Les 10 pays à visiter en 2016

Publié le 27 Octobre 2015, dans Best of

Quel pays visiter en 2016 ? Le Botswana, le Japon, les Etats-Unis... Découvrez la sélection de Lonely Planet et les dernières tendances de voyage dans son Best of 2016.

1. le Botswana, pays à découvrir en 2016 

Le secret le mieux gardé d’Afrique...

Le Botswana fête cette année les 50 ans de son accession à l’indépendance. “Et alors ? Rien de bien extraordinaire”, diront certains. Eh bien si. Car la démocratie multipartite la plus durable du continent se distingue aussi par une ouverture d’esprit notable (le Botswana fut l’un des premiers pays, en 2002, à mettre en place un programme de traitements antirétroviraux), une corruption très limitée, un tourisme florissant et intelligent et une économie en forte croissance. Encore plongé dans une pauvreté extrême en 1966, ce pays devenu l’une des sociétés les plus stables et les plus prospères d’Afrique a parcouru un chemin exemplaire qui mérite plus qu’un coup de chapeau.
D’autant que le Bostwana est aussi une destination sans pareille pour le voyageur : un patchwork rare, sauvage et préservé où alternent déserts et deltas qui recèlent l’une des faunes les plus spectaculaires de la planète. Les parcs nationaux représentent quelque 70% de la superficie nationale, rejoignant pour certains les vastes parcs transfrontaliers de Kavango-Zambezi et Kgalagadi. 
Texte : Paula Hardy

2. le Japon, un pays à ne pas manquer cette année 

Le pays du Soleil levant se découvre de nouveaux horizons...
Fushimi Inari taisha, Kyoto, Japon
Le Japon n’a pas obtenu les Jeux olympiques de 2016, mais c’était sans doute pour mieux les remporter avec la candidature de Tokyo pour 2020. La fièvre olympique s’est d’ores et déjà emparée de la capitale, qui s’est attelée à une petite révolution urbanistique avec la création d’un quartier du shopping et d’un village olympique, mais surtout avec le déménagement de l’emblématique marché aux poissons de Tsukiji : cette criée où se vendent chaque jour quelque 20 millions de dollars de délices marines devrait s’installer d’ici à la fin de l’année dans son site flambant neuf.
Aujourd’hui, alors que s’éloigne le souvenir de la catastrophe de 2011, qui avait cumulé séisme et tsunami, et que l’État poursuit sa dévaluation du yen, le moment est idéal pour découvrir ce mélange de modernité trépidante et d’histoire vénérable.
Texte : Brandon Presser

3. Les états-Unis, si ce n'est pas encore fait, foncez... 

Un centenaire grandeur nature...
Le Grand Prismatic Spring, Yellowstone, USA
En 2016, le National Park Service (NPS), qui a la charge des 59 parcs nationaux des États-Unis et de centaines de sites historiques, fête ses 100 ans. Aussi vénérables et vénérés que les temples en Inde ou les cathédrales en Europe, les parcs sont les trésors nationaux des Américains. Depuis sa création, le NPS, incarné par le personnage incontournable du ranger à chapeau, entretient les chemins, lutte contre les incendies, protège la faune et la flore et renseigne les visiteurs sur des sujets aussi variés que l’habitat de l’ours noir ou l’histoire géologique des arches de pierre de l’Utah.
Son centenaire sera marqué par des milliards de dollars d’investissements et des initiatives ambitieuses qui prépareront le NPS pour son deuxième siècle d’existence. Elles concernent des aménagements matériels (nettoyage de sentiers, amélioration de l’accessibilité, arrivée de nouvelles technologies), mais aussi la sensibilisation du public par des opérations “découverte”, l’encouragement au bénévolat des jeunes ou la promotion des parcs auprès des citadins. Vous n’avez plus qu’à choisir votre destination dans les quelque 340 000 km2 de parcs nationaux. 
Texte : Dora Whitaker

