1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. 10 endroits pour faire une retraite spirituelle et se ressourcer
Culture et voyage

10 endroits pour faire une retraite spirituelle et se ressourcer

Mis à jour le : 27 mars 2018

Carte

On ressent parfois le besoin de prendre des vacances pour vraiment se reposer et penser à soi. Si vous souhaitez apprendre la méditation ou simplement essayer de fuir la ville, nous avons déniché 10 lieux idéaux pour une retraite spirituelle bien méritée. Vous nous suivez ?

1. Le temple Rengejo-In, sur le mont Koya (Japon)

La tradition japonaise du shukubo (gîte sommaire dans les temples et monastères) permet au voyageur de se soustraire à la foule des métropoles pour accéder au calme intérieur. Le temple Rengejo-in est situé au calme, au sommet du mont Koya, centre historique du bouddhisme Shingon. Lieu de pèlerinage depuis plus d’un millénaire, ce site a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2004. Si le cadre est superbe, ne vous attendez pas à un logement luxueux. On y pratique la méditation deux fois par jour. Dépouillez-vous de vos faux-semblants à Osaka et partez pour un édifiant voyage zen.

Une chambre double en demi-pension coûte environ de 10 000 à 15 000 yens (80 à 120 euros) par personne et par nuit. Plus d’infos sur www.japaneseguesthouses.com.

2. Le Couvent des Sœurs de Notre-Dame-de-Sion, à Ein Kerem (Israël)

Niché dans une vallée paisible des environs de Jérusalem, Ein Kerem est un important lieu de pèlerinage chrétien. Le village est réputé pour ses jolies maisons de pierre, son air vif et le doux carillon de ses cloches, sans parler des enfants du pays (c’est ici qu’est né Saint Jean-Baptiste) et des symboles religieux, comme le puits où Marie aurait pris de l’eau alors qu’elle était enceinte de Jésus. Le couvent abrite 13 nonnes qui dirigent une charmante maison d’hôtes. La simplicité des chambres fait honneur à ce lieu magnifique où toute fioriture serait superflue.

Les chambres doubles coûtent 80 $US. Réservez de bonne heure pour avoir une salle de bains privative. On rejoint le village depuis Jérusalem par le bus 17.

3. St Curigs Church, à Capel Curig (Pays de Galles)

Le parc national de Snowdonia, dans le nord du Pays de Galles, est l’un des plus beaux endroits de Grande-Bretagne. La côte rocheuse, ourlée de plages de sable doré, fait place à des vallées somptueuses et à des montagnes majestueuses qui s’élèvent vers les cieux. Qui contemple Caernarfon Bay du haut des 1 085 m du mont Snowdon se sent volontiers seul avec Dieu. L’église St Curigs, toute proche, a été convertie en un délicieux bed & breakfast. On peut jouer au billard sous la coupole de l’abside, se reposer sur des canapés confortables et prendre son petit-déjeuner dans la somptueuse cuisine en mezzanine. Les lits à colonnes sculptés fleurent bon le romantisme, mais les petits budgets peuvent passer la nuit dans un dortoir.

Une chambre double avec lit à colonnes coûte 75 £ la nuit. Attractions locales et modalités de réservation sur www.stcurigschurch.com.

fotolia_47282882_subscription_monthly_m.jpg

En pleine nature, partez vous ressourcez au cœur du Pays de Galles, au creux de vallées verdoyantes.

4. Le monastère the Holy Cross, à Chicago, Illinois (USA)

Les monastères situés en ville et offrant le gîte sont peu courants. Encore plus rares sont ceux qui ont été aménagés en lofts, et où le petit-déjeuner est excellent. Ce B&B bénédictin caché dans une partie d’un monastère bénéficie de tout le confort moderne : climatisation, TV, parking à proximité et accès à une cuisine indépendante. Quant aux moines, venus s’installer dans cette ville pour combattre la pauvreté et le crime et aider les sans-abri, ils ne chôment pas. D’autres retraites spirituelles peuvent paraître plus authentiques, mais rares sont celles qui sont aussi à l’écoute des maux de notre époque.

On peut choisir entre deux appartements : le Garden House et le loft. Le prix est de 165 $US par nuit, pour 1 à 2 adultes ; il est plus avantageux si vous êtes 3 à 5 adultes. Gratuit pour les enfants. Réservations sur chicagomonk.org.

5. Le Sri Sant Seva Ashram, à Rishikesh (Inde)

Rien de tel qu’un séjour dans un ashram en Inde pour s’imprégner de la philosophie indienne. Sur les traces des Beatles, choisissez Rishikesh, capitale mondiale du yoga et de la médiation, dans l’État indien d’Uttarakhand. Et plus précisément, le Sri Sant Seva Ashram, qui surplombe le Gange, tout juste sorti de l’Himalaya. Matin et soir, dans le cadre inspirant de forêts et de montagnes embrumées, les séances de yoga, le carillon des cloches des temples voisins et le chant des fidèles rythmeront vos journées, tandis que Swami Umesh Yogi, le maître spirituel des lieux, veillera à “dissiper l’ombre”, ainsi qu’il incombe à un gourou digne de ce nom.

