Bien choisir sa randonnée

Publié le 27 Septembre 2012, dans Randonnée

Pour ceux qui souhaitent sélectionner une randonnée en s’assurant qu’elle conviendra aux possibilités des futurs participants, quelques critères sont à examiner en priorité. Plus d'explications avec le guide Randos autour du monde, de Jonathan Tartour, Éditions Lonely Planet.

Quand randonner ?

Inutile d’entreprendre la Traversée des Alpes japonaises au mois de mai, alors que l’itinéraire est encore bloqué par la neige. Dommage de découvrir le Chemin de l’Inca en janvier, alors que le temps est à la pluie.

Si vous avez une idée de la période à laquelle vous prévoyez de partir, la première chose à faire est de vérifier sa compatibilité avec les conditions climatiques locales. Si au contraire vous avez toute latitude pour choisir votre date de départ, profitez-en pour ajuster celle-ci avec les conditions les plus favorables. Chaque pays et chaque randonnée de ce guide comportent une rubrique Quand randonner qui vous donne une idée du temps qu’il fera sur place. 

À savoir : la météo n’étant pas comparable d’une zone géographique à l’autre, deux périodes dites favorables peuvent recouvrir des conditions climatiques très différentes. Ainsi, la meilleure époque pour réaliser le Tour du Fitz Roy en Patagonie offrira généralement une météo bien plus venteuse, pluvieuse, voire neigeuse que le pire mois pour parcourir le Chemin du Cabo de Gata sur la côte andalouse.

Niveau

Cette caractéristique doit vous permettre de vous faire une idée de l’engagement physique nécessaire. Elle est fondée sur la longueur des étapes, les dénivelés et la difficulté du chemin. D’autres facteurs, tels que l’isolement ou les conditions climatiques de la région, peuvent parfois influer sur la valeur indiquée. Facile : Randonnée sans dénivelé excessif (moins de 400 m par jour).

Randonnée. Claude Abalain

Altitude maximum

Cette information vous permettra de savoir si vous devez ou non vous préoccuper des pathologies liées à l’altitude. À savoir : en général, au-dessous de 2 500 m d’altitude les randonneurs ne risquent pas ce type d’affection. 

Durée

Celle-ci vous donne une idée du nombre de jours habituellement nécessaires pour parcourir la randonnée présentée. Une journée dite “normale” correspond à environ 6 heures de marche effective. Sur des terrains faciles à modérés, la vitesse moyenne est de l’ordre de 4 km/h. Lorsque les dénivelés sont significatifs, il est raisonnable de compter une vitesse altimétrique de 300 m par heure en montée et 450 m par heure à la descente.

Si vous cherchez l’exploit sportif, vous pourrez généralement diminuer le nombre de jours. Au contraire, pour une randonnée familiale ou si vous privilégiez la contemplation des paysages, l’atmosphère de la région traversée, le temps passé en rencontres, il sera souvent utile d’ajouter quelques jours à votre planning de manière à raccourcir les étapes.

Dans de nombreux cas, des points d’accès intermédiaires permettent de ne réaliser qu’une partie de l’itinéraire. Il peut aussi arriver que la randonnée présentée ne soit qu’un tronçon d’un chemin plus long, l’occasion de vous lancer dans une “très grande randonnée” si vous en avez le temps et l’envie. À savoir : les possibilités d’hébergement dictent parfois la longueur des étapes et par conséquent le nombre de jours de la randonnée.

Hébergement

En refuge, sous la tente ou dans un petit hôtel, le choix de l’hébergement influe directement sur le poids du sac à dos et sur l’atmosphère de la randonnée. Ambiance de montagne autour d’un plat de lasagnes ou crépuscule auprès d’un feu de camp, soirée confortable dans une auberge ou pluie qui tambourine sur la toile de tente. Une bonne partie des souvenirs seront marqués de l’empreinte du mode d’hébergement.

Refuge des Oulettes, Pyrénées. Claude Abalain

Ravitaillement

La fréquence du ravitaillement influe non seulement sur le poids du sac à dos, mais aussi sur l’organisation. Le prix de la randonnée peut être impacté si cela vous conduit à vous rabattre systématiquement sur des prestations de demi-pension et de panier pique-nique.

L’itinéraire est t-il adapté aux enfants ?

Trois facteurs jouent un rôle déterminant pour décider de la capacité de ses enfants à entreprendre un itinéraire : leur âge, et en particulier l’âge du plus jeune d’entre eux, leur tonicité et bien entendu leur motivation. Pour juger, prenez le temps de lire les critères objectifs de chaque randonnée (niveau, durée, distance, altitude maximum, climat, dénivelée) et comparez-les aux aptitudes de vos enfants. Avec des enfants encore jeunes, le fait de faire appel à une agence peut être une vraie valeur ajoutée, par exemple pour bénéficier d’un accompagnement avec animaux de bât.

Lonely Planet Randonnées

Retrouvez encore plus de conseils sur les randonnées dans le livre Randos autour du monde publié chez Lonely Planet. 

 


Trouvez un vol pas cher avec Liligo