4. Les Palaos, un pays qui gagne à être connu 

Un petit paradis de l’écologie...
Lac aux méduses, Palaos
Après être passée de mains en mains pendant des siècles, la république insulaire des Palaos trace peu à peu sa route dans les eaux incertaines de l’indépendance. Certes, les États-Unis jouent encore au grand frère, mais l’archipel est aujourd’hui maître de son destin. Son président Tommy Remengesau a reçu en 2014 le prix “Champions de la Terre” des Nations unies pour son travail en faveur de l’indépendance économique et environnementale des Palaos et la création d’un sanctuaire marin sur l’ensemble de ses eaux territoriales. Pour le chef de l’État, économie et environnement sont une seule et même chose.
Les Palaos sont un paradis pour la plongée presque sans égal dans le monde, et une superbe destination pour le kayak, la plaisance et l’observation de la faune et de la flore. Mais attention, le secret n’est déjà plus si bien gardé en Asie, et l’archipel planche sur un contingentement du nombre de touristes.
Texte : Tasmin Waby

5. La Lettonie, un petit pays qu'il faut découvrir en 2016 

Pour découvrir une contrée indépendante, fière et radieuse...
Constructions à l'architecture médiévale à Riga, Lettonie
Célébrant ses 25 années d’indépendance du joug soviétique, la petite Lettonie, trop longtemps restée dans l’ombre de ses voisins, s’apprête à gagner le devant de la scène. Elle le mérite bien tant elle a su dissiper les ténèbres du communisme et ressusciter les traditions qui durant des siècles avaient assuré l’éclat de cette perle de la Baltique.
Tandis que la population rurale est en diminution constante, la capitale Riga consolide son poids dans le pays et dans la région. Elle a dernièrement bénéficié d’importants investissements européens grâce à son statut de capitale européenne de la culture en 2014. Ces fonds ont pour l’essentiel contribué à l’amélioration des infrastructures et à la rénovation de grands édifices publics, dont l’ancien siège du KGB (devenu un passionnant musée) mais aussi les 700 façades Art nouveau – un ensemble architectural parmi les plus riches au monde. 
Texte : Brandon Presser

6. L'Australie, un pays à visiter cette année 

À l’aube de grands changements...
La Grande Barrière de Corail, Australie
À moins d’être papouasien ou néozélandais, l’Australie peut paraître fort éloignée pour un voyageur : s’y rendre nécessite souvent 24 heures d’avion. Mais en cette année qui s’annonce charnière pour de grands sites naturels australiens, voilà un vol qui sera bien récompensé. D’autant que le dollar australien, très bas, permet de bonnes affaires. Et si la baisse du prix du pétrole  se poursuit, l’année 2016 sera idéale pour un road-trip à travers l’île-continent !
Le tourisme ethnique est en plein essor grâce à de nouveaux tour-opérateurs aborigènes qui, à l’image de Ngurrangga Tours (à Karratha, Australie-Occidentale) ou de Bungoolee Tours dans le Kimberley, proposent une expérience culturelle authentique. Et l’art contemporain aborigène tient une place de choix dans la culture australienne, comme en témoigne le fabuleux Godinymayin Yijard Rivers Arts & Culture Centre, à Katherine (Territoire-du-Nord).
Texte : Charles Rawlings-Way

7. La Pologne, l'europe tend les bras en 2016 

Wrocław sera capitale de la culture dans une Pologne qui s’est refait une beauté...
Vue panomarique sur Wroclaw depuis la cathédrale cathédrale Saint Jean-Baptiste
S’il est un pays d’Europe qui réalise des prouesses, c’est bien la Pologne : non contente d’avoir défié une crise qui a mis à genoux le reste du continent, elle voit sa cote grimper auprès des touristes. Les Cassandre disaient que le vent tournerait une fois passé l’Euro 2012 de football qu’elle coorganisait. Que nenni ! Tandis que Wrocław est placée sous les projecteurs en tant que capitale européenne de la culture, des villes moins connues se refont une beauté et le tourisme vert est en plein boom. Nul doute que 2016 sera l’occasion de poser la cerise sur le gâteau – ou le nuage de crème dans la soupe aux betteraves.
La desserte de la Pologne, déjà renforcée par l’arrivée de vols low cost, s’améliore continuellement et de plus en plus de villes sont desservies. La compagnie polono-hongroise Wizz Air joue un rôle important dans cet essor. Autant dire que les réticences que certains pourraient encore avoir à l’égard de cet ancien satellite soviétique vont disparaître aussi vite qu’un verre de wiśniówka (vodka à la cerise). 
Texte : Anita Isalska

