Vue splendide sur Kotor, Monténégro

Les 10 villes à visiter en 2016

Publié le 27 Octobre 2015, dans Best of

Comme chaque année, Lonely Planet donne la tendance de l’année à venir en matière de voyage dans son Best of. Voici les 10 villes à visiter en 2016.

1. Kotor, Monténégro

Pour en profiter avant que le tourisme de croisière ne l’ait défigurée...
Impossible ou presque de prendre une photo de Kotor sans avoir un bout de montagne dans un coin du cadre. Il faut dire que la ville est située à l’une des extrémités des bouches de Kotor, “fjord méditerranéen” d’une grande beauté. Ses remparts, comme enchâssés dans les plis d’un imposant massif rocheux, offrent ainsi une image de carte postale sous à peu près tous les angles.
Les touristes d’un jour n’ont pas encore laissé de trace indélébile sur cette pittoresque cité. Les boutiques de souvenirs sont rares et, à l’intérieur des murs fortifiés, la vieille ville de Kotor n’a rien perdu de son charme et de son ambiance bon enfant. Nul ne sait pour combien de temps encore, mais ne tardez pas trop !
 

Texte : Lorna Parkes

2. Quito, équateur

 La roue de la fortune…

Jolie cour au style colonial, Quito, Équateur

L’Équateur sort d’une décennie dorée où l’argent du pétrole a coulé à flots. Et Quito, sa capitale, a su en tirer profit. D’une part en investissant dans la conservation de sa magnifique architecture coloniale, d’autre part en développant des projets modernes qui la placent résolument dans le XXIe siècle. Alors, au moment où les revenus du pétrole se tarissent et avant l’élection présidentielle de 2017 et son lot d’agitations prévisible, 2016 semble la bonne année pour visiter Quito.
Dans le centre historique, construit au XVIe siècle, comme dans les montagnes alentour, où les habitants perpétuent des traditions ancestrales, le temps semble s’être arrêté. Jamais les conditions n’ont été aussi bonnes pour en profiter. La gare ferroviaire a été rénovée et un nouvel aéroport inauguré en 2013. La mise en service prochaine du métro facilitera la navigation au cœur des merveilles coloniales de la ville. 

Texte : Luke Waterson

3. Dublin, Irlande

Pour découvrir la “terrible beauté” de cette ville en plein renouveau...

Le Ha'Penny Bridge, Dublin, Irlande

Hier les perspectives économiques étaient aussi sombres qu’une pinte de stout et le spectre d’une émigration de masse rôdait de nouveau. Mais l’Irlande a su rebondir et s’il est un endroit où ce dynamisme apparaît de manière éclatante, c’est bien sur les berges animées de la Liffey. Les expatriés sont rentrés au pays et Dublin est devenue une capitale cosmopolite, un creuset de personnes, d’énergies et d’idées qui nourrissent la ville de nouvelles saveurs et de couleurs kaléidoscopiques. 

L’année 2016 marque le centenaire de l’insurrection de Pâques, ce moment où, pour reprendre les mots du poète W. B. Yeats, “Tout a changé, changé du tout au tout / Une terrible beauté est née”. Cette terrible beauté, c’était celle de la vague de passion et d’action qui déferla sur l’Irlande avec le soulèvement armé contre la domination britannique lancé dans les rues de Dublin. La rébellion, qui a laissé sur les plus beaux bâtiments de la ville des cicatrices encore visibles, échoua, mais l’exécution brutale de ses dirigeants ne fit que renforcer le soutien de la population à la cause nationaliste, dont la lutte conduisit à la création de la République d’Irlande. 

Texte : Patrick Kinsella

4. George Town, Malaisie

Une scène artistique détonante et des hébergements branchés...

Demeure historique à George Town, Malaisie

À George Town, sur l’île de Penang, modernité et art contemporain sont en train de se faire une place de choix et offrent un saisissant contrepoint aux ruelles anciennes inscrites sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco. Des initiatives comme le festival Urban Xchange: Crossing Over ont libéré les énergies créatrices de l’art urbain, et une gare routière désaffectée a été transformée en centre artistique – le Hin Bus Depot Art Centre qui accueille arts plastiques, cinéma, musique et danse. Mais la scène artistique florissante s’exprime aussi dans une nouvelle génération d’hébergements branchés, à l’instar de la Sinkeh Guesthouse. Cette pension de charme dont le nom signifie “nouveau venu” en hokkien (le dialecte chinois parlé à Penang) combine espace artistique, dédié aux arts de la scène, et chambres à la déco minimaliste à l’étage. Planifiez votre séjour pour qu’il coïncide avec l’un des multiples festivals d’art et de musique de la ville et vous découvrirez l’une des scènes les plus novatrices et éclectiques d’Asie.

Texte : Brett Atkinson

5. Rotterdam, Pays-Bas

Une ville en plein renouveau urbain...

Les Maisons Cubes de Rotterdam dessinées par l'architecte Piet Blom

Architecture futuriste, projets originaux (dont l’aménagement d’un canal pour la pratique du surf), art à tous les coins de rue et éclosion de bars, restaurants et lieux nocturnes : Rotterdam compte parmi les villes européennes les plus excitantes du moment. Sur les rives de la Nouvelle Meuse, la deuxième métropole des Pays-Bas, qui fut en grande partie détruite lors de la Seconde Guerre mondiale, est une véritable galerie à ciel ouvert d’architecture moderne, postmoderne et contemporaine. 

Déjà desservi par le Thalys (TGV Paris-Amsterdam), le plus grand port d’Europe deviendra encore plus accessible à partir de la fin 2016, avec la liaison directe en Eurostar Londres-Amsterdam, qui s’arrêtera dans la nouvelle gare de Rotterdam Centraal, un stupéfiant bâtiment d’acier inoxydable au toit de verre.