Les chambres spacieuses de l’ashram sont prises d’assaut : réservez tôt en téléphonant au +91 135 2430465.

fotolia_138045605_subscription_monthly_m.jpg

Incontournable si vous vous lancez dans une retraite spirituelle, un ashram en Inde sera un véritable havre de paix, idéal pour la méditation.

6. Les Suore di Lourdes, à Rome (Italie)

Rome étant l’une des premières destinations du tourisme religieux, autant dire que la note d’hôtel fait souvent preuve d’élévation. Quoi de mieux qu’un couvent à prix abordable pour se reposer à deux pas du Vatican ? Les Suore di Lourdes sortent du lot, avec leurs locaux simples et leur situation de premier ordre près de l’escalier de la Trinité-des-Monts. On peut se rafraîchir sur le toit-terrasse avec vue panoramique. Veillez toutefois à être au lit avant le couvre-feu de 22h30.

Le site www.seminairefrancaisderome.org fournit la liste des couvents de Rome où l’on peut se loger.

7. L'abbaye Notre-Dame de Sénanque, près d'Avignon (France)

Imposante d’austérité cistercienne, l’abbaye Notre-Dame de Sénanque se détache tel un vaisseau de pierre blanche sur les champs de lavande et les collines du Luberon. Fondée en 1148, elle a gardé intacts dortoir, église abbatiale et cloître. Dépouillement architectural et rares ornements, priorité est donnée à la pierre nue, sans polychromie ni fresques : un décor qui répond au vœu de renoncement. La vie monastique y a repris en 1988 et la communauté cistercienne accueille des personnes désirant partager sa vie de prière dans le silence et le recueillement. Les retraitants peuvent également pratiquer la randonnée dans les montagnes environnantes.

Visites sur réservation et uniquement guidées (www.senanque.fr).

fotolia_43286274_subscription_monthly_m.jpg

Au milieu des champs de lavande, appréciez le calme de l'abbaye Notre-Dame de Sénanque, tout en découvrant les alentours en profitant des randonnées que propose la région.

8. Orlagh Retreat, dans le County Dublin (Irlande)

Attention, Orlagh ne fait pas dans la villégiature confortable à la campagne. Dans cette retraite proche de Dublin, on travaille sur le développement personnel avec l’aide d’un directeur spirituel et d’un enseignement théologique. Bien entendu, les 23 chambres sont uniquement pour personnes seules. Une promenade méditative à travers ce vaste domaine vous permettra de jouir d’une vue aussi magnifique que paisible sur la ville. Vous aurez l’impression qu’il suffit de tendre le bras pour rejoindre les nocturnes et frivoles tentations du quartier de Temple Bar. Mais vous aurez la force morale pour y résister… 

La ville la plus proche est Tallaght. Visitez le site de la ville d’Orlagh.

9. L'Hotel Convent de la Missió, à Palma de Majorque (Espagne)

Si couvents et monastères évoquent pour vous privations, couvre-feux impitoyables et couches spartiates, vous réviserez votre opinion en arrivant à l’Hotel Convent de la Missió, sur l’île de Majorque. Situé au cœur de la charmante vieille ville, cet hôtel hyper élégant est la modernité même. Aménagé dans un monastère du XVIIe siècle, son décor est minimaliste, d’une austérité de bon ton. Mais tous les équipements sont dédiés à votre bien-être. Salles de bains en pierre, petits-déjeuners somptueux et service discret font de ce lieu une perle rare dans un écrin de calme révérencieux. 

L’étonnante suite de luxe coûte 345 € la nuit. Réservations sur www.conventdelamissio.com.

10. Le Mont Athos (Grèce)

Pénétrer dans le centre monastique qui occupe une grande partie de la presqu’île d’Athos en Grèce revient à remonter le temps. On y découvre vingt monastères orthodoxes (serbe, bulgare, russe, etc.) blottis dans une nature intacte. Il n’est toutefois pas simple d’y avoir accès. Les hommes étrangers peuvent résider quatre nuits dans les monastères. Les visiteurs se déplacent de site en site à pied, profitant des paysages et d’un aperçu de la vie ascétique des moines. Une expérience unique, parfois rude, mais également très enrichissante.

L’accès à la région est interdit aux femmes. Seuls 10 étrangers et 100 orthodoxes peuvent y pénétrer chaque jour. Réservez auprès du bureau des pèlerins (tél. (0030) 2310 252578, piligrimsbureau@c-lab.gr). 

adobestock_51605974.jpeg

Le Mont Athos


Paramètres des cookies