8. L'Uruguay, un joli pays à visiter en 2016

Petit mais costaud...
Sculpture La Mano (la main) à Punta del Este, Uruguay
Coincé entre les deux géants que sont le Brésil et l’Argentine, ce petit pays a tout d’un grand : ce qui lui manque en territoire, il le compense largement en tranquillité, en hospitalité et en tempérament. Tandis que des crises successives ébranlent ses deux turbulents voisins, l’Uruguay se distingue comme un havre de stabilité politique, de bonne gouvernance et de prospérité – et mérite bien son surnom de “petite Suisse des Amériques”. Les discrets Uruguayens peuvent se targuer d’avoir construit l’une des sociétés les plus progressistes du continent, et d’avoir su éviter les guerres civiles.
Resté depuis deux siècles dans l’ombre de ses voisins, l’Uruguay entend désormais faire connaître ses atouts, qui méritent bien plus qu’une petite escapade au départ de Buenos Aires. Le nombre de visiteurs étrangers devrait passer la barre des 3 millions en 2016 – ils doivent avoir de bonnes raisons, non ?
Texte : Jean-Bernard Carillet

9.  le Groenland, un rêve à réaliser cette année 

Une nature menacée et une culture préservée...
Un touriste admirant la vue sur Qeqertarsuaq, une petite ville du Groenland
Sur cette planète de plus en plus chaude, peuplée et connectée, quoi de plus rafraîchissant qu’une contrée couverte à 80% par les glaces, possédant la plus faible densité démographique du monde et une couverture mobile si aléatoire que beaucoup s’en remettent au téléphone satellitaire ? Et le Groenland (pas un pays au sens propre car il dépend du Danemark, mais tellement distinct géographiquement et autonome administrativement qu’on peut le considérer comme tel), c’est aussi le soleil de minuit sur les glaciers, des eaux fréquentées par les baleines, une vaste toundra à découvrir en traîneau à chiens et des aurores boréales qui dansent sur la calotte glaciaire. Vous hésitez encore ?
Voilà qu’en mars 2016, ce territoire accueillera les Jeux d’hiver de l’Arctique, la plus grande manifestation qu’il ait jamais vue. L’événement se doublera d’un grand festival culturel consacré au chant, à la danse et à la gastronomie. Autant dire que ce sera le moment idéal pour visiter le Groenland.
Texte : Emily Matchar

10. Les Fidji, le bonheur version 2016 

Retour en eaux calmes...
Vue imprenable sur la mer, Fidji
Après dix années d’incertitude marquées par le coup d’État de l’amiral Bainimarama en 2006 puis la crise constitutionnelle de 2009, la république des Fidji renoue avec son tempérament paisible et hédoniste. Fin 2014, Bainimarama a enfin honoré sa promesse et organisé des élections démocratiques au terme desquelles il a officiellement été réinvesti comme Premier ministre, restaurant une certaine normalité constitutionnelle qu’il avait largement contribué à fragiliser. En 2016, la rénovation de l’aéroport international de Nadi devrait en augmenter la capacité et rendre l’arrivée au paradis plus douce encore. 
Que vous ne rêviez que de farniente sur la plage, que vous trépigniez de tester le dernier sport extrême ou que vous aspiriez à des plaisirs classiques (plongée, plaisance et pêche), 2016 est une année de choix pour découvrir les délices de cet archipel mélanésien.
Texte : Tasmin Waby
 

 


Trouvez un vol pas cher avec Liligo

1 jour, 1 lieu

  • 24 mai
Chemin de l'Inca, Pérou
Quoi: 
Les paysages sont verdoyants, et les pics de fréquentation ne commencent qu’en juin
Où: 
Région de Cuzco, sud du Pérou
Quand: 
Mai