en 1727 est aujourd’hui l’un des hôtels historiques les plus beaux et les plus luxueux au monde. Exemple d’architecture moghole des plus raffinés, il est agrémenté d’arches cannelées, de plafonds dorés à la feuille, de salles de bains en marbre, de meubles en ivoire et de lustres en cristal. Authentique à souhait et d’une élégance rare. Si vous êtes d’humeur à vous faire plaisir, choisissez la Shahi Mahal Presidential Suite – l’une des plus chères de la planète. Pour 40 000 $ la nuit, vous aurez droit à votre propre piscine, un spa tout à vous et un personnel aux petits soins ; de quoi se sentir comme un pacha !

Chaque année en mars, Jaipur accueille la fête des Éléphants. Parés de peintures, les pachydermes défilent dans les rues avant de s’affronter lors de courses, de matchs de polo et de concours de souque à la corde.

6. Se boucher les artères, Chandler , Arizona, États -Unis

Avec des spécialités comme le “Burger quadruple pontage” (soit 8 000 calories), les “Frites encéphalogramme plat” (cuites dans du saindoux) et le “Shake au Gras”, le Heart Attack Grill (littéralement : “grill de la crise cardiaque”) colle avec un bel entrain à son slogan : “Tellement bon qu’on en mourrait”. Les serveuses vêtues en infirmières prennent la commande sur un ordonnancier et vous ramèneront à votre voiture en fauteuil roulant si jamais vous parvenez à terminer le burger quadruple pontage. On peut acheter sur place de la bière et des cigarettes (en chocolat pour les enfants), mais pas de soda light. Le côté malbouffe est si ouvertement obscène que même le propriétaire du restaurant parle de “pornographie nutritionnelle”. Avis aux amateurs…

Le restaurant est situé au 6185 W Chandler Blvd, à Chandler, États-Unis. Ouvert de 11h à 20h30 du lundi au samedi, et jusqu'à 15h le dimanche.

7. Appuyer sur le champignon, Florence, Italie

Florence, ses innombrables palais, ses églises et ses musées… Si tant de perfection artistique finit par vous lasser, ne battez pas votre coulpe en vous prenant pour l’ignare de service. Profitez-en au contraire pour faire une autre légendaire expérience italienne et… louez une Ferrari. Les circuits organisés d’une demijournée dans la campagne toscane vous permettront de vous mettre au volant de l’un de ces bolides de luxe, de conduire sur le parcours de la course des Mille Miglia et de vous balader dans les superbes collines du Chianti, parmi les vignobles et les villages. Attention, les virages sont sinueux et la vitesse limitée et contrôlée ! Un guide vous apprendra au préalable à conduire les engins rutilants et vous évitera de vous perdre.

Comptez un minimum de 850 € pour une demi-journée au volant d'un bolide. Tous les détails sur www.red-travel.com.

Florence, Italie. Bruce Stokes

8. faire une overdose de desserts, Bangkok, Thaïlande

Un morceau de gâteau au chocolat de Madagascar, un peu de mousse fraise-chocolat, une cuillerée de sorbet au champagne et une crème brûlée saupoudrée de truffe râpée, le tout servi sur une assiette dorée à l’or fin comestible… Accompagnez d’un verre de cognac Moyet Très Vieille Grande n°7 (cru 1307), et voilà la Chocolate Variation, l’un des desserts les plus chers au monde. C’est une création du Mezzaluna, restaurant de Bangkok dont la salle au 65e étage offre une vue à couper le souffle. Le souffle coupé, vous l’aurez également au moment de l’addition : le dessert coûte à lui seul 450 € !

Pour goûter à des délices thaïlandaises plus abordables, flânez entre les étals du marché de Talad Loong Perm.

9. Boire comme un nomade, Mongolie

Si vous visitez une yourte dans les steppes en Mongolie, on vous proposera certainement un grand bol d’airag, une boisson alcoolisée à base de lait de jument fermenté. Ce breuvage un peu aigre donne un bon coup de fouet, et l'on finit toujours saoul – moins à cause de la teneur en alcool que de la quantité que l’on veut vous voir ingurgiter. Au cas où l’on vous proposerait ensuite de la vodka Gengis Khan, préparez-vous à tenir bon. Là encore, on comptera sur vous pour finir la bouteille, car une fois ouverte, on ne peut plus la reboucher. Bien sûr, en fin de soirée, ne vous étonnez pas d’entendre des bruits peu ragoûtants à proximité de la yourte…

On dit que le meilleur airag vient de Dundgovi (ou province du Gobi du Milieu), au sud d’Oulan-Bator.

10. Écumer le Red Light District, Amsterdam, Pays-Bas

Réputé dans le monde entier comme le quartier du vice légalisé, le quartier De Wallen, à Amsterdam, est émaillé de douillets coffee-shops. Certes, il y a au même endroit quantité d’autres établissements montrant dans des vitrines éclairées au néon rouge (d’où le surnom du quartier) des femmes en tenue suggestive. Vous n’êtes pas obligé de recourir à leurs services, en revanche, il est intéressant de faire un détour par le Prostitution Information Centre, où vous pourrez poser toutes les questions qui vous passent par la tête, et même participer à la visite d’une maison close en activité.

Pour plus d’infos sur le Prostitution Information Centre, consultez son site : www.pic-amsterdam.com.

Red Light District, Pays-Bas. Marcel Germain

 

Photo :Jaipur, Rajasthan, Inde. Jim Shannon


Paramètres des cookies