Bienvenue à Sainte-Hélène

Vague guirlande de verdure au milieu de la grande toile bleue de l’océan Atlantique, Sainte-Hélène est l’une des terres vraiment isolées de notre planète. Mais pour les voyageurs intrépides, cela fait partie de son charme excentrique. Napoléon Bonaparte y a passé ses derniers jours en exil forcé, contrairement aux voyageurs des temps modernes, qui s’y naufragent délibérément pour profiter des sentiers de randonnée sauvages, des habitants accueillants et de la faune exceptionnelle. Ce n’est pas pour rien que Sainte-Hélène est surnommée l’île Galápagos de l’Atlantique Sud ; après 14 millions d’années d’isolement, elle compte 500 espèces endémiques et un littoral riche en vie marine, avec des dauphins et des requins-baleines, entre autres. Le voyage  – une expédition de 3 100 km, soit 5 jours en bateau depuis Le Cap à bord de l’emblématique RMS St Helena – fait partie de l’aventure. Un aéroport tant attendu ouvrira en 2016, mais Sainte-Hélène ne s’attend pas à une révolution. La réception des réseaux mobiles restera une rumeur, les voitures seront toujours divinement en retard sur leur temps et la vie continuera de vivre au rythme de Jonathan, la tortue géante somnambule qui a commencé à errer sur l’île peu de temps après la mort de Napoléon.


Voyage : à voir à faire

Les Incontournables

Visiter : quand partir, climat

Climat

L'île de Sainte-Hélène bénéficie d'un climat subtropical. De décembre à mai, il fait chaud et humide. De juin à novembre, le temps est froid et pluvieux.

 

Trouvez un vol pas cher

1 jour, 1 lieu

  • 18 janvier
Descente en hydrospeed
Quoi: 
S’élancer dans les rivières d’eau de fonte lorsque les températures sont les plus clémentes
Où: 
Rotorua, île du Nord
Quand: 
Janvier-février, les mois les plus chauds

Newsletter Lonely Planet

Recevez notre newsletter bimensuelle et les offres exclusives de nos partenaires.