Texte : Catherine Le Nevez

6. Mumbay (Bombay), Inde

L’Inde nouvelle version...

Vendeur de rue sur la plage d Juhu, Bombay

Cela fait longtemps que Mumbai (Bombay) se pose avec fierté en “ville maximum”, pour reprendre le surnom donné par l’écrivain Suketu Mehta, et 2016 s’annonce comme l’année où ce formidable centre de la mode, de la finance et du cinéma s’imposera pleinement. L’Inde devrait devenir en 2016 l’économie à plus forte croissance du monde, devant la Chine, et Mumbai, en plein développement, sera l’une des premières à en profiter.
L’aéroport international de Chhatrapati Shivaji a pris un sacré coup de jeune avec son terminal flambant neuf. On venait auparavant à Mumbai pour explorer les temples et les vestiges de la période coloniale, on s’y précipite maintenant pour sa gastronomie, ses boutiques de mode et ses circuits consacrés au cinéma.

Texte : Joe Bindloss

7. Fremantle, Australie

Freo, chapeau !

Marché de Fremantle, Australie

Fille hardie à l’âme iodée, la ville portuaire de Fremantle mène sa vie bohème sous le soleil cuisant de l’Australie-Occidentale. La vieille ville compte une multitude de petites rues, abritant  des édifices victoriens et edwardiens qui ont réussi à échapper à la vague de démolition des années 1970. “Freo” (c’est son surnom) est une ville reculée – plus proche de Djakarta que de Sydney ! – qui vit à l’ombre de Perth. Mais comme dans tous les ports, le monde arrive ici, nourrissant la vie locale d’une ambiance cosmopolite sans égale dans le pays. 

Fremantle s’est extraite du marasme économique en 1987 en faisant peau neuve pour accueillir la Coupe de l’America. Une fois les voiliers de course et les régatiers partis, la dynamique s’est prolongée, incarnée par de nouveaux investissements dans l’art, la création de l’université Notre Dame et la consolidation de la zone en front de mer. Aujourd’hui centre dynamique où s’épanouissent les cultures urbaines, foyer de multiples manifestations artistiques célébrant le caractère énergique de la ville, Freo récolte en 2016 les fruits de ce processus.

Texte : Charles Rawlings-Way

8. Manchester, Royaume-Uni

La culture en effervescence...

La Whitworth Art Gallery, Manchester

Manchester, qui fut l’atelier du monde lors de la première révolution industrielle, s’est trouvé un nouveau rôle pour le XXIe siècle : celui de centre de la culture et des arts. Le gouvernement a approuvé cette folle audace et s’est engagé à financer à hauteur de 78 millions de livres (110 millions d’euros) la construction de la Factory (l’Usine), un nouvel espace artistique multi-usage qui comprendra un théâtre de 2 200 places et accueillera le Manchester International Festival.
La Whitworth Art Gallery, l’un des musées d’art les plus importants de Grande-Bretagne, a rouvert ses portes en 2015. Peu après a été inauguré HOME, un centre ouvert à de multiples formes d’art qui affiche l’ambition de produire des œuvres théâtrales, cinématographiques et visuelles. Deuxième plus grande bibliothèque britannique, la Central Library accueille de nouveau le public dans son bâtiment aux allures de Panthéon depuis 2014.

Texte : Fionn Davenport

9. Nashville, États-Unis

Ça bouge dans le Vieux Sud !

Nashville de nuit

Pour vous, Nashville c’est le son des guitares, les chanteuses permanentées et les santiags ? Vous êtes dans le vrai. La country reste le cœur et l’âme de la “ville de la musique”. Mais si vous prenez la peine de prêter l’oreille à ce qui se passe en dehors des bastringues de Lower Broadway, vous ne tarderez pas à entendre une tout autre musique : le vacarme des chantiers en cours, le clapot des bavardages animés montant du dernier restaurant à la mode ou d’une expo et, dominant l’ensemble, l’irrésistible vrombissement des affaires en plein boom. Nashville connaît une croissance durable et se pose en exemple du redécollage de l’économie américaine. 

Nashville a été choisie aux côtés de six autres cités des États-Unis pour lancer le Google for Entrepreneurs Tech Hub Network, et la ville est une véritable pépinière de start-up. La période est faste et le butin à portée de tous. Des entreprises comme Eventbrite, Warby Parker et… Lonely Planet ont ouvert des bureaux à Nashville, qui voit débarquer aussi réalisateurs de cinéma, designers et créateurs de tous poils, curieux de voir ce qui se passe dans la ville qui fait le buzz. 

Texte : Dora Whitaker

10. Rome, Italie

Rome, ville heureuse...

Le Colisée, Rome

Rome, capitale charismatique. La magie est partout ici, sur les places baignées de soleil, dans les ruines antiques ou les églises emplies d’œuvres de maîtres, et dans le style de vie si chic et décontracté. Mais 2016 promet d’être une année particulièrement sublime. À l’occasion de l’année sainte extraordinaire pour le jubilé de la Miséricorde annoncée en avril 2015 par le pape François, des foules de pèlerins (on parle de 33 millions de personnes) vont converger vers la ville pour y célébrer leur foi. Et 2016 sera aussi mémorable pour des raisons moins spirituelles, avec l’achèvement des colossaux travaux de rénovation du Colisée.

Texte : Abigail Blasi

 

Toutes les tendances du voyage en 2016 sont à retrouver dans le Best of de Lonely Planet.

 


Trouvez un vol pas cher avec Liligo

1 jour, 1 lieu

  • 24 juillet
Le trek de tous les dangers
Quoi: 
Les meilleures conditions en termes de météo et de sécurité sont réunies
Où: 
Huá Shān, province de Shaanxi
Quand: 
Mai à septembre